En balade au Manoir de Villers

Ce weekend, profitant d’être une fois de plus motorisé, j’ai traversé la Seine à la Bouille pour, quelques kilomètres plus loin, découvrir l’imposant Manoir de Villers.

Une fois l’entrée franchie, on découvre de jolis parterres de cyclamens aux pieds d’arbres centenaires. La petite chapelle du XIIIème siècle pointe le bout de son vitrail, le théâtre de verdure se laisse apercevoir au loin mais la pièce principale est encore cachée.

En s’approchant de l’allée centrale, on découvre soudainement l’immense bâtiment que constitue ce manoir. Datant du XVIème siècle, à l’époque maison de maître, il a été agrandi au fil des décennies jusqu’à devenir cette immense assemblage de toitures et de façades couvertes d’une multitude de fenêtres. Impressionnante demeure que voilà !

Le parc, sa glacière, son petit chalet et son étang, tout tourne autour du bâtiment qui en constitue le cœur glorieux et majestueux. On alterne entre sous-bois, clairières et grandes étendues dénudées, chaque endroit donnant un point de vue différent sur les façades tantôt ensoleillées, tantôt à l’ombre.

La petite chapelle se laisse aussi entrevoir, avec sa voûte arquée typique des chapelles normandes de l’époque. Le chalet et sa fraîcheur bienvenue offrent un joli point de vue sur l’étang dans lequel des carpes énormes s’ébattent gaiement. Le petit jardin secret appelle au farniente. Et le manoir trône toujours, majestueux. On comprend pourquoi les notables rouennais se sont installés ici…

Tags de cet article
,