Torre Anunziata et Ercolano – pause antique

Si j’avais déjà eu l’occasion de visiter Pompei lors de ma précédente venue à Naples, il n’en était rien de deux autres merveilles antiques qu’il faut absolument visiter dans la région : Torre Anunziata et Ercolano. Pour m’y rendre, j’emprunte la route traversant les montagnes en partant de Maiori, une décision intéressante tant d’un point de vue temps passé sur la route que d’un point de vue panorama sur le Vesuve et sa position centrale et effrayante sur les alentours. Le jour où…

italia_torre_annunziata_decembre_2

Le premier site se situe en fait en plein cœur de cette ville de la banlieue napolitaine, avec ce que ça implique de bordel, de bouchons et de saleté mêlée de pauvreté. Torre Anunziata n’inspire pas vraiment une envie absolue de rester mais une fois la voiture posée à quelques pas du site, accessoirement bien ardu à trouver dans le dédale de rues et ruelles embouteillées, on est bien heureux d’être venu. Le site est remarquablement conservé, tout simplement l’un des plus beaux qu’il m’ait été donné de voir.

italia_torre_annunziata_decembre_15 italia_torre_annunziata_decembre_20 italia_torre_annunziata_decembre_23 italia_torre_annunziata_decembre_33

italia_torre_annunziata_decembre_22 italia_torre_annunziata_decembre_26 italia_torre_annunziata_decembre_35 italia_torre_annunziata_decembre_36

italia_torre_annunziata_decembre_43 italia_torre_annunziata_decembre_53 italia_torre_annunziata_decembre_39 italia_torre_annunziata_decembre_56

italia_torre_annunziata_decembre_52 italia_torre_annunziata_decembre_41 italia_torre_annunziata_decembre_47 italia_torre_annunziata_decembre_48

Dans le même registre mais en beaucoup plus grand et imposant, Ercolano… Cette ville ensevelie et ses multiples villas, pour beaucoup en travaux ou en cours de réfaction tant l’endommagement du site par les intempéries et le nombre croissant de visiteurs est préoccupant. Il faut dire également que les moyens manquent un peu, ou du moins qu’ils sont détournés par untel ou untel. Foutue pieuvre.

italia_ercolano_decembre_5 italia_ercolano_decembre_7 italia_ercolano_decembre_8 italia_ercolano_decembre_10

italia_ercolano_decembre_12 italia_ercolano_decembre_14 italia_ercolano_decembre_16 italia_ercolano_decembre_19

italia_ercolano_decembre_21 italia_ercolano_decembre_23 italia_ercolano_decembre_24 italia_ercolano_decembre_26

italia_ercolano_decembre_25 italia_ercolano_decembre_30 italia_ercolano_decembre_33 italia_ercolano_decembre_35

italia_ercolano_decembre_39 italia_ercolano_decembre_41 italia_ercolano_decembre_42 italia_ercolano_decembre_46

italia_ercolano_decembre_52 italia_ercolano_decembre_53 italia_ercolano_decembre_58 italia_ercolano_decembre_59

italia_ercolano_decembre_62 italia_ercolano_decembre_63 italia_ercolano_decembre_67 italia_ercolano_decembre_69

Journée passée entre les pierres, quelque peu écrasé par les siècles et par la beauté de ces lieux, encore si bien conservés. Pour combien de temps ? On repart vers la côte Amalfitaine par la même route, désormais peuplée de voitures ne contenant que des couples, venus admirer le paysage. Là-aussi, pour combien de temps ?

italia_ercolano_decembre_74

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.