Idaho – journée de randonnée vers l’Alpine et le Sawtooth Lake

Pour cette seconde et dernière journée dans la zone de Sun Valley, avant de filer passer une semaine complète du côté de Grand Teton et Yellowstone, le temps était largement au rendez-vous pour une belle randonnée le Sawtooth NRA, entre Stanley et Sun Valley.

Un peu comme la journée précédente, il a fallu choisir une randonnée parmi les multiples choix possibles dans cette zone sauvage immense et par ailleurs de toute beauté ! Pour faire simple, j’ai choisi l’une des randonnées les plus connues mais pas forcément la plus évidente pour autant…

Avant d’attaquer la marche menant au Sawtooth Lake, située tout à fait au nord de la zone protégée, il a d’abord fallu la traverser, avec une belle somme de lieux à observer et autant d’occasions de flâner rapidement ! Galena Summit et son panorama sur les Sawtooth Mountains dans leur ensemble. L’Alturas Lake. Le Pettit Lake (à tomber par terre). Enfin, le très couru et très connu Redfish Lake qui concentre l’essentiel de l’activité dans la zone… Tout est superbe dans cette haute vallée d’altitude !

Après un café avalé à Stanley (on comprend en traversant pourquoi il n’y a pas beaucoup de logements disponibles dans le coin : c’est petit, couru et donc limité et cher !), je file vers l’ouest sur la 21 pour attraper la piste forestière 619 jusqu’au parking de iron Creek. C’est parti pour la randonnée à proprement parler !

Il y a d’abord une belle première partie à travers bois où divers panneaux nous indiquent l’entrée en zone “wilderness” tandis que d’autres nous indiquent que nous sommes en “bear area”. Ah, voilà. Les ours. Je n’ai à ce moment-là par de canette de spray pour repousser les ours, juste mes bâtons de randonnée. Voilà qui sonne un peu léger et il faut donc se contenter de marcher en parlant, en chantonnant et en faisant un peu de bruit pour être sûr d’être repéré et ainsi éviter les rencontres surprises, les plus dangereuses.

Tout ça pour dire que le moindre bruit fait sursauter… jusqu’à ce qu’on voit un écureuil téméraire nous observer sur sa branche à quelques mètres de nous. Et il y a beaucoup d’écureuils. Bref : on passe son temps à se demander d’où vient le bruit ; ce sont en fait ces petits cons qui en font beaucoup. On verra un autre jour que les ours sont étonnamment silencieux…

Au milieu de l’ascension finale vers le Sawtooth Lake, un petit sentier se détache sur la gauche, pointant l’Alpine Lake. Je vous conseille fortement de faire l’aller/retour qui rajoute certes une petite dose de dénivelée mais offre des vues de toute beauté sur les montagnes environnantes ! Surtout si le soleil a décidé de s’exposer franchement à ce moment-là !

La montée reprend ensuite franchement, dégageant de belles vues surplombantes sur l’Alpine Lake. Le Sawtooth Lake n’est plus loin mais on traîne un peu les pieds en découvrant les vues dégagées sur le bout des Sawtooth Mountains ou encore le petit lac attenant à notre objectif, photogénique au possible !

On arrive enfin au Sawtooth Lake et on pourrait alors presque être tenté de penser qu’on en a fini avec cette randonnée et qu’il est temps de rebrousser chemin. Que nenni ! Soit vous pouvez bifurquer à gauche en arrivant au lac, pour vous en rapprocher ; soit vous pouvez monter encore un brin sur la droite, vers l’Observation Peak Lookout et c’est ce que je vous conseille de faire !

La petite montée supplémentaire vous offre de belles vues dégagées vers le bout des Sawtooth mais aussi sur les White Clouds de l’autre côté de la vallée. Surtout, elle permet de découvrir le Sawtooth Lake dans son ensemble, avec le Mount Regan comme sentinelle. Parfait pour le déjeuner ? Parfait, oui, c’est le mot qui décrit très bien le Sawtooth NRA.

Il faut malheureusement s’arracher au paysage et à la région, car il me reste encore un gros bout de route à faire pour atteindre mon point de chute du soir et des jours à venir, à Victor, chez l’adorable Beverly. Je retrouve la Salmon River aperçue le matin et file ensuite sur la superbe route 75 qui la suit, offrant ici et là quelques sources chaudes (je m’arrête bien sûr pour un bain rapide, à la Sunbeam Hot Springs).

La route continue, toujours superbe ; jusqu’à rejoindre la route 93, elle-aussi à tomber de beauté ! On dépasse le Borah Peak, le point culminant de l’Idaho et de la chaîne Lost River. Les paysages de ce côté-ci sont presque aussi beaux que ceux dans la zone Sawtooth. Si l’on rajoute à cela les Boulder Mountains, les White Clouds… voilà que je regrette de partir et voilà que je songe à revenir dans ce coin des USA qui a tout pour me plaire.

La carte de cette journée de randonnée et de roadtrip en Idaho :