New-York – du One WTC au Rockefeller Center

Après un premier bout d’après-midi du côté de Brooklyn, à D.U.M.B.O. et sur le fameux pont, face à la skyline, il était temps pour la seconde journée du voyage de traverser l’East River pour rejoindre Manhattan pour deux rendez-vous, un le matin et l’autre en fin d’après-midi : le One WTC Observatory et l’Empire State Building.

Le programme de la marche du jour (j’ai marché quelque chose comme 30/33 km par jour à New-York, prévoyez de bonnes chaussures !) :

  • le pont de Brooklyn,
  • la traversée du Financial District,
  • le One WTC et le mémorial des deux tours,
  • Battery Park et Battery,
  • ensuite la remontée en métro jusqu’à Midtown pour découvrir le Rockefeller Center,
  • enfin Times Square de nuit.

Sacré programme et quelque chose comme 200 photos restantes après le tri…

Pas grand monde ce matin-là sur le pont de Brooklyn. Piétons et vélos se croisent sans problème, chacun respectant sa ligne. La skyline est massive, brillant sous le soleil et avec un ciel bleu dépourvu de nuages. Cette seconde et véritable traversée est certes un peu moins impressionnante que la première mais la descente vers Manhattan permet de prendre un peu mieux la mesure des différents buildings du Financial District. Ils sont gigantesques.

On traverse ensuite le Financial District au sortir du pont de Brooklyn. C’est l’occasion de découvrir le City Hall, vieux bâtiment étonnamment bas, logé dans un joli petit parc donnant sur Broadway, la grande avenue qui traverse Manhattan du sud au nord ! Légère bifurcation vers le sud pour découvrir les piscines du mémorial des tours du World Trade Center. C’est l’heure de la première claque.

On a beau avoir déjà vu cet endroit en images, il n’y a guère qu’en l’arpentant soi-même qu’on en prend la réelle mesure, que l’on image réellement la taille de ces deux tours abattues en 2011. Les noms gravés sur les rebords des piscines où l’eau cascade en permanence sont autant de rappels mémoriels que cet endroit n’est pas une belle œuvre d’art mais bien un mémorial. Quelques fleurs piquées ici et là achèvent de serrer définitivement une gorge déjà un brin rocailleuse. Le silence feutré qui règne sous les arbres de ce mémorial est saisissant, fascinant. On peut si l’on veut balancer un peu ce sentiment penser à tous ceux qui sont morts injustement en représailles de cet acte terroriste, il n’en reste pas moins que la prise de conscience de cette mort massive de milliers d’américains au cœur de la ville des villes est tangible dans ce lieu si particulier, alors que l’œil est régulièrement attiré par les longs courriers passant dans l’axe du tout nouveau One WTC.

En parlant du One WTC justement, il est temps pour moi de grimper en son sommet. J’ai réservé ma place en ligne et je ne peux que vous recommander d’en faire autant pour tout simplement couper toutes les queues et prendre rapidement place dans l’ascenseur après un passage dans une belle galerie. Le show dans l’ascenseur et celui au sommet valent assurément le coup d’œil aussi et justifient en partie le prix assez élevé du ticket. Je ne vais pas vous spoiler la chose mais pour répondre à la question que je me suis posée en préparant ce voyage : oui, le One WTC Observatory vaut son coût et vaut le coup d’être visité.

Retour au niveau du sol, ou plutôt de l’eau. La bordure sud-ouest de Manhattan est bordée d’un ensemble de parcs, nommés Battery Park Cove et Battery. De Vesey Street au terminal de départ du ferry de Staten Island en passant par Brookfield Place et son petit port de plaisance, il règne sur cette promenade un petit air de paradis new-yorkais. On joue, on court, on discute, on fait une pause avant de remonter dans les buidings environnants. Entre touristes et locaux, c’est à la fois peuplé et paisible.

Passons maintenant au Financial District à proprement parler ! Beaver Street, Broad Street, le fameux Raging Bull et bien sûr Wall Street ! Toutes ces rues sont bordées d’immeubles aux façades immenses, rendant le lieu bien peu engageant, sombre, à l’ombre. Je remonte petit à petit vers le nord jusqu’à me perdre au sud de Little Italy, qui est à dire vrai plus une annexe de Chinatown désormais tant il ne reste guère qu’une ou deux rues résistant à l’expansion du quartier voisin.

Un petit coup de métro encore un peu plus au Nord vers Midtown et me voici à mon second et dernier rendez-vous de la journée : le Rockefeller Center. La grande tour de médias abrite le Top of the Rock, un autre observatoire des cimes de la ville, donnant directement au sud sur l’Empire State Building et plus loin le One WTC. Au nord : Central Park bien sûr ! Le coucher du soleil ou plutôt la golden hour qui le précède est un moment assez idéal à dire vrai. Quelle vue !

Petite suggestion en passant, d’ailleurs : descendez avant le coucher du soleil si vous ne voulez pas attendre deux heures pour prendre l’ascenseur ! Tant pis pour les derniers rayons du soleil qui ne vous apporteront de toute façon pas grand chose si vous comptez voir la ville de nuit. Dans ce cas, il se dit que l’Empire State Building est parfait pour une observation de nuit mais je ne pourrai pour vous le certifier, ayant fait le choix de faire l’impasse sur ce dernier. Deux sommets, c’est déjà pas mal !

Allez, dernière étape dans la démesure : Times Square. Je ne prévoyais pas particulièrement d’y passer, je n’aime pas cet endroit et ce qu’il représente, un déluge de publicités plus criardes les unes que les autres, des écrans d’une agressivité terrifiante et des foules abruties les regardant. J’ai fait mes dix photos et j’ai fui, vite, pour aller manger un bout et clore cette première journée complète de balade à New-York, riche de paysages et de points de vue dantesques sur l’île de Manhattan.

Cette première journée, finalement très classique dans son programme avec deux des grands lieux et points de rendez-vous de Manhattan, m’a en tout cas permis de prendre une première fois sa mesure, ses dimensions, son organisation. Je m’attendais à plus souffrir de la foule et ce fut en réalité seulement le cas au sommet du Rockefeller Center !

Je ne regrette en tout cas pas le choix de privilégier les deux points de vue les plus éloignés, l’un au sud le matin pour bénéficier du soleil sur l’île et l’autre au nord pour le coucher du soleil et la lumière rasante sur la face ouest de l’île. Réserver en ligne était également une très bonne idée et je vous le recommande une fois encore chaudement ! Il ne faut au final pas rater la balade dans Battery Park et Battery pour prendre une petite dose de douceur pour peu que le soleil brille ardemment comme c’était ici le cas.

Un bel échauffement avant la découverte des autres quartiers de l’île, le lendemain, en somme !

3 Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.