Écosse – roadtrip entre Stac Pollaidh, le loch Maree et Torridon

Après une seconde journée dense, pourquoi s’arrêter en si bon chemin !? Me voici donc à Ullapool avec une grande frustration : ne pas être allé du côté de Achiltibuie pour voir son joli port isolé et faire l’ascension du fameux Stac Pollaidh.

Demi-tour donc et remontée vers la fameuse péninsule. La petite single track qui quitte la route principale remonte rapidement le loch Lurgainn et laisse apparaître la masse imposante, haute de 612 mètres de Stac Pollaidh. Un petit parking en son pied marque le début de l’ascension, le chemin s’élevant assez rapidement sur sa face sud. La marche est aisée, bien délimitée et indiquée.

On arrive à un premier plateau, offrant d’ores et déjà une vue magnifique sur le loch Lurgainn d’un côté comme de l’autre. Le soleil se montre encore assez franchement, parfait pour cette randonnée très matinale !

La sente bifurque ensuite sur le côté de Stac Pollaidh, découvrant la vue vers le nord et l’Atlantique. On se sent alors, à mi-hauteur, absolument microscopique dans cette immensité écossaise, seuls randonneurs sur la montagne.

Un peu plus haut, juste avant d’arriver sur la selle, une petite plateforme avec un cairn invite à la photographie. La pureté de l’air, le ciel un peu dégagé, rendent les jeux d’ombre et de lumière splendides, la ligne d’horizon semble si lointaine.

roadtrip-uk-ecosse-highlands-stac-pollaidh-19

Arrivé à la selle, il est encore possible de gravir quelques mètres supplémentaires de dénivelée pour rejoindre le véritable sommet de Stac Pollaidh. Il faut en revanche avoir ne souffrir d’aucun vertige pour s’aventurer dans les roches, sur les chemins plus ou moins dessinés, pour gravir à deux mains certaines sections et découvrir toujours plus de paysage, toujours plus de perspectives. J’aimerais le refaire sans mon sac à dos et l’appareil au cou, pour aller encore plus loin car j’ai bien dû m’arrêter, seul. Ce n’était pas raisonnable d’aller plus loin.

La matinée a gentiment filé. Direction Gairloch. Quelques kilomètres après Ullapool, il faut bifurquer à droite sur la route côtière, le « chemin long », comme le jour précédent, pour découvrir des merveilles. La première, ce sont les gorges de Corrieshalloch. Cette petite balade mérite vraiment un arrêt, pour la profondeur impressionnante et la perspective que ces gorges créent dans le paysage écossais.

roadtrip-uk-ecosse-highlands-gairloch-6

L’A832 remonte ensuite vers des villages délicats, posés au ras des flots, jusque Poolewe où certains voudront s’arrêter pour découvrir les fameux jardins. Un peu après, il y a Gairloch, sous la pluie.

Encore un peu plus loin, il y a une toute petite route qui va toujours plus loin vers le sud, longeant la côte. Au bout : Red Point. Une plage rouge, sans oublier au début le joli village de Badachro. Au loin : Skye.

roadtrip-uk-ecosse-highlands-gairloch-35

L’étape suivante se nomme le loch Maree. Dénué de pisciculture, ce loch est réputé pour être celui doté des eaux les plus pures d’Écosse. Au moment de mon arrivée, il a surtout l’air de disparaître derrière les nuages et les rideaux de pluie ! Après un aller / retour frustrant et quelques tentatives de poser la voiture pour y voir quelque chose, je reviens au point de départ. La lumière revient, comme souvent en Écosse.

Il est donc l’heure de se laisser tenter par une courte randonnée, sur l’un des points bas du loch, nommée Beinn Eighe Mountain Trail. Les abords du lac sont parsemés de petits parkings et d’indications de balades et randonnées, autant en profiter ! Je n’aurai pas le temps aujourd’hui de faire la randonnée complète, uniquement celles des bois, la plus basse. Soit.

Sauf que le soleil revient, le fourbe ! Il serait dommage de ne pas en profiter, non ? Je prends la randonnée montagnarde à l’envers, seulement pour grimper quelques dizaines de mètres de dénivelé, pour dépasser le faîte des arbres et embrasser le loch dans sa quasi intégralité, sous un soleil vraiment renouvelé et un début de golden hour. Quelle beauté que ce loch Maree !

Le loch Maree restera donc comme un mélange de beauté et de frustration dans ce voyage en Écosse. Beauté parce que les photos parlent d’elles-mêmes. Frustration parce que j’aurais aimé bénéficier d’une journée claire, sans vent, pour jouer avec les reflets de cette eau pure. Ce sera pour une prochaine fois.

Dernier bout de route pour aujourd’hui, entre Kinlochewe et Torridon. L’A896 serpente entre des montagnes de toute beauté dans la grande vallée. Il y a un côté Skyfall dans ce paysage mais ce n’est pas ici que le film a été tourné. Cela l’aurait amplement mérité en tout cas avec ce magnifique débouché dans le loch Torridon.

Comment se rendre à Torridon depuis Ullapool ?

Où dormir à Torridon et au Loch Maree ?

J’ai dormi dans un très joli B&B, tenu par une ancienne cuisinière. Chambre spacieuse, lits confortables, petit-déjeuner à tomber une fois encore par terre et vue splendide sur le loch Torridon. Que demander de plus ? Le nom : Ferroch Guest House. Attention toutefois, Gina et Peter ont quitté ce qui était leur petit paradis pour le Yorkshire, je ne sais pas si les nouveaux propriétaires seront aussi bons mais le lieu l’est !

Où manger et boire un verre à Torridon et au Loch Maree ?

Pour boire un verre et une pause sucrée, j’ai fait étape à Gairloch, dans le petit café qui borde le musée de Gairloch. Gâteaux délicieux et bon thé. Nickel.

Pour le dîner et le verre à Torridon, c’était au pub de The Torridon Inn, à quelques encâblures de Ferroch Guest House. Bonnes assiettes, bonnes bières, tarifs raisonnables. Nickel.

Combien de temps rester à Torridon et au Loch Maree ?

Une journée est suffisante pour avoir ce premier aperçu mais au même titre que les deux premières journée, cette section du roadtrip aurait largement pu être divisée en deux afin de randonner encore plus ! En bref : le nord de l’Écosse, au delà de Skye et sans même aller voir cette fameuse île, mérite une belle dizaine de jours sur place.

1 Commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *