Cyclades – balades à Sifnos

A quelques encablures de Milos, l’île de Sifnos déroule ses falaises et villages, se positionnant comme un des petits paradis de la randonnée dans le gigantesque archipel. L’arrivée est tardive. Le port de Kamarès nous accueille et je ne le reverrai qu’au départ, ayant eu la flemme d’emprunter le scooter jusque là. Niché entre les falaises, l’endroit est en tout cas charmant mais ne m’a pas marqué outre mesure.  Ainsi, on monte vite jusqu’à Artémonas au sommet de l’île, au dessus d’Apollonia qui est et reste la capitale et le coin le plus vivant de l’île. Avant de quitter Kamarès toutefois : prendre le temps d’acheter (5€) la carte des randonnées de l’île !

Je ne sais à dire vrai pas trop comment structurer mes articles sur Sifnos ! Soit je vous fais un article par randonnée, soit je le fais par secteur… Dur dur ! En tout cas sachez que vous pouvez rester sur Sifnos une semaine entière en faisant une belle randonnée par jour. Rien que ça.

Je crois que je vais faire ça, tiens ! Un article par randonnée et celui-ci répertoriera en revanche les autres coins découverts uniquement en scooter. Croyez-moi, ce sera plus simple. Je commence d’ailleurs par Artémonas, petit village résidentiel et cosy qu’il faut prendre le temps d’arpenter. Depuis la place principale sur laquelle débouche la route d’un côté et le chemin menant à Apollonia de l’autre, il faut s’enfoncer dans les terres et vers les hauteurs pour découvrir ses quelques moulins, ses ruelles, ses bougainvillées et ses belles maisons colorées avant de vite arriver sur les plantations et terrasses qui constituent le cœur de l’île. (sans oublier notre pote l’âne qui nous tapait la bise chaque matin et soir)

Tout au nord de l’île se trouve un petit village de pêcheurs, Chéronissos. La route qui y mène depuis Artémonas est de toute beauté et donne par ailleurs sur quelques criques et plages plus ou moins difficiles d’accès, notamment celle de Vroulidia ! Le village à proprement parler se niche dans une petite crique splendide. A côté de là, une petite presqu’île mène à l’église du village, la plus au nord de l’île. Un terrain de foot se trouve également là, on ne sait trop comment. Ne pas confondre le ballon avec une des multiples pierres qui le jonchent… Enfin, au retour, il faut absolument s’arrêter pour contempler la côte nord de l’île, sauvage et sublime. Une jolie petite balade, donc !

vacances-grece-cyclades-sifnos-177

vacances-grece-cyclades-sifnos-180 vacances-grece-cyclades-sifnos-184

On part maintenant tout au sud, à Faros ! J’ai particulièrement aimé ce petit village et ses environs. Il y a tout d’abord le monastère de Chryssopighi dans lequel se déroulait un baptême… En parlant de ça, on n’oubliera pas d’aller jeter un œil au baptistère situé sur la pointe rocheuse, après les bâtiments du monastère donc. A quelques pas de là ? La plage d’Apokoto, calme et agréable !

vacances-grece-cyclades-sifnos-103

Faros maintenant, offre d’un côté son petit port avec sa plage et ses quelques endroits où boire un verre et se restaurer. Une autre petite plage se niche également de l’autre côté de l’anse principale. Un vrai petit coin de paradis mais ce n’est rien en comparaison de Fassolou, située de l’autre côté de l’éperon rocheux. Ce fut « ma » plage pendant tous les jours passés à Sifnos : randonnée le matin / midi, baignade ensuite à Fassolou, bière au soleil d’après-midi à Faros et retour à Artémonas. Difficile, le rythme.

On termine avec Katavati et Apollonia, situés en plein cœur de l’île. C’est d’ailleurs dans le premier village qu’on peut venir faire ses courses avec deux supermarchés bien achalandés et aux tarifs relativement doux. Katavati offre également quelques jolies ruelles et maisons, à découvrir en une petite heure de flânerie.

De là, on peut descendre la rue principale d’Apollonia, jusqu’à son point central à dire vrai. C’est cette partie en descente qui est la plus active de la ville, regroupant échoppes, églises et restaurants et bars où la vie nocturne est la plus intense sur l’île. La descente est belle et calme à l’heure de la sieste en tout cas mais cela donne envie de revenir.

vacances-grece-cyclades-sifnos-93

De l’autre côté de la rue principale, faisant la jonction entre le port, le nord et le sud de l’île, on remonte vers Artémonas sur le versant nord. Cette partie de la ville est beaucoup plus calme et résidentielle, offrant un contraste assez étonnant avec son pendant du sud.

vacances-grece-cyclades-sifnos-231

Y a-t-il donc de jolies choses à voir et à faire à Sifnos en dehors de la randonnée ? J’ose espérer que cet article vous aura convaincu du « oui ». Il fait bon vivre sur cette île en sus d’y faire bon marcher ! Je crois bien que des quatre îles visitées pendant mon séjour, c’est Sifnos qui m’a le plus durablement marqué, tant par sa gastronomie que ses paysages et ses petits coins de paradis.

Où dormir à Sifnos ?

A Artemonas ! C’est tout en haut de l’île et le coin est splendide. Pour ma part j’ai dormi au Windmill Bella Vista. Pas mal, piscine sympathique (mais les photos oublient un point d’importance : plein de vilains câbles électriques qui passent désormais pile devant…), calme à cette saison et lever de soleil génial tous les matins. En revanche, quand ça souffle, on le sent bien passer !

vacances-grece-cyclades-sifnos-4

Où manger à Sifnos ?

J’ai systématiquement mangé à l’appart’ le soir mais j’ai aussi grignoté petits plats et douceurs ailleurs… Manger des sucreries délicieuses chez Gérondopoulos à Apollonia ! Si la boutique n’est pas ouverte, il y en a une seconde donnant sur la route principale, dans l’hôtel qui fait le coin. Délicieux, personnel un peu ronchon mais les saveurs sont une merveille.

A Artemonas, je vous recommande une seule et unique adresse : la confiserie Nikos Thérodorou. Bourékias à se damner, loukoums succulents et bien sûr l’halvadopitta incroyable. Nougat fondant entre deux osties. Pas donné mais… mais… RAH BORDEL J’EN VEUX ENCORE. Voilà. Je pourrais retourner à Sifnos juste pour cette boutique, c’est vous dire. Je peux hurler, encore ?

A Faros, boire un verre ou manger au Resto Limanaki. Bons plats, personnel adorable et paraît-il l’une des meilleures tables de l’île avec le mari pêcheur qui ne jure que par le frais. Me suis régalé pour ma part ! (et la bière était bonne)

A Platis Gialos, on peut aller manger chez Nepo & Anati, une chouette adresse avec produits du jardin des parents, service adorable et tarifs plutôt doux. Sans oublier que c’est la plus belle et grande plage de l’île.

Où boire un verre à Sifnos ?

Même adresse à Faros que ci-dessus !

Où louer un scooter à Sifnos ?

Pour ma part, j’ai loué un 125 chez Apollo Rental, une des grosses agences d’Apollonia. Rien à signaler : scooter en parfait état, casques OK, propriétaire sympathique.

Tags de cet article
, , , ,

2 Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.