New Harlem T2 de Corbeyran – Rédemption de Bec

Aussitôt le tome 2 de New Byzance sorti, voici le nouvel opus de New Harlem. Même principe que pour l'autre univers, on se retrouve ici avec un approfondissement de la notion d'univers parallèles, agrémenté d'une bonne dose de théorie scientifique et un début d'impact entre réalités ! 
L'ensemble est intéressant, les personnages se démarquent par leur quête de compréhension et de vérité : que se passe-t-il vraiment dans la tête des prescients, comment expliquer les différentes anomalies temporelles … ?
Autant de questions pour l'instant sans réponse et il me tarde donc de lire le tome 2 de New York qui ne saurait tarder, et surtout la salve de tomes 3 qu'on peut espérer pour la fin de l'année.
D'ici là, tout ceci est captivant, à défaut d'être transcendant, c'est déjà pas mal.
La vraie nouveauté, c'est Rédemption – Oiseau Noir dessiné par Christophe Bec et scénarisé par Marino Mottura. Le synopsis m'avait séduit, le voilà :
Death or Redemption est une ville qui a la particularité de n’exister que pour les criminels. Ceux qui n’ont pas de meurtre sur la conscience n’y voient qu’une plaine désertique et du sable à l’infini. Chogan a tué sa femme par amour. Il fait son entrée à Death or Redemption accompagné de Britanny. Celle-ci, sensuelle à mort (l’expression n’est pas innocente), a la particularité de changer d’apparence en fonction du regard posé sur elle. Dans cette ville de barges où les apparences sont toujours trompeuses, Chogan n’a qu’une idée en tête : s’enfuir…
Conclusion : j'adore ! Bon dessin, bon scénario, ambiance déjantée, personnages quelque peu surprenants, on a une belle somme d'ingrédients pour une BD qui se veut assez atypique et amusante. A lire !
 

3 Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *