En balade à Toronto

En marge du salon de Detroit et de l’événement Ford dont je vais vous parler cette semaine, j’ai eu la chance d’aller faire un tour du côté du Canada, l’occasion de récupérer un petit tampon sur mon passeport mais aussi et surtout de voir Toronto et les fameuses chutes du Niagara ! Après 5 heures de route avalées à un train de sénateur, limitations US et canadiennes obligent, nous y voilà.

Arrivée nocturne oblige, on découvre Toronto de loin, un peu floue, buildings illuminés et dominés par la gigantesque CN Tower. L’appartement loué pour le weekend se situe en fait dans une tour de vingt étages. Pas de terrasse tout là haut mais un toit, en théorie interdit aux résidents. Bon. La porte était ouverte alors pourquoi se priver surtout qu’il n’y a quasiment pas de vent ! La vue, fabuleuse, donne envie de revenir le lendemain matin pour prendre un grand bol d’air frais.

J’y reviendrai d’ailleurs le lendemain matin pour cette fois-ci profiter d’un froid glacial et d’un ciel dénué du moindre nuage.

Enfin, ce toit, c’était surtout la rencontre avec Kerry quand, le premier matin, nous tombons sur lui sur le toit et demandons gentiment si nous pouvons prendre quelques photos. Kerry s’occupe en fait de lave les vitres de cette gigantesque tour ! Des cordes tendues un peu partout sur les façades, un baudrier, des sortes de mousquetons se bloquant sur la corde, une planche sous les fesses et c’est parti. Wow. Toujours est-il qu’il était diablement cool Kerry et que ces photos lui sont parvenues !

Enfin, Toronto, c’est sa CN Tower et son restaurant à touristes ! Alors, bien sûr, je n’irai pas tous les jours mais c’est une sorte de passage obligatoire et facile pour quiconque souhaite avoir une vue d’ensemble de la ville, du CBD et du lac (enfin de l’océan) qui la borde. Plus de 500 mètres de haut, un restaurant perché à 340 mètres, un plancher de verre, une facture un peu salée mais des yeux contentés et de bonnes sensations dans l’ascenceur vitré.

La balade est terminée, de nouveau quelques heures de route devant nous mais des paysages superbes en tête, des étendues d’eau semblant infinies et quelques fermes bucoliques sur le bord d’autoroute.

Tags de cet article
,