Crète – randonnée au Cap Tripiti et découverte de Paléochora

En préambule à cette nouvelle randonnée autour de Sougia (la n°17 du Rother), sachez qu’il existe plusieurs possibilités pour sa réalisation : un aller/retour complet depuis Sougia jusqu’au Cap Tripiti ou bien un aller ou un retour en bateau, le reste se faisant évidemment à pied sur le sentier du littoral.

Pour ma part, j’ai choisi de faire l’aller en bateau, à la fraîche, avec Captain George (qui a aussi une pension dans le village). Le rendez-vous était donc fixé le matin pour 20€ à deux (possible de faire moins cher en étant 4-5 dans le bateau bien sûr) au port de Sougia pour une jolie traversée avec le soleil dans les yeux et la douceur et le calme des flots matinaux.

La côte crétoise était de toute beauté ce matin-là, offrant des lumières magnifiques et un calme majestueux. Quelles vues sur ces pans de montagne plongeant dans la mer et ce Cap Tripiti, enfin, dressé au dessus des flots ! On découvre alors au gré d’un petit aller-retour en bateau de drôles de grottes utilisées par les bergers, avant d’être débarqués au pied du Tripiti.

Avant d’amorcer la montée vers le sommet du Cap Tripiti, il convient d’admirer un certain temps ce débouché de gorge de toute beauté, en partie fermé par ce bloc percé des fameuses grottes de bergers et au pied duquel se niche la petite église de Agios Nikolaos.

On entame ensuite la remontée de l’erg rocheux sous l’œil et les bêlements moqueurs des chèvres locales et de leurs petits, nombreux en cette saison. La remontée est sèche, glissante par endroits, offrant peu d’ombre. Franchement, ce n’était pas une mauvaise idée de prendre le bateau tôt pour faire ce gros du dénivelé de la randonnée alors qu’il fait encore frais.

Les paysages sur le chemin sont en tout cas superbes, avec quelques plantations ici et là, montrant que la maison qui clôt la gorge est bel et bien habitée. Quel petit paradis d’isolement, au bas de cette gorge qui semble infinie, tombant des Montagnes Blanches.

Avant le sommet, on arrive à une selle, une crête sur laquelle se nichent les ruines d’un fort vénitien, celui de Tripiti. La position était en effet bien stratégique avec l’accès très facile au cap éponyme et une dégagée tant à l’est vers Loutro qu’à l’ouest vers Sougia.

On aborde alors la dernière phase d’ascension du cap Tripiti en direction de la petite chapelle plantée à son sommet, Profitis Ilias. Vues incroyables de là sur la mer, la côte des deux côtés et enfin sur les montagnes au nord. Ce panorama à 360° est idéal pour un bon petit pique-nique, si on aime le soleil cuisant du midi !

Il est temps désormais de repartir en direction de Sougia ! La descente du côté ouest est tout aussi ardue que la montée à l’est mais elle a l’avantage d’être à l’ombre. Gare aux glissades et aux chutes à certains passages plus ou moins sécurisés sur ce tronçon du sentier européen de randonnée E4.

La suite, c’est un long retour alternant petites montées et descentes, avec des vues superbes sur les criques en contrebas (possibilité de descendre se baigner au niveau de la petite chapelle isolée de Agios Antonios), de beaux morceaux de gorges (Keratidias) ou encore de grandes grottes visibles de loin.

On dépasse une dernière selle avec à droite une autre randonnée du Rother (la n°18) menant à la grotte de Polifimos avant de rejoindre les hauteurs de Sougia. Une petite escale à la plage s’impose afin de se rafraîchir et de réfléchir à la suite à donner à la journée qui est encore loin d’être terminée !

La choix est vite fait : direction la ville de Paléochora, située sur un joli promontoire rocheux au ras des flots. Un vieux fort vénitien fort décati offre de jolies vues sur la ville et ses plages, permettant de bien apprécier la jolie situation du village bien actif et balnéaire, bien qu’adorable.

Je poursuis ma route encore un peu plus à l’ouest, vers Gialos. Il y a quelques jolies plages et criques, tout à fait désertes, idéales pour une ultime baignade de fin de journée !

La carte de cette journée de randonnée autour de Sougia :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.