Manix – I love SKYN

Cela fait déjà quelques mois que je suis « sponsorisé » par Manix. Par sponsorisé, j’entends (n’allez pas croire autre chose) qu’une charmante personne me fournit des échantillons de produits… Charge à moi de les utiliser dignement après.

Manix, je connais depuis… un âge fort peu avancé. Fut un temps, habitant en région parisienne, du haut de mes 12-13 ans donc, où j’écoutais assidument Radio FG. C’était le temps de la bonne musique sur cette fréquence, le temps des bons gros mix de sauvage et le temps où David Guetta n’existait pas. Le bon temps quoi.
Et c’était le temps des anciennes pub Manix. Du genre « Plus de technologie pour plus de plaisir » avec avant ça un message nettement plus trash et sauvage, du bon vrai sexe qui fleure le sexe. J’adorais ces pubs, c’était violent, direct, ça parlait. Et ça m’a marqué puisque je m’en souviens encore et puisque depuis, j’ai quasiment toujours utilisé des produits Manix. Comme quoi, un bon slogan…

Enfin bref, Manix a sorti il y a quelques temps un tout nouveau produit, la SKYN. Un préservatif qui n’est pas en fait latex  (mais en Sensoprène) et qui donne (en théorie) la sensation de ne rien porter. Bref : le leitmotiv de la marque depuis des années et la création des Infini002 et des Xtra Pleasure : finesse, robustesse et sensations « pures » (non, je ne parle pas de produits laitiers là). Il y a bien sûr eu une soirée de lancement à laquelle j’étais présent, je ne vous raconterai pas dans quel état j’ai fini, c’était… ouch. Rien que d’y repenser, j’ai mal au crâne.

Quoiqu’il en soit, j’ai eu l’occasion ces derniers mois de tester la chose… (merci à ma distributrice d’échantillons qui m’a gentiment fait parvenir les premiers exemplaires dispos à l’agence ! et merci pour la réputation dans ladite agence maintenant !!!) et force est de constater qu’en effet, c’est encore mieux que les produits habituels vendus comme « extra fins ».

Bon, je n’irai pas jusqu’à la « sensation de ne rien porter » puisque cette sensation n’est possible que dans un cas particulier : ne rien porter. Ce qui implique une relation un minimum longue et donc « safe ». Mais le résultat est là : moins de réactions au latex, moins de sensation d’emprisonnement, plus de contact… et à priori le « gain » de sensations est réciproque, il n’est donc pas réservé qu’au seul garçon revêtu de la chose.

Conclusion : je vous suggère de tester pour juger mais vous devriez comme moi être convaincus ! D’ailleurs j’ai encore une boîte à la maison, alors n’hésitez pas. Je vous en filerai quelques unes ! (nan, mais vous croyiez quoi ? que j’allais vous proposer de tester avec moi ?)

Et surtout, c’est là le plus important… ne déconnez pas… n’oubliez pas de mettre un préservatif les amis ! Hum, et si vous voulez devenir testeur, c’est par là que ça se passe !

19 Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.