Utah – une journée dans le district Needles du Canyonlands National Park

Il est difficile lors de la préparation du voyage de se rendre compte de la taille réelle des parcs que l’on compte visiter ou arpenter, d’estimer le temps qu’il faudrait passer sur place pour en avoir un bon premier aperçu, à défaut d’en avoir une bonne connaissance. Je m’étais laissé dire qu’une journée complète était un premier bon pas pour éviter de courir partout.

C’était à dire vrai la bonne chose à faire pour l’ensemble des parcs visités et plus particulièrement pour ceux du Canyonlands National Park. Ceux ? Oui, il y a en réalité trois zones bien distinctes dans ce parc gigantesque de l’Utah : Needles, Island in the Sky et the Maze. Si les deux premières zones sont facilement accessibles, la troisième nécessite plus de préparation et beaucoup de hors pistes !

Je me suis donc contenté de Needles et de Island in the Sky, en compagnie du parc de Arches également. Un parc, une journée, aussi simple que ça. Me voici ainsi dans le district de Needles, dans son centre d’accueil des visiteurs et l’immensité des lieux me frappe déjà. Clairement, une journée sera bien mais deux, trois ou quatre ne seraient pas du luxe non plus, avec du camping sur place.

Pour le moment, je me fais mon petit programme du jour : Roadside Ruin, Cave Spring, Pothole Point, Slickrock et enfin une belle randonnée au départ de Elephant Hill, vers Chesler Park. Avec tout ça, normalement, je quitterai le parc à la tombée du jour !

La première bouclette de 20 minutes se nomme donc Roadside Ruin. Il s’agit en réalité d’un ancien silo à grains habilement abrité sous une roche creusée par les intempéries. Cette courte balade permet de se faire une petite idée des paysages à venir et de la végétation. On reste encore au milieu de la plaine, avec au loin les hauts plateaux et plus loin encore, quasiment imperceptibles, les « aiguilles » qui donnent leur nom au district de Needles.

Le constat est identique pour Cave Spring, un ensemble de roches aménagées par les amérindiens, puis par les colons, avec une source clairement visible au pied d’une des roches en surplomb. L’endroit est bucolique et agréablement ombragé au milieu du désert.

Je dépasse ensuite le Whooden Shoe Arch Overlook pour rejoindre un nouveau point de balade, le Pothole Point. Il s’agit là d’une nouvelle promenade de 45 minutes sur un promontoire censé être parsemé de trous d’eau. C’est évidemment très variable en fonction de la saison et des précipitations mais l’endroit peut en réalité regorger de vie dans chacun de ces drôles de trous ! Au loin, les Needles se laissent entrevoir… prometteur !

En attendant d’aller les voir de plus près, je m’attaque à la randonnée de 1.5h de Slickrock. Bien balisée, elle fait le tour d’un grand promontoire rocheux, offrant des vues magnifiques sur la confluence de plusieurs rivières ayant façonné le paysage. On distingue ainsi largement la zone de Island in the Sky, qui porte bien son nom, ainsi que les plaines qui environnent la zone de canyons ayant donné son nom au parc national de Canyonlands.

Cette fois-ci c’est parti : direction Chesler Park ! Il s’agit d’un bel aller/retour au départ de Elephant Hill, traversant plusieurs barres d’aiguilles et permettant ainsi de se faire une très belle idée du relief et des formes torturées des Needles. Total : 6 miles à parcourir, soit entre 2.5 et 3 heures avec les photos en sus.

La marche n’est guère difficile et est globalement bien panneautée, avec assez peu de bifurcations. Il est donc assez difficile de se perdre, mais pas impossible non plus alors gardez un œil à votre GPS, aux traces environnantes et partez avec suffisamment d’eau.

Cette marche, qui s’achève après une courte mais abrupte montée, permet de traverser deux zones de plaines ceinturées de Needles, deux beaux canyons dont une section étroite au possible et enfin d’accéder à un promontoire rocheux de toute beauté, peuplé pour peu qu’on les cherche un peu de quelques serpents à sonnette ! (oui, ça fait bien le bruit qu’on entend dans les films…)

Sur le chemin du retour, je retrouve les mêmes paysages, avec le même émerveillement ! Décidément, vous l’aurez compris, je suis tombé amoureux de Needles et je ne rêve que d’une chose : y revenir, plus longuement.

La journée sur place touche malheureusement déjà à sa fin. Sur la route du retour, avant de rejoindre la 191 menant à Moab, je m’arrête quelques instants à côté d’un gigantesque rocher, le Newspaper Rock. L’endroit était en réalité utilisé par les amérindiens pour communiquer telle ou telle nouvelle et est à ce titre protégé. Fascinant.

Plus loin encore, alors que les images de cette journée ne cessent de me revenir en tête, j’aperçois les montagnes de La Sal, signe de notre arrivée très prochaine à Moab… Vivement demain !

Où dormir à proximité du district de Needles ?

J’ai fait le choix logique de loger à Moab pour ces 3 journées passées dans la région, entre Needles, Island in the Sky puis Arches. A chaque journée son parc et son retour « à la maison », dans un AirBnb sympathique et bien fichu.

La carte de cette journée de roadtrip dans Needles :

1 Commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *