New-York – de TriBeCa à Greenwich et Staten Island Ferry

Après la seconde journée passée sur les sommets de l’île de Manhattan et dans son quartier financier tout au sud, je me suis attelé pour le jour suivant à la découverte des quartiers plus au nord, en repassant rapidement au mémorial du One WTC pour quelques photos supplémentaires auxquelles j’avais pensé le soir précédent.

Le menu du jour était une nouvelle trentaine de kilomètres de marche dans les rues de la ville avec :

  • TriBeCa
  • SoHo
  • NoLIta et Little Italy
  • quelques escales à Lower East Side et East Village, via NoHo
  • Greenwich
  • et enfin un petit coup de métro pour prendre le ferry pour Staten Island !

Autrement dit, une grosse d’images déjà vues et revues au détour des films et séries américaines qui bercent notre quotidien ! Qu’importe : c’est un bonheur que de marcher dans New-York, le nez en l’air à regarder les jolies façades, les échelles apparentes, les réservoirs d’eau sur les toits, quelques buildings ici et là, de jolies petites maisons cosy au possible, de grandes rues aux perrons ombragés et ainsi de suite.

La balade commence dans les rues de TriBeCa, ce fameux quartier limitrophe du business district et qui en bénéficia pendant longtemps avant de tomber un peu en désuétude et de renaître de nouveau ! Les rues ici sont souvent pavées, il y a quelques allées un peu sombres, de beaux immeubles en brique et clairement plusieurs ambiances selon que l’on soit à l’ouest du triangle ou sur ses côtés est. Concrètement : j’ai beaucoup aimé TriBeCa pour le mélange qu’il représente en terme d’influences, d’architectures et pour sa proximité directe avec le cœur financier.

Une fois dépassée Canal Street, on pénètre dans un tout autre monde architectural. SoHo. South of Houston (Street). Les façades ici sont plus basses, les escaliers partout, les rues sont plus étroites, de Greene à Mercer ou encore Wooster Street. Un régal de petites boutiques et quelques grands et resplendissants immeubles aussi. SoHo est propret, chic, trop propre d’ailleurs presque.

Houston Street atteinte, bifurcation à droite ! Me voici à NoLIta puis à Little Italy. Les deux sont liés puisque NoLIta signifie tout simplement North of Little Italy. C’est dans ces quelques rues d’ailleurs que survit le mieux l’esprit italien new-yorkais, le quartier historique Little Italy étant quant à lui en grande partie dévoré par l’expansion de Chinatown.

Je traverse ensuite rapidement Chinatown et remonte via la partie ouest de Lower East Side. La sensation d’être tout à fait ailleurs est réelle dans le quartier chinois, tant au niveau vestimentaire qu’au niveau de la vue, de l’ouïe et de l’odorat ! On ne croit partout sauf à New-York. Concernant Lower East Side, je lui redonnerai peut-être une chance car ce que je n’en ai vu ne m’a pas particulièrement convaincu.

J’arrive à l’ouest de East Village, un coin où je devrai retourner un jour car je n’ai pour cette fois vu que NoHo, le tout petit quartier faisant la jonction entre NoLIta, SoHo, East Village et Greenwich. J’aime bien NoHo, ses jolies rues, ses façades, ses perrons, le sentiment qu’on est effectivement à la jonction de plein d’influences d’autres quartiers.

Me voici pour finir cette journée de balades dans le New-York paradisiaque, celui des séries, le « Village » : Greenwich. Cela commence doucement, avec l’université de New-York et puis on découvre le Washington Square Park. Impossible de ne pas le connaître, celui-ci, tant on le voit strictement partout ! Comme je le disais déjà, nous sommes bercés d’images de New-York depuis notre enfance et si la skyline a évidemment une quote-part importante, Greenwich est juste derrière…

Voici donc la fameuse « cinquième ». La Fifth Avenue prend naissance à la sortie nord du Washington Square Park, entre les colonnes de l’arc de triomphe. Les immenses buildings trônent ici avec leurs entrées couvertes et protégées, leurs façades sobres et riches à la fois. Autre monde, un des visages de Greenwich.

Une autre facette, c’est l’intersection de l’Avenue of the Americas et Greenwich Avenue. Les grandes allées, les belles rues qui les bordent et plus d’air, d’espace. On se moins étriqué ici que dans d’autres zones de New-York.

Voici ensuite le vif du sujet, le cœur du Village : Gay Street, Waverly, Sheridan Square, Grove Street, Bedford Street et bien sûr le 66 Perry Street (Sex and the City, anyone ?). C’est ici, le centre du monde de plein de séries fameuses, Friends en tête. Les petites façades de brique, les jolis bars, les arbres partout, des courettes privées, de petits squares et quelques petites églises nichées ici ou là. C’est croquignolet au possible, adorable, cliché et absolument indispensable à voir.

La journée était à ce moment déjà bien avancée. Soit je continuais plus au nord encore avec Chelsea et Union Square, soit je repartais tout au sud pour prendre le Staten Island Ferry ! Il s’agit en fait d’une liaison gratuite entre Manhattan et l’île de Staten, située plus au sud de la baie de New-York. C’est le meilleur moyen, gratuit qui plus est, de voir la skyline et la Statue de la Liberté ainsi que Ellis Island. Pendant ce voyage à New-York, j’ai du faire le choix de faire l’impasse sur ces deux dernières, ce sera pour une prochaine fois. Je voulais tout de même voir la Statue d’un peu plus près et la Skyline d’un peu plus loin. Dont acte. Métro, ferry, nuages apparus entretemps. Salauds.

Dernier passage par le Financial District. La journée est finie. Les différents quartiers de Manhattan offrent des visages très variés, plus ou moins marqués par tel ou tel type d’architecture d’immeubles, plus ou moins hauts, plus ou moins arborés et cosy, plus ou moins propres et dotés d’ambiances vraiment différentes et singulières. J’ai adoré marcher, marcher, marcher et encore marcher pendant cette nouvelle journée à New-York qui en appelle décidément d’autres ! Trois jours, c’était trop peu, je le savais mais il fallait bien trouver un compromis entre le roadtrip en Nouvelle-Angleterre et le premier contact avec cette ville incroyable.

2 Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.