Lense Party #15 – Le retour au Cul du Chien – Fontainebleau #2

Vendredi soir, retour du P’tit Railleur, je me décide à cuisiner à nouveau. La raison à ce soudain revirement de politique culinaire ? Il y a une Lense Party le lendemain ! Pas n’importe laquelle, une Lense à Fontainebleau… Une Lense en mode “balade”, “potes”, “déconne” et autres traits d’esprit de camaraderie.
Deux heures plus tard, les mini-cakes sont prêts, le sac est quasiment terminé, il est temps d’aller dormir car la journée sera longue. Réveil 9h30. Rendez-vous à Neuilly à 11h30. Le temps d’un café en terrasse, Lousia, Selenite, Garko et moi-même embarquons dans la noiraude pour une journée d’aventures ! Primo : on ne se perd pas. Deuxio, on embarque un “vieux” (aka “moi”) pour aller directement au point de picnic et on guide ensuite les brebis égarées par téléphone jusqu’au dit point de rencontre !
Posés le long du canal derrière le château, on mange, on boit, on rit… Cela parle photo (un peu), ça dit beaucoup de conneries (beaucoup, vraiment) et puis on songe enfin à remballer les affaires. Direction le Cul du Chien, cette espèce de mer de sable au coeur de la forêt, non loin de Milly la Forêt. Et là, groooooosse amélioration niveau organisation puisque l’on part en convoi d’une dizaine de voitures pour se rendre d’un coup d’un seul à l’endroit indiqué ! On n’aura finalement perdu personne et surtout on a réussi à faire le trajet en trente minutes à peine contre une bonne heure et demie l’an passé… GG la team Lense !
Petite marche entre les arbres, on s’installe. Je retrouve mon rocher favori (celui où l’on peut caler ses fesses et boire une bière en surplombant son monde), aussitôt adopté par Fanfan qui vient squatter et partager une Leffe. La suite ? C’est du volley, du dauphin-dauphine, de la crapahute en mode chèvre dans les rochers, encore du volley, des photos aussi, de la recherche de bois pour le soir, des bières, encore du bois en mode “homme des bois” (ouais, paraît que je suis un homme des bois à me trimbaler pieds nus dans la forêt héhé) et puis des épines, et puis des bières, encore.
Il est temps de manger, le temps a passé. Déballage des cakes survivants, je sors le sabre de samouraï pour débiter les saucissons ayant évité le piège du midi, la bouffe tourne tandis que certains tentent avec succès de faire des brochettes sur le feu crépitant. On saute par dessus, les filles crient (“nan mais imâââginez qu’il vous arrive un accident !”), on finit le vin, on file faire quelques tests de lightpainting sur le Cul du Chien (enfin, le Yoshi quoi, parce que moi je ne vois pas de chien sur ce rocher)…
23h. On part. On abandonne les warriors en mode Koh-Lanta après leur avoir ramené en chantant un demi-tronc d’arbre de 3 mètres de long ! Grand moment, grand moment ! L’an prochain, je prévois une scie, une serpe et une hâche pour éduquer tous ces citadins ! Et puis des muscles plus développés aussi, parce que les courbatures sont toujours là alors que j’écris ces quelques mots… Cela m’apprendra à faire la chèvre tiens…
Bon. C’est quand la prochaine ? Sinon y a plein de photos chez Lousia, Selenite, Garko et puis surtout sur Lense !