Palerme – balades et réconciliation

7 mois après vous avoir parlé des îles Eoliennes et notamment de Stromboli, je reprends mon clavier “voyages” pour vous raconter mon retour à Palerme qui clôtura ce voyage sicilien de septembre dernier. Oui oui, septembre 2013, je suis particulièrement à l’heure ! De Palerme, je conservais un souvenir très négatif, y ayant débarqué en ferry avant de fuir la ville vers Enna Pergusa, longeant ce faisant le port et les vilains immeubles de bord de mer. Quelques vieilles bâtisses m’avaient attiré l’œil mais rien qui me donne envie d’y revenir. Grossière erreur car ces deux jours passés dans la capitale sicilienne m’ont réconcilié avec la ville, son ambiance et une certaine douceur de vivre ; même si les stigmates de sa déchéance sont bien là.

Palerme fut une ville de comtes, de ducs, de riches bourgeois, de princes aussi et leurs anciens palais sont toujours là. Déambuler dans les rues de cette ville, c’est tomber au fil des pas sur un nombre incalculable de bâtisses aux façades décorées et majestueuses, souvent en piteux état, souvent dignes malgré tout et parfois – trop rarement – remises à neuf. S’il y a bien une chose qui m’a séduit pendant ces déambulations, ce sont les couleurs et les façades, ces grands palais que les Palermitains tentent tant bien que mal d’entretenir ou de faire revivre.

sicile_iles_eoliennes_palermo_139 sicile_iles_eoliennes_palermo_140 sicile_iles_eoliennes_palermo_145 sicile_iles_eoliennes_palermo_146

sicile_iles_eoliennes_palermo_142

Parmi ces palais, il y a un ensemble sublime, parfaitement restauré et que l’on peut visiter. Il s’agit de la Fontana Pretoria, mettant en scène nombre de statues dont certains attributs ont été cassés à une époque pas si lointaine où leur étalage choquait les bonnes mœurs. Le Palazzo Pretorio qui sied à ses côtés est également splendide et mérite que l’on s’y rendre, ne serait-ce que pour la vue sur l’ensemble clérical qui domine la Piazza Bellini.

sicile_iles_eoliennes_palermo_16

sicile_iles_eoliennes_palermo_11 sicile_iles_eoliennes_palermo_9 sicile_iles_eoliennes_palermo_59 sicile_iles_eoliennes_palermo_61

L’ensemble clérical en question, ce sont trois églises magnifiques et fort différentes les unes des autres. La première, c’est l’église Santa Caterina. En face, Santa Maria dell’Ammiraglio dans laquelle se tenait un mariage quand je l’ai visitée et enfin la Chiesa di San Cataldo, sublime avec ses dômes mauresques témoins des multiples influences culturelles et religieuses dont s’est nourrie la ville pendant des siècles. Ce triptyque d’églises mérite à lui seul que l’on s’arrête à Palerme.

sicile_iles_eoliennes_palermo_19 sicile_iles_eoliennes_palermo_22 sicile_iles_eoliennes_palermo_26 sicile_iles_eoliennes_palermo_29

sicile_iles_eoliennes_palermo_20

sicile_iles_eoliennes_palermo_18 sicile_iles_eoliennes_palermo_31 sicile_iles_eoliennes_palermo_41 sicile_iles_eoliennes_palermo_37

sicile_iles_eoliennes_palermo_33 sicile_iles_eoliennes_palermo_34 sicile_iles_eoliennes_palermo_39 sicile_iles_eoliennes_palermo_38

sicile_iles_eoliennes_palermo_43

sicile_iles_eoliennes_palermo_14 sicile_iles_eoliennes_palermo_44 sicile_iles_eoliennes_palermo_46 sicile_iles_eoliennes_palermo_48

Cette affirmation est également valable pour l’église San Giovanni delli Eremiti et pour la cathédrale de Palerme, si dépouillée à l’intérieur et si bigarrée à l’extérieur ! Cette dernière abrite par ailleurs les tombes de nombreuses figures royales dans une drôle de crypte qui mérite le coup d’œil pour son côté Tetris de tombes…

sicile_iles_eoliennes_palermo_81

sicile_iles_eoliennes_palermo_117 sicile_iles_eoliennes_palermo_138 sicile_iles_eoliennes_palermo_122 sicile_iles_eoliennes_palermo_123

sicile_iles_eoliennes_palermo_124 sicile_iles_eoliennes_palermo_125 sicile_iles_eoliennes_palermo_135 sicile_iles_eoliennes_palermo_133

Enfin, il faut revenir au cœur de Palerme, au centre des quartiers qui la composent, sur la Piazza Vigliena. Ce nom ne vous dit sûrement rien et les Quattro Canti sonneront sûrement un peu mieux à vos oreilles. Quatre chants, quatre quartiers, quatre saisons, quatre dieux et une place magnifique aux façades parsemées de statues et de gravures, chaque étage correspondant à un niveau de lecture et d’interprétation. Magistral.

sicile_iles_eoliennes_palermo_4

sicile_iles_eoliennes_palermo_7 sicile_iles_eoliennes_palermo_72 sicile_iles_eoliennes_palermo_73 sicile_iles_eoliennes_palermo_75

sicile_iles_eoliennes_palermo_64 sicile_iles_eoliennes_palermo_5 sicile_iles_eoliennes_palermo_66 sicile_iles_eoliennes_palermo_67

sicile_iles_eoliennes_palermo_65

Fin de cette première partie de balade…

Demain, on parlera Palais, Jardin et Marché. De quoi achever de se réconcilier avec Palerme.