Versailles sous les eaux

15h30, un samedi au château de Versailles. La musique résonne dans les allées du parc. Soudain, dans les dizaines de fontaines des jardins, l’eau gargouille puis jaillit, actionnée par autant de « fontainiers ». Tous les week-ends de fin mars à fin octobre, ces employés du château se postent deux fois par jour près des fontaines pour mettre en route une mécanique qui n’a pas changé depuis le XVIIe siècle. À l’aide d’une grande clé en Y, ils ouvrent chaque fontaine, actionnant un réseau hydraulique qui fonctionne en circuit fermé, ce qui explique la légère odeur d’œuf pourrie qui se dégage des jets d’eau…

Au détour d’une allée ou d’une haie, les fontaines des jardins de Versailles émerveillent. Dans la lumière dorée d’une après-midi d’automne, elles animent les coins et recoins créés par Le Nôtre. Bassins en enfilade dans la colonnade, géant jaillissant de l’eau au bosquet de l’Encelade… Les découvertes s’enchaînent jusqu’au feu d’artifice final, le spectacle du bassin de Neptune à 17h30, qui fait dire à mon voisin de parterre que s’il était encore en vie, Louis XIV ferait la gueule de voir les grandes eaux ouvertes au peuple !

encelade3

Par ailleurs, une app est désormais téléchargeable gratuitement dans le parc. Riche en vidéos, elle éclaire votre parcours sur l’histoire du parc, ses fontaines et monuments.

1 Commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.