Californie – une journée à Yosemite

Après avoir découvert les Tuolumne Meadows lors d’une première journée de découverte du parc de Yosemite, il était temps de s’enfoncer plus avant dans la vallée pour découvrir cette énième merveille de la nature américaine.

Depuis Oakhurst, je prends la route qui monte à travers la forêt en direction de l’entrée du parc. La route sinue comme pas permis, un régal pour la conduite, un enfer si on a un escargot devant soi. Il y a de nombreuses zones pour favoriser les dépassements, pour peu qu’on les utilise…

J’arrive à une première bifurcation sur la droite, que j’emprunte pour de nouveaux nombreux kilomètres peuplés de centaines de merveilleux virages. Le terminus, c’est le Glacier Point, point d’arrivée d’une randonnée au départ de la vallée pour les plus volontaires mais aussi grand parking d’où l’on peut admirer le cœur de la vallée dans toute sa splendeur, en témoigne la photo qui illustre cet article !

A la redescente et avant de m’engager dans la vallée, je fais une nouvelle escale à Tunnel View. La vue, ensoleillée cette fois-ci et non plus au soleil couchant comme le soir précédent, est toujours aussi prenante. Il est difficile d’oublier cette falaise de granit de El Capitan, si massive, imposante. Une merveille, vraiment.

La différence entre Zion et Yosemite, c’est que le second n’est malheureusement pas fermé aux autos… Je ne sais pas vraiment où le NPS pourrait bâtir un parking de bonne taille mais ce ne serait pas un mal tant la vallée résonne du bruit des moteurs, des klaxons et autres bruits automobiles. Autant pour le calme et le plaisir d’être tranquille dans la nature. C’est… en fait ça m’a marqué toute la journée. Pas au point de gâcher l’expérience mais suffisamment pour l’entacher.

Fort heureusement, il existe suffisamment de coins où personne ou presque ne s’arrête sur la route vers le fond de la vallée, avant de garer sa voiture sur les grands parking du Yosemite Village. Il y a par exemple la superbe Cathedral Beach, paisible et offrant une vue merveilleuse sur El Capitan et les falaises alentours et juste avant, la belle cascade de Bridalveil !

Le village de Yosemite, où je gare ma voiture, est un bel ensemble de vieilles maison historiques et d’autres, plus modernes et clairement destinées au tourisme de masse qui prend beaucoup de place dans la vallée. Une fois encore, c’est… normal, l’endroit est incroyable ; mais Zion a fait un choix drastique qu’il serait plus que temps d’appliquer à Yosemite.

Non loin de là, une petite balade permet d’approcher de jolies chutes d’eau, les Yosemite Lower et Upper Falls. Une balade forestière offre divers panoramas sur ces cascades, tandis que les cerfs du parc se planquent avec plus ou moins de talent dans les frondaisons des pins, au bord de la rivière. Bucolique à souhait.

Pour limiter mes déplacements en voiture et éviter de rajouter ma part au tintamarre, j’utilise le petit service de bus desservant la vallée en direction du point de départ de la randonnée la plus courue du parc : Vernal Fall (suivie de Nevada Fall pour qui est motivé !). Quelques heures de balade sympathique et sans grande difficulté, avec des vues superbes dans les arbres mais aussi depuis le pied et le sommet des chutes de Vernal. Je me contenterai ensuite de « pousser » jusqu’au pied de Nevada Fall, jolie comme tout également !

Avec le trajet aller, la balade jusque Glacier Point, les quelques étapes ici et là et cette randonnée pour finir, la journée a filé à toute vitesse ! Il est déjà temps de reprendre la route en sens inverse, en passant au pied de El Capitan… Le ciel s’est couvert, rendant le moment un tout petit peu moins « beau » pour la photographie mais malgré tout terrassant de grandeur. Un monolithe de granit de presque 1000 mètres de hauteur. Folie.

Ultime étape : Valley View. Yosemite, c’est fini. Je ne sais pas si je vais revenir le lendemain. J’ai à la fois envie de passer plus de temps à l’ombre de ces immenses falaises et d’un autre côté, la foule et le bruit ambiants m’ont quelque peu calmé.

Finalement, ce sera non, il y a d’autres choses à voir dans la Sierra Nevada, je suis sûr de réussir à m’occuper, au gré d’une nouvelle de ces journées imprévues et dont je n’attendais rien ! J’attendais peut-être trop de Yosemite. Le parc m’en a mis plein les mirettes mais il gagnerait à être protégé des automobiles.

La carte de cette journée de roadtrip :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.