Bali – escales touristiques à Mengwi et Tanah Lot

Dernière journée de balade autour de Ubud, avant d’y passer justement une ultime journée et de filer sous d’autres cieux, je me suis dit qu’il serait bon d’aller moins loin, quitte à visiter des coins extrêmement touristiques ! Je parle ici du temple de Mengwi, l’un des plus riches de l’île et bien sûr de Tanah Lot, l’un des temples les plus courus et les plus emblématiques de l’île ! On commence avec Mengwi et sa circulation incroyable. On est en plein cœur de l’île et cela se sent. Le sud touristique et sans saveur fait de grands resorts n’est pas trop loin, les montagnes et paysages d’Ubud semblent presque loin et on entre dans une autre zone de l’île, bien plus active et à la vie plus trépidante et agitée. Trouver son chemin jusqu’au temple de Mengwi n’est pas une mince affaire mais l’endroit en vaut la chandelle.

L’ensemble de temples ne se visite pas vraiment, il se contourne ! On découvre un ensemble de remparts et de petits bâtiments avant d’arriver au circuit principal. On fait alors le tour des quelques canaux qui ceinturent un groupe de temples datant pour les plus anciens du XVIIème siècle. Ce temple de la famille royale de Mengwi est encore très utilisé par les locaux qui s’y rendent presque en pèlerinage. L’enchaînement de ces fameux toits est fascinant et l’endroit abrite également une ancienne arène de combats de coqs. L’occasion de se rendre compte que ces bâtisses et tout le domaine qui les entourent faisaient partie du palais royal de Mengwi. Splendide.

voyage-indonesie-mengwi-3 voyage-indonesie-mengwi-4 voyage-indonesie-mengwi-5 voyage-indonesie-mengwi-6

voyage-indonesie-mengwi-13 voyage-indonesie-mengwi-17 voyage-indonesie-mengwi-11 voyage-indonesie-mengwi-9

voyage-indonesie-mengwi-19

On continue la balade en direction de Tanah Lot. On évite volontairement les grandes plages inbaignables du sud, réputées couvertes de viande australienne saoule et on se dirige sans difficulté pour le célébrissime Tanah Lot. Scooter garé, il faut traverser une nuée de boutiques selon un parcours bien établi visant à vous faire acheter tout et n’importe quoi. Et puis on arrive au pied du temple sur l’eau. Nouvelle claque, ça faisait longtemps.

voyage-indonesie-tanah-lot-2

voyage-indonesie-tanah-lot-3

On prend un peu de hauteur, le temps de recevoir le sms d’un ami nous annonçant la naissance de son fils afin de découvrir le temple vu d’un peu plus haut. La vision reste hallucinante et on peine en réalité à comprendre comment cet ensemble de toits et d’arbres a pu résister au temps et aux coups de boutoir d’une mer particulièrement riche en courants tout au long de l’année. Le temple lutte quoiqu’il en soit fièrement face aux assauts des flots et on se perd quelques instants, attendant les prochaines salves de vagues, les prochaines explosions d’écume sur la silhouette des murs et des rocs.

voyage-indonesie-tanah-lot-11

En allant un peu plus à l’ouest, le long de l’autre falaise, on découvre une nouvelle vue sur le reste de la côte, très Etretat, mais aussi sur le temple. Une fois encore, c’est beau et je ne m’en lasse pas.

voyage-indonesie-tanah-lot-15

voyage-indonesie-tanah-lot-16

voyage-indonesie-tanah-lot-14

La journée, assez courte pour une fois, s’achève sur ces images incroyables. Le retour à Ubud est un peu triste, il a des airs d’adieu et c’est effectivement le cas. Demain, il faudra trouver un bus / transport pour Amed et quitter ce petit coin de calme qui nous aura accueillis le temps d’une semaine d’excursions sur toute l’île.

Tags de cet article
, , ,

2 Commentaires

  • Bonjour,

    Merci pour ces jolis articles qui vont bien nous aider durant notre voyages 🙂

    Je voulais vous demandez si vous vous étiez rendu au Tanah Lot en scooter en partance de Ubud ? On se demandait justement si c’était faisable et si nous devrions prendre un Taxi pour nous y rendre ?

    Je vous remercie !

    • Bonsoir Karene,

      Merci pour votre retour, déjà 🙂

      J’ai en effet fait la liaison Ubud / Tanah Lot / Ubud, en scooter. Une grosse heure de route, entrecoupée de pauses photos, vraiment faisable.
      Et franchement, au vu des embouteillages probables du côté sud, c’est vraiment une bonne idée.

      Concrètement, si vous lisez un peu tout mes articles, j’ai énormément rayonné en scooter depuis Ubud sans aucun problème et le seul trajet vraiment très (très très très) long était la jonction Ubud / Ulun Danu / Jatiluwih / Ubud, mais pareil, les quelques embouteillages rencontrés en chemin m’ont fait apprécier le scooter. Même si c’était un peu raide en fin de journée, je pense que j’opterais pour la même solution pour un nouveau voyage à Bali.

      Bon voyage !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.