Sri Lanka – les alentours de Kandy : les 3 petits cochons et des éléphants

Après la folie de Kandy, un peu d’évasion et de changement étaient clairement les bienvenus pour la seconde journée complète sur place. L’idée était donc de quitter Kandy pour aller en découvrir les alentours. Plusieurs activités sont possibles, entre les visites de temples, quelques belles randonnées et forêts ou encore la découverte de différentes réserves pour les éléphants.

Le bus depuis la gare routière de Kandy en direction de l’ouest n’est pas difficile à trouver. On entame après avoir traversé les faubourgs de la ville une descente impressionnante qui rejoint les plaines de l’ouest du Sri Lanka. C’est l’occasion d’ailleurs de se rendre compte que Kandy est effectivement perchée en altitude ! Direction la Millenium Elephant Foundation, qui recueille les éléphants domestiques et leurs dresseurs, les mahouts, dont les propriétaires ne veulent plus.

sri-lanka-kandy-environs-24

L’endroit est très vert, très calme, paisible. Il y a peu de monde et assez peu d’éléphants également. L’un prend sa douche, l’autre se fait gratter à la coque de noix de coco allongé dans l’eau, quelques autres font de courtes balades de quelques minutes.

Je me glisse dans l’eau pour l’instant câlin. C’est une drôle de sensation, de toucher et gratter un éléphant, de le sentir réagir à la caresse. Il s’agit là d’une femelle, âgée d’un peu plus de 40 ans. Vieille dame. Le moment est doux, pour le moment ; l’émotion, palpable de mon côté.

sri-lanka-kandy-environs-1

Le ticket choisi et payé à l’entrée comprenait une balade à dos d’éléphant. Je ne l’avais jamais fait. Je ne le referai jamais. J’imagine qu’il fallait que je le fasse une fois. La sensation de ne pas être à sa place, du tout, prédomine. Alors oui ça tangue, c’est impressionnant, mais la réalité, c’est que ces centres ne devraient plus exister ou en tout cas ne plus offrir de monte, uniquement des soins pour ces vieux animaux maltraités, torturés et brisés pour être qualifiés de domestiques mais toujours enchaînés. Ce sont les chaînes, pesantes, énormes, sur la nuque de l’éléphant, qui m’ont fait prendre conscience de cette absolue stupidité qu’était cette « balade ».

Il est temps de repartir. Je garde en tête cette image d’occidentaux montés sur des bêtes fatiguées, bien traitées certes, mais dont ce n’est pas la place. L’autre image, c’est cet éléphant prenant tranquillement sa douche avant de s’allonger pour une séance de caresses. Je vais rester là-dessus. Allez voir cette fondation, poupouillez les éléphants mais ne grimpez pas dessus.

Après les éléphants, il est temps de vous parler des 3 petits cochons. Ou plutôt de leurs maisons. Il s’agit bien sûr de temples, l’un en bois, l’autre en brique et le dernier en pierre ! Je commence d’ailleurs par le second, sur la route qui s’éloigne de l’axe Colombo / Kandy. Les bus ne sont guère fréquents mais l’attente est raisonnable, tous ne vont toutefois pas jusqu’au dernier temple, attention aux destinations indiquées sur les bus.

Le temple donc : Lankatilaka. Construit au sommet d’une petite colline (ça grimpe sec !), ce bel édifice du est à moitié bouddhiste et à moitié hindouiste ! Une singularité liée au couple royal de Gampola, le roi étant bouddhiste, la reine hindouiste. De belles peintures, une charpente splendide et une vue splendide sur les alentours ! Cela vaut le détour.

sri-lanka-kandy-environs-31

sri-lanka-kandy-environs-50

Un petit tour de tuk-tuk plus tard, me voici à travers rizières au temple le plus éloigné : Embekke. Celui-ci est surtout notable pour ce qui fut le hall d’audience du roi de Gampola, construit entre les XIV et XVème siècles. Ses 32 colonnes, dont 25 d’origine, arborent des dizaines de motifs sculptés à même le bois, avec une parfaite maîtrise de la profondeur et des reliefs. Splendide !

sri-lanka-kandy-environs-78

Dernier temple, retour vers l’axe majeur : Gadaladeniya. Ce dernier temple, fait de pierre, date du XIVème siècle et se dote d’une belle petite chapelle dédiée au Bouddha, toujours avec des évocations hindouistes. Il faut aussi découvrir le petit stupa avec ses multiples petits autels joliment décorés. Malgré les échafaudages, l’endroit est paisible, tout en roche et en couleurs.

sri-lanka-kandy-environs-87

sri-lanka-kandy-environs-101

Il est temps de rentrer à Kandy. Cette fois-ci, ça grimpe fort dans le bus qui réussit tant bien que mal à affronter la pente et rentrer dans les contreforts montagneux du Sri Lanka. Demain, direction Hatton et l’Adam’s Peak. Après Sigirîya, c’est le second lieu que je voulais à tout prix voir de mes yeux !

Comment se rendre dans les alentours de Kandy ?

Le bus, pardi ! Les sanctuaires pour éléphants et temples sont situés à proximité de l’axe principal Colombo – Kandy. Il faudra ensuite trouver un tuk-tuk ou attendre un autre plus petit bus. Attention de ce point de vue, ces bus ne sont plus ceux des lignes majeures et sont clairement moins… rassurants.

Combien de temps pour visiter les environs de Kandy ?

Une journée suffit largement pour visiter l’un des sanctuaires pour éléphants et visiter les trois temples de l’époque Gampola.

Tags de cet article
, , ,