Le Secret de Cixi – Golden City t8 – Madd

Petite revue de bulles non exhaustive concernant mes achats du mois et puis une jolie découverte liée au salon d’Angoulême ! (enfin, une en particulier parce que j’ai découvert plein d’autres jolies choses là-bas)

Dans la catégorie « j’achète encore des BDs que je ne devrais pas acheter », il y a la production de Soleil sur l’univers Lanfeust. Et cette fin d’année 2009 a été violemment riche de sorties dans cet univers ! En plus de la séquelle à Lanfeust des Etoiles, Lanfeust Quest si je ne m’abuse, il y  a Le Secret de Cixi. Il s’agit de deux tomes censés relater ce qui est arrivé dans la vie de Cixi entre sa disparition et sa réapparition dans le premier cycle de Lanfeust. Autrement dit, au niveau historique, ça remonte pas mal ! Intérêt de la chose ? Le néant. Si l’on excepte le plaisir de retrouver les jolies formes de la dame et celles de ses acolytes féministes et indépendantes (attention, je ne tacle pas le féminisme, simplement la BD…). Bref, une fois de plus, Lanfeust et moi, c’est fini. Jusqu’au prochain tome. Argh.

En revanche, le tome 8 de Golden City est bon, plutôt bon même avec en revanche une fin absolument frustrante puisque posant une grande quantité de questions sans amener le moindre indice… Mais la qualité de dessin est toujours là, les personnages sont toujours aussi attachants et les évènements plutôt « majeurs », permettant de renouveler l’intérêt de la série ! Bien joué donc, cette BD reste pour moi une valeur sûre que j’ai plaisir à retrouver, tome après tome. Un cycle à lire, si jamais vous ne l’avez pas encore attaqué.

Et enfin donc, la découverte de ce festival de la BD, c’est Madd (cliquez, c’est gratuit). Un charmant jeune homme après lequel j’ai couru toute l’après-midi afin de lui demander une dédicace pour ma douce qui est fan du monsieur depuis un certain nombre d’années ! Amusant donc de voir les yeux de Madd s’éclairer en entendant « the Sweet Fairy » ! Et 30 minutes plus tard, j’avais ma dédicace (enfin, celle de ma chérie, mais bref), hyper bien foutue, trait de dessin précis et superbe niveau de détails… j’adore ! Et j’aime aussi beaucoup ce qu’il fait. Puisque forcément je me suis enquillé une bonne partie des archives de son blog… (cliquez, c’est toujours gratuit).

© Madd.fr

Bon, prochain billet, je vous parle de Manolosanctis et de quelques découvertes de BD faites au festiBD d’Angoulême.

6 Commentaires

  • Ping : Viinz
  • Si la fin du tome 8 de Golden City pose un grand nombre de réponses sans le moindre indice, c’est sur que ça doit être frustrant 😀

  • Bôôh > Clairement frustrant… Certains auteurs de BDs usent à fond du système de cliffhanger présent dans les séries TV US. Chiant, chiant, chiant. Surtout que là ce n’est pas une semaine que tu attends, mais un an au bas mot !

    madd > Merci à toi pour la dédicace et le temps que tu m’as accordé ! 🙂

  • Soit c’est moi qui ai du mal (ça arrive), soit tu as mal lu ta phrase 😀

    Sympa la soirée hier, à part tes potes et le bar mais je ne veux pas dire de mal 😉 Ce soir ça va pas tout-à-fait être le même genre : http://www.blackdog-bar.com/

    Au fait, Lousia a raison, Buzz c’est de la merde.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *