Guadeloupe – Tour du Houëlmont, Fort Louis Delgrès et Vieux-Fort

Avec une météo toujours très (très) variable en ce mois de décembre en Guadeloupe, il n’était pas toujours évident de définir le programme de la journée ! Ce matin-là, il semble que cela ne soit pas trop mauvais au sud de Basse-Terre… ce qui serait donc une bonne occasion d’aller voir la ville éponyme et ses alentours.

La journée commence donc par la superbe route côtière qui se met ensuite à traverser les monts Caraïbes pour rejoindre Gourbeyre en altitude avant de replonger vers les flots, à Basse-Terre. Voiture garée à la marina, c’est parti pour une petite randonnée de découverte de la forêt “sèche ” du littoral guadeloupéen. Il faut en effet faire le distinguo avec la forêt réellement humide que l’on rencontrera plus dans le coeur de l’île. Ici, c’est luxuriant mais étonnamment “sec” et donc plutôt facile et agréable à randonner.

Le parcours remonte à travers bois vers la haute banlieue de Basse-Terre, l’occasion de découvrir quelques jolies maisons et quartiers résidentiels où il a l’air de faire bon vivre. Le sentier ne devrait normalement pas les traverser mais un éboulement a coupé le sentier de randonnée d’origine et il n’y a donc pas d’autre choix que de suivre un bout de route avant de pouvoir replonger dans la végétation. Silence remarquable, tous les sons sont amortis par les arbres aux feuilles gigantesques qui nous entourent alors qu’on fait le “tour du Houëlmont”.

On rejoint un bout de route très pentue qu’il faut emprunter pour rejoindre le sommet du Houëlmont et faire un petit tour de forêt supplémentaire en s’approchant de l’observatoire de la Soufrière qui trône là-haut ! Du volcan, il n’est point question, il se cache dans les nuages mais c’est ici en tout cas que se trouve la webcam qui permet de surveiller la météo sur le volcan et tenter de planifier une ascension. On en reparlera mais en attendant, on redescend doucement vers le littoral pour manger un bout.

L’étape suivante est une visite, d’un autre lieu symbolique de l’île : le fort Louis Delgrès. C’est en effet ici, dans ce fort datant de 1649, que Louis Delgrès et ses hommes menèrent leur ultime bataille contre le général Richepanse, envoyé par Napoléon pour restaurer l’esclavage sur l’île, ce à quoi Delgrès s’opposait. Louis Delgrès et les 300 hommes défendant le fort se donnèrent collectivement la mort, faisant sauter le fort pour ne pas être pris. L’ultime discours de Delgrès est d’ailleurs retranscrit sur site tandis que l’on retrouve également un monument érigé à sa/leur mémoire. L’ensemble est émouvant, le fort est superbe et offre des vues remarquables sur le Galion, le littoral et les Monts Caraïbes.

Après cette belle visite, il est temps de passer à l’escale baignade du jour, à côté de Trois-Rivières : la plage de Grande Anse. Il s’agit là d’une belle plage de sable noir, donnant sur les Saintes et avec de belles vagues donnant très envie de jouer dans l’eau ! Un bel endroit, avec une lumière très agréable, mais malheureusement quelques puces de sable… les piqûres apparaissant le soir même et le lendemain. Prudence, donc.

La journée n’est pas finie pour autant puisque nous sommes à deux pas de Vieux-Fort et de son fameux phare. Il s’agit d’un spot bien connu pour le coucher du soleil et pour la baignade, un des côtés du phare étant protégé des courants et offrant quelques coraux au regard. Des amateurs de slack line s’y retrouvent également et un bar bien situé accueille pas mal de monde. Bref, il y a foule et l’endroit le mérite pas mal. Allez-y !

La carte de cette journée :

La carte de la randonnée :