Canaries – Gran Canaria – Jour 3 – randonnée sur l’Altavista

Pour cette nouvelle journée, la météo a de nouveau choisi d’être particulièrement clémente. Je décide ainsi bien rapidement de faire de nouveau le trajet vers le centre de l’île afin de profiter des crêtes de la caldeira tout à fait dénuées de nuages. Direction Artenara et plus spécifiquement la zone nord des crêtes : l’Altavista. Sur la route, avant de rejoindre le village, ne pas manquer le joli mirador de Pinos de Galdar, par ailleurs point de départ de très belles randonnées également.

Enfin bref, me voici maintenant au mirador de Sargento, sur la GC-216, pile entre Artenara et la casa forestal de Tamadaba, le parc forestier de l’ouest de l’île. Quelques voitures seulement, mais sachez que le parking est pour ainsi dire inexistant et que si vous n’arrivez pas suffisamment tôt, vous devrez vous garer avec les moyens du bord.

La randonnée de l’Altavista (n°15 sur le Rother) est un splendide aller/retour en crête, oscillant entre la douceur de l’ombre de la pinède d’un côté et l’immensité de la caldeira de l’autre. D’un côté, Tenerife et le Teide ainsi que la très sauvage côte ouest de Gran Canaria. De l’autre, les différents « roques » et le Pico de las Nieves pour couronner le tout. Difficile de faire plus spectaculaire sur l’île.

Tout au bout, c’est le sommet de l’Altavista, 1377 mètres. La dénivelée de la randonnée n’est pas énorme, un petit 450 mètres que l’on absorbe par petites tranches de montées et de descentes, rendant le parcours toujours plus ludique et varié. Vraiment une petite merveille, ce petit bout de chemin annoncé pour 3h30.

Après cette première randonnée sur les flancs et au sommet de la crête de l’Altavista, je retourne dans le centre-village de Artenara, posé sur sa corniche dominant la caldeira. Jolie église centrale, quelques belles maisons traditionnelles et enfin Ermita de la Cuevita, creusé dans la roche au XVIIIème siècle. Le plus haut village de Gran Canaria se mérite un brin en terme d’accès mais il tient toutes ses promesses avec moult miradors et une ambiance bien à part sous le soleil de cette fin de journée !

Au premier plan des paysages de la caldeira vus depuis l’Altavista, un grand plateau se démarque avec ses parois abruptes. Il s’agit d’Acusa, avec le vieux village de Acusa Seca, troglodyte, le verdoyant Acusa Verde et enfin le sommet du plateau, Vega de Acusa. La randonnée n°12 du Rother en fait le tour et j’étais bien parti pour en faire le tour jusqu’à un changement d’avis, envie de piscine oblige.

Depuis un bout de parking situé à l’embranchement entre la route GC-210 et le chemin menant à Vega de Acusa, je m’engage sur la route vers Acusa Seca. Les maisons troglodytes pointent rapidement le bout de leurs portes, avec comme vue incroyable au premier plan le Roque Bentayga et le reste de la montagne derrière. Quelques maisons ont été réhabilitées et servent aux locaux le weekend, tandis que d’autres sont louées à des touristes. C’est… chou au possible.

Je rebrousse chemin et emprunte au dessus de Acusa Seca un petit chemin muletier qui remonte vers Vega de Acusa. J’ai eu un brin la flemme de faire le tour, sachant que cela risquait fort de remettre en cause la baignade du jour. Enfin, disons qu’on m’a convaincu que ce serait dommage. Et elle avait raison. Reste qu’en attendant, la vue depuis le plateau de Vega de Acusa et de son église a sacrément de la gueule.

La journée s’achève donc par la découverte d’une nouvelle piscine, longuement désirée pour ce qui me concerne car je n’ai jamais été convaincue par celle de El Puertillo. Me voici donc à Agaete, dans les piscines de Las Salinas et… quel bonheur ! Soleil couchant, Teide à l’horizon, jolis bassins bien dessinés et intégrés au ras des flots, c’est un peu LA piscine naturelle parfaite.

La carte de cette journée de roadtrip à Gran Canaria :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.