Écosse – roadtrip et balade autour du Loch Ness à Fort Augustus

Comment bien terminer une journée à priori foutue en Écosse ? Cela a mal commencé, je l’ai dit dans mon article sur l’ouest de Skye. Pluie diluvienne, vent à décorner un cocu, visibilité à… 100 mètres à tout casser ; cette dernière matinée sur Skye avait tout pour me faire fuir en direction de la destination suivante : le Loch Ness et plus spécifiquement Fort Augustus !

J’ai donc traversé Skye, rejoint les rives de Dornie et mangé un bout au Jac O’Bite et j’ai ensuite filé sur un bout de route magnifique en direction du Loch Ness : l’A87. Encaissée entre les montagnes, elle sillonne des paysages plus verdoyants et humides que les Highlands auxquelles j’étais habituées. Les arbres sont bien plus hauts, également. C’est comme si le climat, ici, avait déclaré la paix à la végétation, lui permettant de développer sa taille habituelle.

J’arrive à Invermoriston. La route a été longue, depuis le départ le matin et les échecs sur Skye. Il est plus que temps d’aller faire une petite balade rapide dans la forêt, observer le vieux pont et les rapides qui se jettent dans le second plus grand loch d’Écosse. Bouffée d’air pur et absence de pluie, ou presque, cela fait du bien aux guiboles qui ont encore Storr et le Quiraing en mémoire et trépignent dans la voiture !

La route entre Invermoriston et Fort Augustus suit ensuite placidement le loch Ness, le laissant la plupart du temps caché derrière un dense rideau d’arbres. Pas facile de l’apercevoir, impossible d’en saisir la dimension. Il faut attendre un petit parking au ras de l’eau pour découvrir une sorte de cimetière de bateaux, donnant une première vision du loch. Si sa surface est donc la seconde du pays, c’est en revanche le plus gros volume d’Écosse grâce à une profondeur moyenne de 132 m et un pic à 272 m (tout de même !). Il règne en tout cas à cet endroit, avec la grisaille qui se lève timidement, une ambiance bien particulière.

roadtrip-uk-ecosse-highlands-fort-augustus-8

Me voici à Fort Augustus. Il est plus que temps de poser les affaires, prendre un bon café et me laisser guider par mon hôte qui me conseille de profiter des dernières heures de jour, plus clémentes, pour faire le tour de la ville. Ce n’était à dire vrai pas du tout au programme puisque je comptais passer la journée à Skye et arriver tard le soir !

Alors voilà comment on termine de belle manière une journée mal initiée : en découvrant une fort jolie petite ville, avec une histoire riche et des écluses splendides ! Fort Augustus est d’abord un ancien lieu de bataille, c’est aussi un lieu de culte avec une abbaye justement bâtie sur l’emplacement et les ruines du fort, transformée depuis en une sorte d’école / hôtel / résidence qui défigure les anciennes pierres. Dommage, l’endroit ne manque toutefois pas de charme.

Il y a donc toutes ces petites églises, la maison des clans, ce petit port donnant sur le loch et la maison du gardien, paisible et massive, siégeant là depuis plusieurs siècles. Tout au bout, il y a cette jetée et sa balise, offrant enfin une vue parfaite, dans l’axe du loch Ness. De quoi embrasser dignement sa taille.

roadtrip-uk-ecosse-highlands-fort-augustus-21

roadtrip-uk-ecosse-highlands-fort-augustus-32

Les écluses, enfin. Elles sont au nombre de 29 au total sur la longueur du canal calédonien. Ce dernier, long de plus 96 km et coupant littéralement l’Écosse en deux entre Fort William et Inverness, comporte un gros tiers de canaux creusés au début du XIXème siècle. L’enchaînement d’écluses, avec de part et d’autre les vieilles maisons anglaises et autres pubs, a un charme singulier qui m’a réconcilié avec cette journée !

roadtrip-uk-ecosse-highlands-fort-augustus-43

roadtrip-uk-ecosse-highlands-fort-augustus-42

Le lendemain matin, il fait beau. Il est temps de quitter le Loch Ness. Je reviendrai bien sûr en Écosse un jour pour découvrir sa région, randonner dans Glen Affric et voir Inverness. Ce n’est que partie remise !

roadtrip-uk-ecosse-highlands-fort-augustus-44

Comment rejoindre Fort Augustus depuis Skye, via le Loch Ness ?

Voici l’itinéraire emprunté pendant cette journée particulière !

Où dormir à Fort Augustus ?

J’ai dormi dans un B&B un peu en retrait du centre ville, parfait ! Accueil parfait, petit déjeuner également, conseils géniaux pour le tour de la ville et très bonne chambre, au calme. Rien à dire. Le nom : Mavisburn B&B.

Où manger et boire un verre à Fort Augustus ?

J’ai mangé et bu un verre au Bothy, pile au niveau de la dernière écluse. Table honnête, bière aussi, fonctionnel. Pas de quoi se taper par terre mais roboratif. Notre hôte nous a également conseillé The Lock Inn, à priori plutôt bon et ambiance nettement plus pub.

Combien de temps rester à Fort Augustus ?

La ville, mignonne, mérite assurément qu’on s’y arrête quelques heures. C’est aussi un bon camp de base, plus calme que Fort William ou Inverness, pour découvrir et visiter la région du Loch Ness.

1 Commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *