Cyclades – balade dans Chora à Folégandros

Après Sifnos et ses merveilles, difficile de passer à autre chose ! D’autant que la météo commençait à varier un peu au départ de l’île, le vent de sud se levant avec force pour balayer la mer dès la sortie du port de Kamarès ! Pas mal de malades à bord du ferry, alors on se met le casque sur les oreilles, le dernier album de La Roux dans les tympans et on s’isole des borborygmes vomitifs. Arrivés vers Folégandros, on longe la côte nord et soudain tout se calme. De gigantesques falaises se dévoilent un peu entre les nuages de plus en plus rares et on arrive tout à l’ouest de l’île… Le port, enfin.

Folégandros est aride, terriblement aride et le spectacle tranche brutalement par rapport à Sifnos. C’est presque perturbant et on se retient de ne pas être déçu. Le bus monte (sec !) jusque Chora, capitale de l’île et cœur de toute l’activité de ce bout de terre effilé et finalement pas bien grand. Une fois installés à l’appartement loué non loin du centre, il est temps de découvrir et arpenter les ruelles du vieux centre qui s’étale sur plusieurs places. Autant de caractères et de centres d’activités menant au final au vieux Kastro.

Chora est mignonne à souhait, une sorte de petit centre un peu rêvé, très bobo sur les bords voire même bobo tout court. C’est chou, simplement chou et le Kastro n’échappe pas non plus à la règle. On en ressort un petit sourire aux lèvres pour se perdre encore dans les ruelles et finalement déboucher non loin du restaurant / bar qui nous servira de repère de fin d’après-midi pour les jours à venir.

vacances-grece-cyclades-folegandros-28

vacances-grece-cyclades-folegandros-36

On se rend alors compte de la réalité. Chora est perchée sur une falaise. Au ras d’une falaise. Un muret sur lequel se baladent nonchalamment des chats permet de découvrir le gigantesque à-pic et d’apercevoir les terres qui s’éloignent vers l’est. C’est à couper le souffle la première fois et c’est toujours sublime à chaque coup d’œil !

vacances-grece-cyclades-folegandros-21

Il suffit d’ailleurs de s’éloigner un peu de Chora en scooter, sur la route d’Angali, pour se rendre compte de la démesure de la falaise sur laquelle trône la ville !

vacances-grece-cyclades-folegandros-126

Vous reprendrez bien encore un peu du vieux centre et de ses places avant que je ne vous parle de couchers de soleil ?

Alors voilà, vous avez sûrement remarqué sur les photos de la falaise qu’une église montait encore plus haut que le village à proprement parler. Il s’agit là de la Panagia de Chora qui ne niche en haut d’un court mais robuste chemin de croix sur lequel veillent quelques ânes entravés. Un peu tristes, les ânes en question, d’ailleurs, mais c’est semble-t-il la solution adoptée par les locaux pour éviter qu’il ne passe de terrasse en terrasse et n’aillent défricher là où il n’y en a pas besoin !

Toujours est-il que c’est à cette église qu’il faut se rendre tous les soirs. Oui, tous les soirs. Le spectacle change à chaque fois et il est de toute beauté. Alors, hop, premier soir nuageux…

vacances-grece-cyclades-folegandros-86

Second soir, dégagé…

vacances-grece-cyclades-folegandros-161

Dernier soir, de nouveau nuageux mais sans le vent chargé d’eau de mer, de sel brassé et d’humidité. Une belle manière de dire au revoir à l’île avant le dernier réveil.

vacances-grece-cyclades-folegandros-217

Parce que oui, vu de l’hôtel, c’est beau aussi au petit matin !

vacances-grece-cyclades-folegandros-234 vacances-grece-cyclades-folegandros-236

Rien que pour Chora, Folégandros vaut qu’on s’y arrête, qu’on la savoure et qu’on se perde sur ses petites places. La vue à couper le souffle depuis la Panagia ou depuis le balcon en son sein sont inoubliables…

Où dormir à Folégandros ?

Belvedere Apartments, en face de Chora. Attention à la pente pour y accéder, c’est vraiment violent ! Le personnel peut venir vous récupérer au port et vous y emmener également, un service appréciable et sympathique. L’hôtel situé juste à côté appartient à la même famille et la piscine à débordement est donc accessible, donnant sur Chora et la Panagia. Equipement très correct sans l’appartement, bonne literie. RAS et bon compromis entre les adresses très chères et les chambres sans grand intérêt.

Où manger à Folégandros ?

Une seule adresse me reste en tête : I Pounta, sur la première place. Sûrement parce que le propriétaire, photographe, était adorable. Et que le chaton de la maison nous aimait beaucoup. La bière était fraîche et les plats également.

Où boire un verre à Folégandros ?

Idem que ci-dessus !

Où louer un scooter à Folégandros ?

Pour ma part, j’ai loué chez Venetia. Scooter en bon état, casques pas terribles mais un mieux sur demande, prix tout doux et horaires cool. En revanche, pas de CB possible… donc faites bien gaffe !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *