Sri Lanka – dernière étape entre Unawatuna et Galle

Après le calme de Tangalle et l’entre-deux touristique de Polhena, me voici après une petite heure de bus supplémentaire entre Unawatuna et Galle. Il s’agit là de mes deux dernières visites au Sri Lanka, avant de filer vers Negombo et le retour en France.

Plus encore qu’à Mirissa ou Polhena, la proximité de Colombo et la facilité d’accès de la zone par le train, le bus ou les chauffeurs est sensible. Il y a foule à Unawatuna, vraiment foule. La plage est assurément plutôt belle, une belle anse de sable jaune, une plage bien large et un alignement de restaurants et bars autour de part et d’autre de la route qui la longe. Station balnéaire, de bout en bout.

sri-lanka-galle-unawatuna-78

Pour avoir un peu de tranquillité et moins l’impression d’être les uns sur les autres (c’était vraiment le cas à certaines heures de la journée), une petite marche s’impose, en direction de ce qui est présenté comme une plage « secrète », au delà de la pagode de la paix construite par les japonais. La Jungle Beach est en réalité bien aménagée, avec petit bar et grande foule. C’est ça, le secret ? La bonne blague.

Non, en fait, il faut emprunter les rochers ou un petit chemin assez bien dissimulé derrière tous ces transats pour accéder à ce qui est une vraie plage, plus calme, sans bar, sans transats. C’est le seul coin de calme que j’aurai trouvé pendant ces deux jours dans le coin.

Bref : Unawatuna, c’est quelques jolies plages, rien à voir ni à faire si ce n’est boire des bières, manger et s’allonger sur le sable. Ah si, il y a Galle et son fort colonial, classé au patrimoine mondial de l’Unesco. Allez, on y va pour se rendre compte !

Vieux bâtiments bien entretenus, belles murailles, églises donnant sur la mer, ruelles et maisons en cours de réfaction, Galle vaut effectivement le détour et une visite d’une belle demie-journée, pas plus. C’est une bonne étape sur la route du retour vers Colombo. Est-ce que cela m’a marqué ou stupéfié comme les grands sites du nord ou les paysages incroyables des montagnes du centre ? Sûrement pas.

Galle est une étape, seulement intéressante pour son fort où les tarifs explosent artificiellement. Comme Unawatuna. C’est assurément mignon à souhait par endroits mais je reste encore et toujours quelque peu déçu par cette côte. Vraiment, Tangalle, c’était bien.

Voilà, Unawatuna et Galle m’ont tout sauf emballé. Ce fut assurément une belle visite et un nombre raisonnable de bonnes baignades mais il n’y avait pas sur ce bout de côte de quoi me séduire autant qu’à Tangalle.

Comment se rendre à Unawatuna et Galle ?

Il est possible de faire le trajet en bus ou en train, depuis Matara ou depuis l’un des multiples arrêts entre Colombo et Galle. Le train ne passe pas souvent, au contraire du bus ! Pour les cours trajets sur la route côtière, le plus simple est donc de prendre le bus. Depuis Colombo, autant prendre le train qui, s’il ira plus lentement que les bus, est aussi plus confortable d’une certaine manière pour un si long trajet.

Où dormir à Unawatuna et Galle ?

J’ai dormi dans une guesthouse un peu à l’écart de la route principale et de la plage, Palitha Guest House. Jardin calme, bruit de la route malgré tout malheureusement, petit-déjeuner splendide, dîner splendide (meilleur rice & curry, je le dis encore en dessous), famille d’accueil adorable et chambres très propres. Vraiment nickel !

Où manger et boire un verre à Unawatuna et Galle ?

Pour les verres, je les buvais sur la plage principale de Unawatuna, dans l’un des multiples bars de la zone ! Pour ce qui est de manger, c’était directement à la guest house, Palitha et c’était par ailleurs LE meilleur rice & curry de ces trois semaines passées au Sri Lanka !

Combien de temps rester à Unawatuna et Galle ?

Une journée suffit largement pour combiner baignades à Unawatuna et visite du fort de Galle, avant de reprendre le bus ou le train, soit plus au sud, soit vers Colombo.

Tags de cet article
, , ,