Islande – de Jökulsárlón à l’orée des fjords de l’Est

Quand on ne sait pas trop quoi faire en Islande, on trouve toujours de quoi faire. C’est l’avantage de ces paysages incroyables et des multiples possibilités de balades et de randonnées dans le pays. Pour cette ultime journée à l’est avant de devoir rebrousser chemin vers Reykjavik, je me suis donné un avant goût d’un autre voyage sur l’île : la route 1 du côté de l’Est, au delà du fantastique Jökulsárlón et avant les grands fjords sauvages. On trouve d’abord le joli port de Höfn et puis quelques anses, plages sauvages et lagunes glaciaires. La côte est encore plus sauvage et acérée qu’ailleurs, les menues lagunes sont peuplées d’oiseaux au repos et il paraît qu’avec un peu de chance, on peut parfois voir croiser les orques en bordure de plage. C’est beau, c’est sauvage, ça se passe encore une fois de commentaires !

voyage-road-trip-islande-route-est-6

Il y a un moment où je suis obligé de faire demi-tour, bien malheureusement. La route est longue jusqu’aux fjords de l’est et j’avais aussi en tête d’aller découvrir un autre parc naturel, moins connu que le Skaftafell mais également charmant : Stafafell. Il y a tout d’abord une petite église islandaise de toute beauté, avec son cimetière. Ensuite, de belles boucles de balade s’enfoncent dans les terres, donnant à voir des paysages sauvages vierges de toute trace humaine. Les moutons y sont un peu curieux et peureux à la fois, la pluie se fait presque douce et j’aurais bien voulu rester plus longtemps à randonner ici. Une autre fois, sous le soleil.

voyage-road-trip-islande-stafafell-10

voyage-road-trip-islande-stafafell-18

Encore un peu plus sauvage que le reste, cette portion est de la côte sud de l’Islande est de toute beauté, bien peu fréquentée par les voyageurs qui dépassent rarement en nombre la lagune de Höfn, voire Jökulsárlón. On traverse par conséquent de gigantesques étendues parsemées de manière sporadique par quelques maisons et églises, peuplées de moutons et de poneys islandais. J’aurais pu continuer la route encore et encore mais il aurait fallu alors prévoir une grosse semaine de plus en Islande afin de pouvoir en faire le tour ! Mince alors, je suis bien obligé de revenir en Islande.

Où dormir à Jökulsárlón ?

J’ai dormi dans cette guesthouse. Belle maison, hôte adorable, possibilité de stocker de la nourriture (attention, peu) dans le réfrigérateur, bon petit déjeuner et également possibilité de manger – froid, interdiction d’utiliser la cuisine – dans la salle commune le soir.

Où manger à Jökulsárlón ?

Aucune idée ! Parce que comme pour le reste du voyage en Islande, j’ai fait mon propre manger chaque midi et chaque soir.

Où boire un verre à Jökulsárlón ?

De même…

Où faire ses courses à Jökulsárlón ?

Supermarché à Höfn bien entendu, sinon à Klaustur ! Faites donc bien attention à faire le plein de victuailles à l’un ou à l’autre avant de vous engager dans le coin.

Tags de cet article