Le Technicien au Théâtre du Palais Royal

Mardi dernier, je suis retourné avec grand plaisir au Théâtre du Palais Royal, toujours aussi somptueux à l’oeil, pour voir cette fois-ci non pas un Feydeau mais la nouvelle pièce d’Eric Assous et Jean-Luc Moreau mettant en scène Roland Giraud et Maaike Jansen : le Technicien.

Le Technicien, c’est l’histoire de Jean-Pierre Chapuis (incarné par Roland Giraud), ancien banquier, trader et enfoiré de première classe qui, ayant largué comme une vieille chaussette sa femme il y a de cela 25 ans, vient quémander auprès d’elle un emploi. Et pour cause : la crise est passée par là, la ruine avec et le logement de fortune n’est pas vraiment du goût du vieux requin de la finance. Sa femme (à la ville aussi d’ailleurs depuis 44 ans !), Séverine (Maaike Jansen), chieuse de première classe quant à elle, a depuis monté sa maison d’éditions et refait tranquillement sa vie avec un de ses employés ! Mais voilà que débarque son ancien amour et comme elle ne sait pas dire « non »… elle trouve l’habile moyen de l’embaucher en tant que technicien de surface.

Première étape d’une vengeance qui sera consommée au fil de la pièce… Les scénettes s’enchaînent, les bons mots fusent, les acteurs montent peu à peu en puissance et nul n’est au final ce qu’il paraissait être de prime abord ! Roland Giraud, pas forcément à l’aise pendant les premières minutes de la pièce, se révèle peu à peu au fur et à mesure qu’il prend de l’importance dans la vie de l’entreprise, gagne en sardonisme, en bagout et en audace. La début, un peu douloureux et lent à démarrer s’oublie vite et on savoure chacune de ses piques.

Maaike Jansen ainsi que tous les autres acteurs ne sont pas en reste et dévoilent une palette complète de caractères : elle, la chieuse, autoritaire et sensible à la fois… son amour du moment (Patrice, Patrick Guillemin) le commercial et financier par excellence, cachant bien son jeu et ainsi de suite pour tous les autres, justes de bout en bout. Bilan : on rit, on rit même beaucoup devant l’enchaînement de péripéties et de chantages auxquels sont soumis les différents personnages.

La situation se retourne régulièrement en faveur de l’un ou de l’autre, chacun menant sa barque pour arriver à ses fins mais c’est ce fameux Technicien qui joue au maître d’orchestre, parfaitement contrebalancé par son ex-femme revancharde, presque sadique face à cet homme qui l’a abandonné lâchement pour une minette 25 ans auparavant !

Des caractères bien trempés, des phrases qui fusent, de bons mots, beaucoup de rires de ma part mais aussi de ma plussin et un final tonitruant (quelle tirade de Maaike !)… Le Technicien me faisait un peu peur, je vous l’avoue, je ne regrette vraiment pas d’y être allé et j’en viens même à regretter de n’avoir pu rencontrer les acteurs comme cela était prévu au début.

Il ne vous reste donc plus qu’à aller y faire un tour par vous-même pour mettre un coup de balai sur vos grises mines et ressortir de cette salle magnifique le sourire aux lèvres.

1 Commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *