Balade en Charente Maritime – entre Saintes et Châtelaillon

La découverte de Home Sweet Home était aussi l’occasion pour moi de découvrir une région que je ne connaissais absolument pas : la Charente Maritime. Première étape de ce pèlerinage en terre charentaise, Saintes et son imposante cathédrale Saint-Pierre, son marché aux pieds des pierres antédiluviennes, son beau cloître qui aurait bien besoin d’un coup de neuf, la Charente et l’arc de triomphe toujours debout et bien sûr de jolies petites ruelles. En clair : Saintes est une ville plutôt agréable surtout sous un franc soleil et en dévorant quelques oranges siciliennes.

On continue en se rapprochant de l’eau, plus exactement à Saint-Palais sur Mer. Petites promenades aménagées le long de l’eau, cabanes de boucholeurs sur leurs pilotis, délicate petite plage baignée de soleil et vieilles maisons de la bourgeoisie tandis qu’on retrouve certains éléments architecturaux propres aux villes balnéaires. Reste que Saint-Palais est très agréable à cette saison, les 17°c sont un délice et le calme global est plus que reposant après une semaine chargée, faite de pot de départ et de marches interminables au Salon de Genève.

Et tandis que le soleil se couche, on savoure, jusqu’à la dernière lueur, jusqu’au dernier reflet, jusqu’au froid qui tombe doucement et nous pousse dans la voiture.

Le lendemain est un autre jour, différent. Direction Fouras et Châtelaillon-Plage pour cette fois-ci prendre une vraie dose de balnéarisme. Le ford Vauban trône sur la ville de Fouras, le fort Boyard est quant à lui plus au large, invisible, camouflé dans une brume de mer tenace qui ne fera que se développer tandis qu’on arpente le bord de mer et qu’on longe les maisons toutes plus impressionnantes et désirables les unes que les autres.

Dernier regard sur Fouras, une douzaine d’huîtres avalées, un petit verre de blanc et il est temps d’aller se balader du côté de Châtelaillon, bien paisible en cette saison.

Pas de doutes, la Charente Maritime est belle… On reviendra.

Tags de cet article
,

1 Commentaire

  • Je ne connaissais de ce département que la Rochelle. Vue rapidement, trop peut-être. Pas gardé un souvenir impérissable des paysages. Tu viens de me réconcilier 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *