PasteurDon : aidons la Recherche à avancer !

Il y a une semaine et demie, nous avons eu la chance de faire partie d’un petit groupe de bloggueurs sélectionnés par YouToYou pour visiter l’Institut Pasteur et participer de facto au lancement de la seconde édition du PasteurDon. Je vous préviens, le billet ci-dessous est très long, très. Mais, s’il y a bien un billet à lire sur ce blog, c’est celui-ci. Merci.
Commençons par la visite, si vous le voulez bien … Rendez-vous devant l’Institut, regroupement des invités, premiers échanges, rires un peu nerveux, on ne sait pas à quoi s’attendre ! Nous sommes accueillis par Frédéric Theret qui nous présente rapidement l’Institut : quelques chiffres (6 Ha, une multitude de bâtiments, des brevets dans tous les domaines, un budget conséquent) et une insistance : l’Institut est au service de la Santé. Il s’agit donc bien d’une institution vénérable, à but non lucratif et à vocation bien précise : servir la Santé.
La parole est ensuite donnée à Paola Minoprio qui nous parle de son travail de directrice de recherche sur des maladies graves mais (comme elle le dit elle-même) pas « financièrement » intéressantes pour les grandes firmes de la recherche : maladie du sommeil (mouche tsé-tsé) et maladie de Chagas … deux maladies hautement dangereuses et mortelles qui touchent respectivement l’Afrique et l’Amérique du Sud/Centrale et qui sont dues à des parasites nommés trypanozomes … Vilaines bêtes qui infectent la mouche ou le barbier qui s’empressent de nous dévorer et de nous contaminer avec leurs excréments. Ravissant, n’est ce pas ?
Une problématique qui semble bien loin de notre vie de métropolitains, mais ces maladies tuent. Beaucoup. Tout le temps.
Toutefois, comme je le disais au dessus, ces maladies n’intéressent pas « forcément » les grandes nations ou industries, on a du mal à les comparer au cancer, au sida ou autres « causes nationales » successives … Les budgets ont plus de mal à être trouvés … ou bien sont verrouillés pour les « grandes causes » … mais l’Institut Pasteur fait tout pour travailler sur TOUTES les problématiques de santé et c’est notamment pour ce type de maladies que les campagnes de dons sont organisées.
Pour parler en « clair », 1/3 du budget de l’Institut vient de l’Etat, 1/3 de l’exploitation des brevets et 1/3 des dons. Oui, vous avez bien lu, 1/3 de dons … Ce tiers est complètement « libre », l’Institut peut l’investir dans tous les labos, payer un labo sécurisé de type 3 (150k€ la pièce …), se consacrer à des maladies rares ou orphelines (le chikungunya sur lequel travaille l’Institut depuis longtemps (avant TF1 quoi)). Vous comprenez donc bien qu’il est important de donner, que ce soit pour les maladies « répandues » ou bien pour les maladies « rares » …
La suite, après ce brieffing haut en couleur brésilienne (Paola donc) et la visite du labo, c’est une plongée dans l’histoire de l’Institut. Tout d’abord, un moment rare : la visite de la crypte de Pasteur et de sa femme. Ouverture de la porte, on sent l’émotion chez Frédéric quand il nous parle de l’esprit de l’Institut, on entre et on se sent écrasé. Derrière nous, les flashes crépitent … je n’ai pas sorti mon appareil, je me suis empli du lieu, plutôt, incapable de jouer au touriste de base. Respect, émotion, c’est le poids de l’histoire et la légende Pasteur qui nous surplombent, quel homme, quelles réalisations, quelle humilité, quel esprit … !
On continue sur le musée et sur l’appartement du couple Pasteur … J’avoue avoir apprécié ce moment, retrouver l’appartement tel qu’il était quand les époux Pasteur y vivaient mais mon esprit est resté dans la crypte. Impressionné, humble.
Et si on parlait de participer à la réussite de cet Institut et de ses semblables dans le monde … car le PasteurDon 2008 commence cette semaine sur toutes les radios ! Au programme : des interviews et interventions des chercheurs, directement à la radio. Le but : les mettre en valeur, les faire parler de leur travail, moderniser l’image, montrer qu’il existe des gens derrière tous ces travaux de recherche. Et puis le 4 octobre, il y aura une compétition de golf au Champ de Bataille, le golf qui est à environ 400 mètres de la maison familiale en Normandie ! Trop fort.
Bref. Le PasteurDon se développe aussi sur internet grâce à un outil très prometteur : AiderDonner ! Chacun d’entre nous peut créer un compte sur ce support pour soutenir le PasteurDon et collecter des dons en mobilisant ses amis, ses proches, ses collègues pour cette « grande cause nationale 2008 » avec un couplage Gmail/Yahoo/Facebook … Bref, c’est moderne, c’est pratique. Maintenant, il faut donner, collecter, mobiliser, aider la recherche.
Ah oui, je vous demande de donner de l’argent là … Pour un truc qui vous échappe peut être un peu en fait. La maladie. On sera tous touchés un jour. Je l’ai déjà été, indirectement. Le cancer du pancréas n’est pas encore bien traité … mais les avancées sur d’autres types de maladies/cancers progressent grâce aux dons et permettent à certains de nos proches ou amis de vivre, encore. Cet article a valeur de promesse de don : 100€, pour commencer. La suite, ma foi on compte sur vous pour nous aider à collecter le plus possible via le petit widget en haut à droite ou sur cette page.
Pour que la recherche avance et nos vies avec.

4 Commentaires

  • Hey ! Il m’a mangé mon com ton blog ! Je disais que j’en avais fait pour moins que ça. Et que le principal quand ond emande des dons c’est de dire que c’est déductible des impots ! 😀

  • OK, ok, il faut donner de l’argent parce que c’est grave et qu’on n’a pas tellement le choix…l’autre forme de don qu’il faudrait aussi encourager, c’est le don de sang (ou de plaquettes) : ça ne fait pas mal, ça ne dure pas longtemps et ça aussi, c’est important ! Il y en a de moins en moins (et c’est pas cool parce que les donneurs restants se font vraiment ponctionner….).
    Bonne journée !

  • Silphi > Toujours le symbole euro qui ne passe pas 😉
    Oui pour un P3, ça ne coûte pas forcément ça, mais en l’occurence, celui-là oui 😛

    Tu as bien raison pour la déduction d’impôts, j’ai oublié de le préciser 🙂
    Mais tout le monde le sait non ?

    LZ > Don du sang, on y va régulièrement en fait, quoique moins depuis qu’on est à Paris 🙁 … mais oui c’est au moins aussi important que le PasteurDon !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *