Écosse – roadtrip entre Callander, Stirling, Campbell et Queensferry

Après le quelque peu décevant Loch Lomond, difficile de se motiver pour la région de Stirling, synonyme d’encore plus de circulation, de monde, avec toujours moins de « highlands » dans les paysages… On va dire que je fais mon difficile mais la difficulté, c’est d’assumer de revenir à un peu moins d’extraordinaire quand pendant une grosse semaine, on s’est fait laminer les yeux par les paysages traversés.

De bon matin et sous un soleil convenable, j’ai donc commencé ma visite de la région entre Callander et North Queensferry par une escapade rapide un peu plus au nord, à Balquhidder, sur la tombe du fameux bandit Rob Roy. Ce Robin des Bois écossais écuma les Highlands afin de se venger entre autres de l’expropriation des MacGregor, lui même étant marié à une Campbell. C’est donc un héros populaire qui gît ici, dans un petit cimetière croquignolet, entouré de sa femme et de ses quatre enfants. La tombe, reconnaissable entre toutes, se pare de diverses décorations apportées au gré des pèlerinages par les écossais croyant en ses valeurs.

roadtrip-uk-ecosse-highlands-trossachs-18

Après Rob Roy, direction le château de Doune, un splendide édifice situé à mi-chemin de Callander et de Stirling. Son état de conservation est assez impressionnant, tout comme sa situation bien choisie au sommet d’une belle colline avec vue panoramique. Parfait à défendre, pas étonnant qu’il ait joué un rôle stratégique dans bien des batailles écossaises. A l’intérieur, jolies caves, belle tour avec cuisines magistrales et appartements en bel état. Tout cela manque clairement de mobilier mais en impose tout de même !

roadtrip-uk-ecosse-highlands-doune-26

L’étape suivante, après ce fort joli château, c’est la fameuse ville de Stirling. Son château est largement célèbre, perché sur un piton pittoresque avec ses vaches Highlands. Je ne visiterai en revanche pas le château cette fois, trop cher, pas le temps, pas envie de m’enfermer. Il paraît toutefois qu’il en vaut la peine.

roadtrip-uk-ecosse-highlands-stirling-1

Stirling vaut à dire vrai presque plus pour son cimetière et ses immeubles attenants. Certaines tombes de ce parterre de pierres datent des années 1500 et 1600 ! Il y a une ambiance apaisante, bucolique, ici ; quelque chose de long et de lourd, une histoire. Ce cimetière, au sommet de ce faîte écossais, a quelque chose de magique.

roadtrip-uk-ecosse-highlands-stirling-13

Un peu à l’écart, il y a Holy Rude, la cathédrale de Stirling. Majestueuse, rugueuse aussi, brute. C’est ici que fut couronné Jacques VI, roi d’Écosse. Il y a aussi l’ancien hôpital, fondé par un notable et singulier marchand : John Cowane. Quel endroit, y compris les ruines de ce palais, Mar’s Wark !

Je quitte à dire vrai Stirling avec quelques regrets, dont celui de n’avoir pas eu l’occasion de visiter son château. Ce sera éventuellement pour une prochaine fois. Gageons que les Highlands et le vieux pont n’auront pas bougé.

Direction Dunblane désormais, un soupçon plus au nord-ouest, pas bien loin de Doune d’ailleurs. Il y a ici une cathédrale qui mérite un rapide détour. Son porche antique tout d’abord est particulièrement splendide, son intérieur se montrant également riche de détails et de vitraux en retrait des différentes arches. C’est beau, on s’y arrête avec plaisir et surtout, on aurait bien tort de ne pas y faire un saut.

L’étape suivante mérite également sa belle heure de balade, voire une visite ! Il s’agit ni plus ni moins du château du clan Campbell, à Dollar. Vue fantastique sur les alentours, érable sycomore sublime à l’entrée, quel endroit une fois de plus !

roadtrip-uk-ecosse-highlands-campbell-9

roadtrip-uk-ecosse-highlands-campbell-11

Je file ensuite à Culross. Il paraît que l’endroit est charmant et c’est vrai. Je n’y ai malheureusement passé que bien peu de temps, devant filer bien vite à North Queensferry. J’ai traversé la ville, aperçu la plage sur le Firth of Forth, jeté un œil aux quelques adresses où manger et j’ai regretté de n’avoir plus de temps ! Même pas le temps de faire une photo. Croyez-moi toutefois : Culross mérite un beau détour.

Direction North Queensferry donc, au pied de l’un des deux ponts enjambant le fleuve noir, le Firth of Forth. Un troisième est en construction, à haubans, me faisant fortement songer aux premières images du remake de Star Trek par J.J. Abrams. Le principal point d’attraction, en attendant l’arrivée du petit nouveau, reste ce pont de chemin de fer, tout de rouge vêtu, splendide.

roadtrip-uk-ecosse-highlands-queensferry-3

roadtrip-uk-ecosse-highlands-queensferry-14

Clairement, la région entre Callander et Édimbourg, passant par Stirling, ne manque pas de points d’intérêts et de beaux paysages ! Je n’ai eu aucun mal pendant cette journée à oublier la déception que représente le Loch Lomond. Force est de constater qu’on peut avoir tort : il y a de jolies choses de ce côté de l’Écosse.

Comment aller de Callander à North Queensferry, via Stirling et les autres points de la région ?

Où dormir à North Queensferry ?

J’ai dormi dans un B&B bien sympathique, couple et chien adorables, bon petit déjeuner, grande salle de bain et belle maison au calme sur les hauteurs de North Queensferry. Parfait pour aller manger au pied du pont et faire une petite balade dans les environs.

Où manger et boire un verre à North Queensferry ?

J’ai bu un verre et grignoté un bout à Stirling, dans l’ancien hôpital John Cowane, à deux pas de l’église Holy Rude. Par-fait tant en emplacement qu’en pâtisserie du midi !

Il n’y a pas beaucoup de pubs et restaurants à North Queensferry mais le Ferry Bridge était sympathique et bien peu cher, avec une bière splendide et une assiette bien fraîche. Rien à redire, honnête et roboratif !

Combien de temps rester dans la région de Campbell, North Queensferry & co ?

Une journée suffit amplement pour enchaîner ces différents sites et en tirer la substantifique moelle. Un peu plus de temps aurait été nécessaire pour visiter le château de Stirling ou bien le National Wallace Monument, surtout à dire vrai pour profiter du fort doux et joli village de Culross. Bref : une journée suffit, mais surement organisée un rien différemment de la mienne.

1 Commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.