Pyrénées-Orientales – randonnée de Torre de Querroig

Après une première visite à Pâques de cette année, j’ai profité d’un nouveau weekend prolongé pour poursuivre ma découverte des Pyrénées-Orientales, ce bien beau département faisant la jonction entre le massif éponyme et la Mer Méditerranée, fragment nord de la Catalogne.

Pour la première journée, j’ai fait au plus simple au départ du joli village de Céret en me rendant de nouveau sur la Côte Vermeille, un peu plus au sud que lors de mon excursion dans les Albères toutefois : Banyuls-sur-Mer.

C’est au départ de Banyuls, bien connue pour son vin, que l’on peut emprunter une partie du chemin de Lisa Fittko et Aristide Maillol, aussi nommé route Lister et ancien chemin de contrebande. Ces militants, entre autres choses, utilisèrent ce chemin pour faire passer des réfugiés pendant la seconds guerre mondiale, tandis que Walter Benjamin, qui accompagna la première, se suicida en trouvant le poste de douane espagnol fermé lors de sa traversée.

Le chemin à proprement parler part de Puig del Mas et remonte à travers les vignes, offrant d’un côté de superbes vues sur la montagne et de l’autre des vues bien dégagées sur Banyuls et sur certaines des tours construites par les rois de Majorque.

Passée une première hauteur, la sente se rétrécit encore et délaisse le vignoble. On chemine alors sur le flanc d’une montagne, montant et descendant au gré des rochers bouchant la voie. Sur notre droite, les contreforts des Pyrénées se dressent, hostiles.

On atteint alors le col de Rumpissa, marquant la frontière entre France et Espagne. Cerbère se laisse entrevoir, tout comme PortBou et le cap de Creus. Le paysage, depuis le col, est superbe, mais il ne l’est pas encore tout à fait autant que la vue depuis Torre de Querroig, quelques minutes plus et plus haut en suivant la crête vers la mer.

Il est alors temps de descendre petit à petit vers Banyuls, en profitant toujours du chemin de crête, d’un côté ou l’autre des affleurements rocheux, sans jamais être dans une situation exposée. Avec quelques 750 mètres de dénivelée et 4 heures de marche environ au départ de Puig del Mas, la randonnée de Torre de Querroig est une belle opportunité de découverte à la demie-journée de la Côte Vermeille.

Entre montagnes, vignoble classé, plaine de Perpignan au loin, Catalogne à un jet de pierre et mer omniprésente, on a ici tous les ingrédients d’une belle promenade, avec juste ce qu’il faut de challenge physique pour rendre la balade intéressante ! Bref : c’était une bien belle balade que celle-ci pour entamer ce nouveau weekend dans la région, avant de finir la journée en buvant un verre à Collioure.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.