Nouvelle-Calédonie – Marché, fleurs et couchers de soleil

Cette fois-ci, point de plages démentes, d’eaux translucides et autres poissons multicolores, voyons un peu plus à quoi ressemblerait ce que je pourrais faire de mes balades à Nouméa… D’abord : le marché permanent sis au niveau de Port Moselle, juste après la bien belle Baie de l’Orphelinat, autrement dit à deux pas du centre historique de la ville, quelque peu abandonnée pendant de nombreuses années mais de nouveau au centre des attentions (si je ne m’abuse). Qui dit marché dit poissons, dit crabes, dit crevettes (les crevettes calédoniennes, tu peux pas test comme c’est bon), dit fruits et légumes gros comme ma tête… Difficile de repartir de là-bas sans avoir envie de tout acheter en fait. Sans même parler des bananes poingo qu’on ne trouve nulle part ailleurs et qui sont un PUTAIN de régal sur un barbeuq. Rien que pour elles et pour un bon morceau de cerf (bien prononcer le « f » final), je serais capable de retourner en Nouvelle-Calédonie.

Après ces menues emplettes, direction un joli jardin, pour ne pas dire très joli jardin du côté de Tina… Profusion de fleurs. Ici, tout pousse facilement pour peu qu’on y mette beaucoup de soin. Comme dans tout jardin me direz-vous.

Le soir, balade au bord des anses et baignade à la fraîche, dans le noir ou presque. Anse Vata. Baie des Citrons. Et le Rocher à la Voile et son point de vue parfait pour assister à la chute de l’éternel phénix solaire.

Tags de cet article
, ,