Islande – Triangle d’or – Geysir, Gullfoss et consorts

La seconde journée du road trip en Islande a un programme intéressant ET chargé ! On commence donc forcément tôt et l’avantage de loger à Laugarvatn, c’est qu’on a un coup d’avance sur les groupes de touristes qui vont visiter les trois éléments du triangle d’or dans la même journée. Direction la première étape, Geysir. Geysir, geyser, c’est bien ça.

Le nom de ce jet a donné naissance à un nom commun utilisé dans le monde entier et pourtant, il ne jaillit plus ! Les derniers mouvements tectoniques ont semble-t-il quelque peu bouché ses conduits et c’est son petit frère, Strokkur, qui mène la danse sur le site très touristique de Geysir. Ainsi, toutes les quelques minutes, un jet d’eau et de vapeur surgit dans une bulle savonneuse pour s’élever à quelque chose comme 10 ou 15 mètres. Impressionnant, de nature à vous coller un sourire de gosse sur le visage à chaque éruption. Toutes ne se valent pas mais sachez qu’après un ou deux crachats un peu ratés vient un beau jaillissement ! Il faut donc attendre patiemment pour voir une belle éruption.

voyage-road-trip-islande-geysir-22

Le reste du site est certes un peu moins impressionnant et vendeur en terme de photos mais la couleur est annoncée dès l’entrée de la zone géothermique : il fait chaud, il ne faut pas se baigner, pas tremper les doigts ni marcher n’importe où. Y compris à côté de vénéré Geysir qui contemple tranquillement les montagnes d’un repos bien mérité.

voyage-road-trip-islande-geysir-24

Je file maintenant en direction de Gullfoss, sous un ciel bleuissant. Les paysages traversés, faut-il encore le répéter pendant toute la série d’articles à venir, sont splendides. Pas un seul angle moche, pas un seul horizon qui ne donne le tournis ! Même les poneys sont beaux et viennent dire bonjour au trot.

Gullfoss, enfin. La cascade la plus célèbre du pays. Ou l’une des plus célèbres, peu importe. Elle le mérite et cela se passe de beaucoup de commentaires.

voyage-road-trip-islande-gullfoss-24

Ne manquez en tout cas pas les deux chemins qui mènent soit au sommet de la cascade avec un point de vue surplombant, soit à son point de déferlement : les deux sont complémentaires et offrent des vues incroyables, quel que soit le temps j’imagine ! Difficile en tout cas après ce spectacle de reprendre la route mais il le faut bien, en direction du sud cette fois avec deux étapes amusantes avant une belle randonnée dont je parlerai demain : Kerið et Skálholt.

voyage-road-trip-islande-gullfoss-7

Le second est en réalité l’ancienne capitale religieuse de l’île, avant que l’évêché d’Islande ne déménage à Reykjavik, plus proche de l’essentiel de la population. Il reste de cette occupation d’importance une cathédrale singulière au milieu des champs et des montages. Paysages splendides (non, encore ?) à la clé.

Dernière étape avant d’aller randonner à Hveragerði : Kerið. Impossible de rater cette singularité volcanique paumée en bord de route et invisible : de nombreux véhicules sont garés sur le parking qui le borde et un tel attroupement de gens en Islande, c’est louche ! En réalité, Kerið est un ancien cratère de volcan, situé sous le niveau de la route. Ne vous attendez donc à rien avant d’arriver à son bord, après vous être acquitté de petit droit d’entrée. Même message que d’ordinaire : ne marchez pas en dehors du sentier, nature fragile ! Le site est splendide, en tout cas, à voir absolument !

voyage-road-trip-islande-kerið-2

voyage-road-trip-islande-kerið-10

La journée était évidemment loin d’être achevée puisque c’était même, peu après Kerið, l’heure de déjeuner sur une petite aire située non loin du site, sous un soleil radieux ! La suite, c’est donc une belle randonnée encore un peu plus au sud, j’en parlerai plus tard.

En tout cas, si Þingvellir était finalement un peu décevant malgré la petite balade à ses abords, les deux derniers points du Triangle d’or et surtout sa région ont tenu toutes leurs promesses avec un équilibre magistral entre paysages splendides entre montagnes et rivières, curiosités géologiques et bien sûr volcaniques.

Où dormir dans le Cercle d’Or ?

J’ai dormi dans cet hôtel EDDA. C’est une université, c’est donc sommaire côté chambres et impossible de cuisiner. Bien pour une étape d’une nuit.

Où manger dans le Cercle d’Or ?

Aucune idée ! Parce que comme pour le reste du voyage en Islande, j’ai fait mon propre manger chaque midi et chaque soir.

Où boire un verre dans le Cercle d’Or ?

De même…

Où faire ses courses à dans le Cercle d’Or ?

Supermarché à Hella et Selfoss (n’oubliez pas la piscine aussi !) ! Faites donc bien attention à faire le plein de victuailles à l’un ou à l’autre avant de vous engager dans le coin.

Tags de cet article