Utah – visite d’une journée à Bryce Canyon

Après une longue journée de route et de visites, aborder une journée plus calme était à dire vrai un soulagement, avec un retour au fameux programme « un parc, une journée ». Le candidat du jour se nomme Bryce Canyon et est mondialement connu pour ses silhouettes minérales, les fameux hoodoos.

Au départ de Panguitch et du motel m’ayant accueilli pour deux nuits, je passe tout d’abord par une zone attirante, que je regrette d’ailleurs de n’avoir pu explorer proprement. Il s’agit du Red Canyon, un petit parc d’état situé non loin de Bryce. Jolies balades à priori et déjà de belles roches !

Arrivée au Visitor Center, je prends ma dose de renseignements et définis avec l’aide des (toujours adorables) rangers le programme de la journée. Il paraît que Bryce Canyon est plutôt un parc de lever de soleil mais que les heures avant le coucher ne sont pas si mal que ça depuis Bryce Point. Direction Sunrise Point et plus spécifiquement le General Store où je pose la voiture pour les heures à venir.

Ma balade sera composée d’une combinaison de randonnées : Queens Garden Trail, Peekaboo Loop Trail et enfin Navajo Loop Trail, via « Wall Street ». Tout un programme qui se nomme « Figure 8 Combination » dans le guide « The Hoodoo » distribué par le parc et un temps total annoncé de 4-5 heures (en vrai ça prend bien moins si vous êtes en bonne forme).

Mais en attendant, je savoure les premières vues sur le Bryce Canyon…

La première partie de la balade descend dans les Hoodoos en passant de l’un à l’autre, sous l’un puis sous l’autre. Il y a là une certaine forme qui est censée rappeler la reine Victoria. Je crois bien que je l’ai ratée, me concentrant sur toutes ces silhouettes si torturées et merveilleuses. Je ne me souviens plus vraiment de la durée de la descente, c’était à la fois un peu long et très court. L’arrivée à la bifurcation vers Peekaboo m’a surprise par sa rapidité. J’aurais voulu en voir encore plus.

S’ensuit une petite portion plane, dans la forêt, au fond du canyon. On voit derrière nous la zone de la reine et devant, masquée par les arbres, celle de Peekaboo. Je voulais des hoodoos, je vais être servi car cette boucle qui monte et descend sans cesse est une pure merveille !

Après une bonne grimpette initiale, le chemin ondule de hoodoo en hoodoo, de vue splendide en vue splendide. Impossible de rester insensible à ces vues sans cesse renouvelées, un brin semblables certes mais bluffantes d’un bout à l’autre.

On boucle ensuite en direction du nord et avec un nouvel ange-gardien : un mur de hoodoos. Ce mur est le Wall of Windows, percé en effet de quelques fenêtres échancrées que l’on admire toujours, la tête dévissée, au risque de marcher sur un écureuil ou de finir dans le fossé !

On arrive ensuite à The Cathedral, un grand ensemble de hoodoos qui trône au milieu de rien, profitant d’une vue dégagée sur la falaise principale du Bryce Canyon, que l’on devine peuplée de randonneurs et d’observateurs sur les différents miradors.

C’est le moment de remonter, il le faut bien… Direction « Wall Street », un étroit défilé aux parois abruptes et massives au milieu desquelles un sentier a été tracé en direction du Sunset Point. Au sommet, il ne faut surtout pas manquer de se retourner pour admirer le chemin parcouru et ensuite profiter de la planéité bienvenue (voire, une légère déclivité !) entre Sunset et Sunrise !

La randonnée terminée, je file sur la Scenic Drive. Plein sud, jusque Yovampa Point pour une petite bouclette dans la forêt en pins de Bristlecone. 30 minutes de marches sous les frondaisons, dans un silence troublé par les tronçonneuses des rangers en train de faire leur travail. Les vues plein sud sont superbes, depuis le promontoire caché avec son petit kiosque.

En remontant vers le nord, on tombe sur divers points, plus ou moins impressionnants et sympathiques : Rainbow Point, Ponderosa Canyon, Natural Bridge (quel drôle de pont !), Farview Point et ainsi de suite, jusqu’au Swamp Canyon et le tout ponctué de superbes courtes sur la belle route de crête qui domine le Bryce Canyon.

Dernière vue sur Bryce Canyon, depuis Bryce Point, la fin de la balade sur la délicieuse Scenic Drive. Il y a sacrément foule à ce point et ça se comprend… Jugez plutôt !

Voici pour la partie principale de Bryce Canyon, avec ces vues splendides à l’heure dorée sur les hoodoos. Pour bien terminer la journée, j’ai décidé d’aller faire un tour au nord-est, un peu à l’écart, pour voir une drôle de grotte moussue. Cette promenade d’une petite heure offre des vues un brin différentes sur le parc, en sus de donner accès à cette « Mossy Cave ». Idéal pour terminer la journée, en somme.

Bryce Canyon est donc bien une claque visuelle, de bout en bout, que l’on soit sur les promontoires qui le dominent ou au cœur des hoodoos. A dire vrai, ayant vraiment savouré de bout en bout mes quelques heures de marches dans le canyon, je ne conçois pas qu’on puisse simplement arriver à Bryce Point, faire deux photos et repartir. La vue tout en bas est si fabuleuse ! Il faut prendre le temps de se promener dans le parc., vraiment.

Où boire un café à Panguitch ?

Le café du motel n’étant pas vraiment… merveilleux, je suis allé chercher mon bonheur caféiné du matin à Panguitch (et de très bons muffins en passant) : cela se nomme Wanderlust Cowgirl Coffee et c’est fort sympathique !

La carte de cette journée de roadtrip autour de Bryce Canyon :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.