Palerme – le palais, le jardin et le marché

Je vous parlais donc hier de Palerme et des premiers coins à voir dans la ville, le temps d’une fin de voyage ou d’un weekend. Aujourd’hui, je vais plutôt m’attarder sur trois endroits de la ville qui m’ont véritablement conquis et m’ont donné envie d’y passer plus de temps. On commence donc par le marché Ballaro, le plus vieux et le plus populaire marché de la ville, celui où l’on croise les palermitains de toutes origines et où l’on achète des produits incroyables, peu chers et enveloppés dans du papier journal. Émerveillement des yeux, des narines et des papilles. Prise de conscience également de la modestie de beaucoup des habitants de la ville. Ballaro est populaire, indubitablement et toi, touriste en goguette, a bien de la chance d’être de passage mais nul ne te le fera sentir pour peu que tu te comportes comme il convient, quand on est touriste : en s’intégrant, en discutant, en souriant et en n’en faisant pas des caisses. Reste qu’après s’être baladé dans le quartier, on ne regarde plus les palais de la même manière et on comprend bien mieux leur délabrement général.

sicile_iles_eoliennes_palermo_1 sicile_iles_eoliennes_palermo_51 sicile_iles_eoliennes_palermo_194 sicile_iles_eoliennes_palermo_52

sicile_iles_eoliennes_palermo_78 sicile_iles_eoliennes_palermo_57 sicile_iles_eoliennes_palermo_53 sicile_iles_eoliennes_palermo_56

Dans un tout autre registre en remontant les rues qui partent de Balloro et passent devant l’église des Eremiti, on arrive ensuite au Palazzo dei Normanni, LE palais par excellence de Palerme, abritant entre autres choses plus ou moins photographiables la Chapelle Palatine, sublime à l’extérieur, époustouflante à l’intérieur. Nul besoin de mots ici, les photos suffisent et il faut absolument se rendre dans cet édifice pour comprendre une fois de plus la grandeur de cette ville.

sicile_iles_eoliennes_palermo_85

sicile_iles_eoliennes_palermo_86 sicile_iles_eoliennes_palermo_87 sicile_iles_eoliennes_palermo_114 sicile_iles_eoliennes_palermo_111

sicile_iles_eoliennes_palermo_89 sicile_iles_eoliennes_palermo_94 sicile_iles_eoliennes_palermo_90 sicile_iles_eoliennes_palermo_92

sicile_iles_eoliennes_palermo_106

sicile_iles_eoliennes_palermo_98 sicile_iles_eoliennes_palermo_99 sicile_iles_eoliennes_palermo_100 sicile_iles_eoliennes_palermo_101

sicile_iles_eoliennes_palermo_102 sicile_iles_eoliennes_palermo_109 sicile_iles_eoliennes_palermo_105 sicile_iles_eoliennes_palermo_103

sicile_iles_eoliennes_palermo_110

Ultime étape dans la ville avant de s’en aller : le jardin botanique. Ce dernier, riche de plusieurs centaines d’années d’approvisionnements divers et variés, fait partie de l’université de Palerme et s’étale sur plusieurs hectares à quelques hectomètres du cœur historique de la ville. C’est un havre de paix et parfois de fraîcheur, mais aussi d’émerveillement avec ses serres incroyables de cactées et quelques spécimens de toute beauté, venant du monde entier. A voir absolument pour se soulager les pieds et faire une halte à quelques pas seulement de la grande gare ferroviaire.

sicile_iles_eoliennes_palermo_155 sicile_iles_eoliennes_palermo_157 sicile_iles_eoliennes_palermo_161 sicile_iles_eoliennes_palermo_158

sicile_iles_eoliennes_palermo_162 sicile_iles_eoliennes_palermo_167 sicile_iles_eoliennes_palermo_171 sicile_iles_eoliennes_palermo_170

sicile_iles_eoliennes_palermo_164 sicile_iles_eoliennes_palermo_168 sicile_iles_eoliennes_palermo_179 sicile_iles_eoliennes_palermo_178

sicile_iles_eoliennes_palermo_177

Vous l’aurez compris et je l’avais de toute façon annoncé au début de mon premier article : je suis réconcilié avec Palerme. Je n’y vivrais pas forcément, je n’y passerais pas non plus des vacances entières mais j’aurai désormais plaisir à y retourner quelques jours afin de m’en servir comme nouvelle base d’arrivée et de départ en Sicile car après deux voyages sur la grande île italienne, il me reste encore toute la côte ouest à découvrir. Reste à décider quand !

Join the Conversation

2 Comments

  1. J’aime beaucoup votre blog (partie balades et voyages – les seule regardé un peu). Nous venons de prendre des billets Lyon-Catane pour visiter début juin les Iles Eoliennes – et votre carnet de voyage (comme celui de Madère) correspond à ce que j’appelle un beau souvenir ET une mine d’informations (visuelles)….(superbes photos !)

    1. says: Vinz

      Merci beaucoup pour ce témoignage ! J’espère que vous allez adorer les Éoliennes autant que moi ! Je rêve de retourner manger ces incroyables sandwiches à Lipari et de grimper encore et encore au sommet du Stromboli.

Leave a comment
Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.