Écosse – à la découverte de l’ouest de l’île de Skye

L’île de Skye. Un nom mythique, qui résonne dans toutes les têtes souhaitant découvrir l’Écosse. Il est vrai qu’elle regroupe beaucoup de caractéristiques de la région, offrant tantôt des montagnes imprenables, des landes splendides, des falaises, la mer en furie et tant d’autres choses. Le temps y est tout aussi changeant qu’ailleurs, sûrement même un peu plus, avec la combinaison des facteurs Écosse et île !

Le pont tout juste franchi, le paysage change quelque peu et je découvre ma première vue sur les fameux Cuillin, ce massif montagneux fantastique mais très dangereux à gravir de la part le caractère changeant et extrême du climat. Passé Broadford, on entame une belle section de la route côtière, qui file jusque Sligachan, avec son fameux pont avec vue ! Splendide, déjà. J’y suis passé à trois reprises, avec trois météos différentes.

roadtrip-uk-ecosse-skye-island-west-2

La route principale s’en va vers la capitale de l’île, Portree. Quant à moi, je m’enfonce dans les terres, vers l’ouest de l’île. Cette visite, finalement, se sera déroulée sur deux jours, la partie nord-ouest étant couverte le tout dernier matin, dans une purée de pois et sous les rafales de pluie et de vent. En revanche, Talisker, le sud-ouest et les Fairy Pools peuvent tout à fait être visitées en une belle grosse journée.

Direction la première étape, au pied des Cuillin : les Fairy Pools. Situées à peu près au milieu de la petite single track entre Drynoch et Glenbrittle, il s’agit donc de petites cascades et bassins avec un sentier que l’on remonte en direction de la montagne la plus proche. L’endroit s’inscrit donc dans un énorme cirque montagneux, splendide et offrant une belle palette de vert et de bleu pour peu que le soleil soit de la partie !

La balade n’est pas particulièrement longue, elle peut toutefois être prolongée via une randonnée un peu plus longue, voire même pour de longues randonnées dans les Cuillin.

roadtrip-uk-ecosse-skye-island-west-16

roadtrip-uk-ecosse-skye-island-west-43

Direction Talisker désormais. Pas la distillerie non, située en réalité à Carbost, mais bien la splendide baie de Talisker ! Une microscopique route y mène, grimpant sur les hauts plateaux de Skye avant de descendre soudainement dans la vallée et s’arrêter au pied des quelques fermes qui s’y situent encore. Le parfum de bout du monde est bien là !

Il y a aussi un petit parfum de paradis avec ce splendide manoir et ses dépendances, bordé par la rivière de Talisker qui dessine une ligne d’arbres et de végétation dense dans les champs parsemés de moutons. Le petit chemin, gardé par les paons, l’est aussi par les moutons et leurs agneaux ! Drôle de rencontre quand soudain les moutons se mettent à me suivre jusqu’à la plage, avant de remonter tranquillement la baie, indifférents au spectacle démesuré qui s’offre à eux.

La baie de Talisker, c’est donc une plage démente, une cascade qui se jette dans la mer d’un côté du haut de falaises démentes, un rocher fort connu (vous avez déjà vu des bouteilles de Talisker ?) et une météo démente aussi avec un orage qui m’est passé à quelques dizaines de mètres du nez ! Quel endroit incroyable, apaisant, reposant. Ce manoir, là, je l’achèterais bien. Je n’ose imaginer le prix.

Retour à Talisker, la distillerie cette fois, à Carbost ! La baie du loch est splendide, l’endroit est imposant avec ses bâtiments massifs et ses grandes cuves servant à séparer les différents distillats. La visite est passionnante, la dégustation un peu moins. C’était ma première distillerie de whisky et j’y ai appris beaucoup de choses, quelque peu frustré toutefois de ne pouvoir y prendre de photos. Tant pis ! Une chose est sûre : je retournerai faire d’autres visites, sur Islay. Ah oui, autre chose : n’achetez pas de whisky en Écosse, c’est hors de prix.

roadtrip-uk-ecosse-skye-island-west-61

Direction le nord-ouest. La route côtière jusque Dunvegan est magnifique, malheureusement pratiquée sous une météo horrible. Je me suis donc rendu à Neist Point pour aussitôt faire demi-tour. Même chose pour le château de Dunvegan, aperçu de loin dans la pluie ! Même chose pour le joli village de Stein, où j’ai seulement visité la fameuse tannerie de Skye : Skyeskins.

roadtrip-uk-ecosse-skye-island-west-101

roadtrip-uk-ecosse-skye-island-west-117

Comment rejoindre Skye et circuler dans l’île ?

Il existe un itinéraire en ferry mais le plus simple reste en basse saison de rejoindre l’île de Skye grâce au pont de Kyle of Lockalsh. Voici ensuite l’itinéraire sur place pour cette découverte de l’ouest de l’île !

Où dormir à Skye ?

J’ai dormi dans un airbnb fantastique, tenu par Joanna : le Bealach Uige B&B. Il est idéalement situé pour visiter le vieux monsieur de Storr, pour faire le tour de la péninsule nord mais pas trop éloigné non plus des grandes routes menant à l’ouest. Seul le sud et le sud-ouest sembleront vraiment lointains. Si c’était à refaire, je dormirais de nouveau ici !

Où manger et boire un verre à Skye ?

Pour boire un verre et manger pas bien loin du Bealach Uige, il y a un endroit bien singulier, où la bière est locale et bonne, tout comme la nourriture. Il s’agit en fait d’un refuge pour jeunes, doublé d’une sorte de communauté religieuse. On est loin de la branlette tarifaire de Portree et du style très poshy posh qui est en train de gagner tristement la ville. Cela se nomme Columba 1400 et il y a une vue géniale sur le massif du Quiraing. Parfait.

Combien de temps rester à Skye ?

Je suis resté deux jours complets, avec un bout de matinée qui aurait normalement dû être une journée supplémentaire, jusqu’à ce qu’un temps dramatique s’en mêle ! Deux jours, c’est bien. Trois cela aurait vraiment été très bien. Quatre, c’est je pense la durée parfaite pour avoir fait vraiment le gros tour et même un peu plus.

2 Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *