Rome – Ghetto, Campo dei Fiori, Argentina et Venezia

Seconde journée à Rome, l’occasion de maintenir les pieds au chaud même si le temps s’est bien amélioré et que le soleil pointe gaiment le bout de son nez par moments. Il ferait presque doux en ce début avril. La balade dans le ghetto et le quartier de Campo Dei Fiori n’en est que plus agréable.

ghetto_campo_dei_fiori_1

La suite est tout aussi agréable avec pour commencer la piazza Argentina, paradis des chats qui y ont élu domicile depuis fort longtemps. Les ruines trônent au centre d’une ceinture de bâtiments sans grand intérêt. Les chats vous jettent à peine un œil, trop occupés par leur farniente. Drôle d’endroit.

On continue avec la Piazza Venezia et la Chiesa del Gesù, celle-ci étant un déluge d’ors et de dorures, puis encore d’or. Impressionnante, austère, pas ma favorite loin de là mais bluffante.

piazza_venezia_6 piazza_venezia_7 piazza_venezia_10 piazza_venezia_11

On découvre ensuite le Palazzo Vittorio Emmanuele II qui trône sur la Piazza Venezia, gigantesque machine à écrire d’un blanc d’écume sur ciel noir. Imposant. Sans intérêt à dire vrai.

piazza_venezia_12

Enfin, si. Il a un toit accessible moyennant finances (conséquentes). On remonte donc par sa droite vers la basilique Santa Maria In Aracoeli qui marque elle aussi l’arrivée sur le forum. Massive extérieurement, elle est intérieurement splendide.

Enfin, le toit, indispensable pour qui aime les panoramas, totalement dispensable pour les autres au vu du prix du ticket autorisant l’utilisation de l’ascenseur vitré. Autrement dit je ne pouvais qu’y aller, malgré les rafales de vent à vous couper en deux et les quelques gouttes ayant décidé de clore la journée.

piazza_venezia_32

A refaire sous un soleil d’hiver ? Non, sans façons… mais cette vue de Rome depuis un de ses points centraux et les plus élevés restera gravée dans ma mémoire. Contempler des siècles d’histoire, ça ne s’oublie pas.

Tags de cet article
,