Stockholm – balade à Östermalm et dans l’archipel à Vaxholm

Au mois d’août dernier, j’ai enfin pris le chemin de la Suède, quelques mois après avoir eu un minuscule aperçu de la Laponie. L’objectif de ce nouveau voyage était Stockholm, la capitale du pays, pour une visite de quelques jours. Cela faisait des années que je n’avais pas pris le « risque » de passer quelques jours dans une seule et même ville. Si vous regardez mes derniers voyages, vous verrez que j’ai passé plus de temps à randonner et à aller d’un point à l’autre à arpenter tel ou tel pays !

En arrivant à Stockholm, je me suis souvenu pourquoi. Tant de monde, partout. C’est une capitale, douce, paisible, belle, à taille assez humaine mais c’est une capitale et la présence humaine y est fort logiquement indéniable, un réel choc après le roadtrip en Écosse. Pourtant, en logeant à Östermalm, j’avais choisi sans le savoir un coin plutôt chic et moins peuplé de la capitale, à un jet de pierre de l’île verdoyante de Djurgården.

Ce premier matin, en quittant l’appart’ hôtel situé à quelques pas du grand port à ferries de Stockholm (on peut rejoindre St. Petersburg ou Riga d’ici !), je traverse donc le quartier chic de la ville, d’abord marqué par un grand parc où courent et marchent nombre de suédois et suédoises, avec ou sans poussettes. Le taux de natalité, plutôt bas en Suède en moyenne, semble se concentrer à l’extrême dans la capitale où il fait bon vivre !

Après, on rejoint vite les grandes artères et immeubles hauts du quartier, posh et chic, peuplé de grandes berlines et sportives garées en toute quiétude dans la rue. Östermalm n’a à dire vrai pas grand intérêt, si ce n’est dans sa partie sud, à partir du pont menant à Djurgården et sur les quais menant à Gamla Stan.

Il fait très beau ce matin-là, très beau. L’air est doux en ce weekend du 15 août et je remonte les quais de Östermalm en toute quiétude, au milieu des autres touristes, un sourire aux lèvres et les yeux passant de la droite à la gauche sans arrêt. A droite justement, le quartier chic et tous ses grands immeubles et hôtels particuliers, au style si singulier parfois, très Art Nouveau. A gauche, les autres îles de Stockholm, la vieille ville et plus loin, Södermalm. Si lointaine et si proche à la fois. La jonction entre le lac Mälaren et la mer Baltique semble gigantesque quand on la compare au simple passage d’un fleuve au sein d’une capitale, Budapest ou Paris, Londres ou Rome.

La décision est prise, rapidement. Il fait beau, il y a du monde, l’envie de prendre l’air maritime est franche, il faut sauter dans un ferry. Direction l’archipel de Stockholm, pas moins de 24000 cailloux et parmi tous ceux-là, une escale très courue et classique pour avoir un aperçu de l’ambiance baltique : Vaxholm.

Cette île est, au contraire de la majorité de l’archipel proche ou lointain, accessible en bus ou en voiture. Il serait toutefois bien dommage de se priver d’y aller en ferry tant cette courte balade permet de prendre le pouls des environs de la capitale et donne une autre perspective de la ville et de ses environs directs.

Alors une fois grimpé sur le ferry, bien calé contre le bastingage, on se laisse griser par la fraîcheur de l’air et la douce morsure du soleil suédois. Le centre de Stockholm disparaît rapidement, Gamla Stan et Södermalm en premier, j’y reviendrai dans d’autres articles avec les photos. Viennent ensuite la côte sud avec Nacka et au nord, Djurgården.

Viennent ensuite Lidingö, Ormingelandet, Tynningö et une foule d’îlets et d’îlots que le ferry longe sous une lumière magnifique. Partout, des maisons nichées dans la forêt, avec ponton et couleurs vives, plus ou moins statutaires ou bucoliques. Le paradis suédois, à un jet de pierres de l’hypercentre de Stockholm.

Voici Vaxholm, enfin. Le premier élément notable est le gigantesque fort reconstruit au XIXème siècle après quelques siècles d’attaques russes ou danoises ! Pour le reste, l’île de Vaxholm accueille quelques maisons, essentiellement regroupées dans la petite ville éponyme dont on parcourt les rues calmes en guise d’amuse-bouche.

Il faut néanmoins quitter ces lieux pour s’engager sur le tour de l’île, réalisable en une petite poignée d’heures et sous un doux soleil. Un sentier pédestre fait en effet le tour de l’île, offrant des points de vue magnifiques sur les îles alentours, grimpant et descendant au fil du découpage de la côte. Autant de pontons, autant d’occasions de se baigner dans la mer Baltique. Dont acte.

Ce petit tour de l’île terminé, on rejoint la côte nord et plus précisément la pointe nord-est où se situe un joli petit coin / café pour se remettre de la baignade et de la marche. Tout ici est mignon, cosy, coloré, charmant. Difficile de ne pas tomber amoureux de Vaxholm et de la douce ambiance qui règle en ces lieux.

Il est déjà temps de quitter Vaxholm. Les quelques heures passées sur l’île m’ont en tout cas fortement donné envie non pas d’y revenir spécifiquement, mais de passer plus de temps dans l’archipel, via une croisière d’île en île, depuis Stockholm jusque Möja, en passant par Vaxholm, Örsö, Stavsudda, Gällnö…

Il y a là largement de quoi se couper du monde pendant une belle semaine, au milieu des bois, dans le calme des criques de la mer Baltique, alternant entre baignades, saunas et belles randonnées paisibles, à quelques heures à peine de Stockholm. C’est aussi ça, la magie de cette capitale singulière et insulaire.

Où dormir à Östermalm / Stockholm ?

J’ai choisi de dormir dans un appart’ hôtel à tarif raisonnable, l’hébergement étant assez cher dans la capitale, voire très cher ! Chambre spacieuse et très confortable, équipée pour cuisiner rapidement, petit-déjeuner inclus et excellentissime le matin, accès direct à la ligne de bus 1 qui traverse Stockholm d’est en ouest, c’était tout simplement parfait : BIZ Apartment Gärdet.

Où manger / boire un verre à Östermalm / Stockholm ?

Je n’ai ni mangé ni bu de verre dans le quartier mais il y a quelque chose qui se fait bien au soleil couchant : se rendre soit au port du parc Berzelli, soit à celui faisant face à Gamla Stan et se poser sur les différents bancs prévus à cet effet pour un petit apéro improvisé au soleil, au milieu de nombreux autres suédois et touristes. Moins cher, plus sympathique et avec les derniers rayons du soleil sur le visage.

Comment se rendre à Vaxholm ?

Plusieurs compagnies de ferries font la navette vers Vaxholm, en direct ou avec quelques arrêts en chemin, la plus connue étant Waxholmsbolaget, avec son logo jaune et bleu que l’on voit flotter un peu partout, avec un prix entre 100 et 150 couronnes l’aller et retour.

Où manger / boire un verre à Vaxholm ?

C’est bien simple : là où tout le monde va, à raison ! Un petit café, le Vaxholms Hembygdsgårds Café, se niche au creux d’une petite crique au nord de l’île, à quelques centaines de mètres de marche du débarcadère. Il y fait bon vivre, le café est bon et les pâtisseries sont délicieuses. La pause sucrée idéale après avoir fait le tour de l’île !

Où faire ses courses à Östermalm ?

L’attraction principale du quartier reste Saluhall, l’énorme marché couvert où l’on peut dîner / déjeuner / faire ses courses mais il était fermé au moment de ma venue ! Qu’importe, il y a à deux pas de là un supermarché Hemköp et la ligne 1 pour rentrer à l’appartement n’est pas loin.

2 Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.