Écosse – roadtrip et randonnée entre Torridon, Applecross et Dornie

Il était hors de question de quitter Torridon sans parcourir au moins une des randonnées de sa région ! Sur les bons conseils de Gina, j’ai opté pour le tour du Beinn Eighe, l’un des pics les plus importants. Cette randonnée de 4-5 heures A/R permet de s’enfoncer rapidement dans les terres en partant du parking de l’A896 afin de découvrir la lande alentours.

Ce premier parcours commence donc sous une franche couverture de nuages bas rendant la première heure et demie de marche assez oppressante, le marcheur étant emprisonné entre nuages, falaises à droite et à gauche et une lande bien détrempée tout autour !

Il faut attendre le franchissement d’un gué en sautillant d’une pierre à l’autre pour voir un rayon de soleil apparaître dans la vallée. L’endroit est toujours impressionnant, quelque peu intimidant même.

Quelques cerfs se font la malle dans l’étendue infinie. Le chemin continue, un peu monotone mais la vue vaut la marche.

roadtrip-uk-ecosse-highlands-torridon-24

Le chemin bifurque soudainement vers le Beinn Eighe, planqué dans les nuages. Cela grimpe sec en direction d’un lac glaciaire. Ce sera la fin de cette randonnée, au bout de pas loin de 3h de marche. D’autres continueront jusqu’au sommet pour une boucle de 7 ou 8 heures au total ! Une prochaine fois.

Le retour se fait sous un ciel quelque peu plus clément, l’occasion de découvrir un peu autrement le chemin parcouru dans l’ombre.

Au revoir, loch Torridon. Ce fut un plaisir et ce n’est assurément qu’un au revoir.

roadtrip-uk-ecosse-highlands-torridon-61

Direction désormais la péninsule d’Applecross et la route la plus haute d’Écosse ! Cette route côtière absolument splendide relie Torridon à Applecross puis redescend au travers d’une passe pharaonique jusque Tornapress. Il serait criminel prendre la jonction directe entre Shieldaig et Tornapress !

Je commence donc par la portion côtière entre Shieldaig et Applecross, faisant face tout du long à Skye et entre la grande terre et cette île, les deux petites Rona et Raasay.

J’attendais de Applecross une ambiance un peu plus particulière que celle que j’y ai découverte. C’est bien sûr un joli petit port avec ses maisons traditionnelles et à quelques encâblures son très joli manoir avec jardin muré et carré mais c’est « tout ». Bon, c’est très beau, mais ça ne m’a pas laissé sur mon séant.

roadtrip-uk-ecosse-highlands-shieldaig-applecross-26

La route qui grimpe rapidement dans les hauteurs au dessus d’Applecross, visible d’ailleurs sur la première photo de la galerie précédente, est hallucinante. Il s’agit donc de la route la plus haut perché d’Écosse, une petite merveille de virages au milieu de la lande, avec souvent beaucoup de visibilité. Attention, la météo assez extrême peut la rendre tout à fait impraticable et fermée ! On comprend bien pourquoi.

roadtrip-uk-ecosse-highlands-shieldaig-applecross-32

Le fait est que la descente est encore mieux, terriblement mieux ! C’est un bébé Transfagarasan et cela se nomme en réalité l’Applecross pass.

roadtrip-uk-ecosse-highlands-shieldaig-applecross-36

Une fois ce monument franchi, la route rejoint des contrées nettement plus vivables et à échelle humaine. Depuis Ardarroch, on rejoint Lochcarron puis Plockton. Cette petite station « balnéaire » affiche palmiers et jolies petites maisons, bénéficiant d’un micro climat assez singulier. S’il pleuvait un peu quand je suis arrivé, il faisait aussi indubitablement un tout petit peu plus doux. Étonnant.

Dernière étape avant d’aller dîner et le lendemain matin également pile après le petit-déjeuner ? Le château le plus célèbre d’Écosse !

Eilean Donan Castle. Cet édifice, construit à l’origine au début du XIIIème siècle et après une histoire tumultueuse et une lutte finale des jacobites, est quasiment rasé par l’explosion de 343 barils de poudre en 1719. Il sera restauré et reconstruit selon les plans d’origine au début du XXème siècle, ce qui explique son excellent actuel et son côté photogénique totalement assumé. Je n’ai pas pris le temps de le visiter, ce sera pour une autre fois. En Écosse à dire vrai, mon plaisir était à l’extérieur des bâtiments !

roadtrip-uk-ecosse-highlands-dornie-5

Fin d’une journée une nouvelle fois plutôt dense et marquée par une météo très changeante qui annonce bien la couleur des jours à venir, sur la singulière et célébrissime Skye. C’est aussi à partir de ce point du voyage que l’on pénètre dans l’Écosse ultra-touristique, moins impressionnante aussi en terme de paysages, à l’exception de Skye et de quelques points singuliers. Je vous expliquerai pourquoi j’ai adoré mon voyage sur Skye et au déjà côté Nord, moins du côté Sud sur le dernier tiers des 10 jours de vadrouille.

Comment aller de Torridon à Dornie en passant par Applecross ?

Où dormir à Dornie ?

J’ai dormi à quelques centaines de mètres en retrait de la route menant à Skye, dans le airbnb de Avril. Pas mal, bon prix, petit-déjeuner correct mais odeur persistante de tabac froid dans les communs. Peut mieux faire donc.

Où manger et boire un verre entre Torridon, Applecross et Dornie ?

Pour la pause thé / sucrée de la mi-journée, c’était à Applecross, plus exactement un peu avant la ville, à l’Applecross Walled Garden. Joli coin, joli jardin, bonnes douceurs, parfait pour une pause.

Pour dîner, c’était à quelques kilomètres au sud de Dornie, chez Jac-O-Bite. Poisson parfait, soupe aussi, accueil vraiment adorable. Parfait, j’y reviendrai d’ailleurs pour une petite pause en quittant Skye, trois jours plus tard.

Combien de temps rester entre Torridon, Applecross et Dornie ?

Torridon est un paradis pour la randonnée. On pourrait y rester une semaine sans avoir fait le tour de tous les possibles de la région. C’est une excellente base pour aller randonner et découvrir la péninsule d’Applecross mais aussi les différentes montagnes de Torridon, dont certaines abritent quelques unes des randonnées les plus dangereuses au monde. Bref : c’était trop court, il faudra revenir. Disons que 2 ou 3 jours sur place en tant que camp de base serait parfait, ceci afin de compléter les bons gros 10 jours nécessaires pour couvrir la section Torridon / Tongue.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *