Test – Sony Ericsson W995

Après la rencontre Sony Ericsson dont je vous avais parlé, j'ai eu l'occasion de recevoir pendant une petite semaine le nouveau Sony Ericsson W995 en prêt… Pas d'Aino ni de Satio pour l'instant donc, mais bientôt, bientôt !
 
Bon, pour mettre les choses au clair dès le départ : le W995 n'est pas le type de téléphone correspondant à mon utilisation actuelle = ne voyez pas en lui une machine mail/web ou autre, c'est un téléphone avant tout, mais intégrant une foule de fonctions sur lesquelles je vais revenir plus bas…
 
Première chose, le packaging. Sony et Sony Ericsson ont toujours fait des efforts à ce niveau là, c'est encore une fois le cas pour le W995. C'est simple mais beau et de bonne qualité. Je ne sais pas vous, mais quand j'achète un téléphone, j'apprécie vraiment qu'il soit bien emballé, tel un bijou dans un écrin.
 
{flickr4j_photo id=’3665017508′ size=’2′} {flickr4j_photo id=’3664221369′ size=’2′}
 
Et justement, le W995 est un vrai petit bijou. J'avais oublié à quel point certains téléphones pouvaient donner une impression de "qualité". Matériaux, toucher, rendu des couleurs, assemblage, le W995 est splendide, point. Le slider coulisse proprement, comme un dans un rail, petit déclic sympathique. Les touches sont belles, précises, bien dimensionnées, vraiment il y a un côté luxueux sur ce téléphone qui me plait beaucoup.
 
{flickr4j_photo id=’3665036348′ size=’2′} {flickr4j_photo id=’3665031208′ size=’2′}
 
D'un strict point de vue design et sensation client, c'est donc une réussite. Quand on se penche un peu sur le reste du téléphone, on voit donc la partie latérale du téléphone avec les touches de gestion de la musique et de l'APN (8Mpix, rien que ça… avec un petit zoom en plus). Le téléphone intègre en effet l'ensemble des composantes Sony Ericsson, à savoir Cybershot et Walkman, la marque ayant décidé de réaliser de plus en plus de téléphones "complets" et non plus ciblés sur une seule spécificité technique (un choix tout à fait dans l'air du temps et que j'approuve ^^).
 
{flickr4j_photo id=’3665040942′ size=’2′} {flickr4j_photo id=’3665045746′ size=’2′}
 
On m'avait aussi prêté une petite enceinte sur laquelle on vient brancher le W995… Très "gadget" mais amusant… Est-ce que j'achèterais ça ? Surement pas, mais je comprends que cela puisse plaire.
 
{flickr4j_photo id=’3665051204′ size=’2′}
 
Bon, et le téléphone à proprement parler ? Allumage assez rapide et on se retrouve face à l'interface familière de la marque. Il faut dire que j'ai eu pendant environ 5 ou 6 ans exclusivement des Sony Ericsson ! L'interface a donc évolué en douceur avec les fonctionnalités habituelles et un joli design de menu. A signaler aussi, l'apparition (oui, pour moi c'est une apparition) de la media bar qui liste le contenu du téléphone et du M2 intégré (pas encore de microSDHC, dommage, ce sera pour l'Aino et le Satio) : c'est LE truc que j'adore dans le système Sony/Ericsson/Playstation : ce menu qui liste tous les contenus du téléphone.
 
A signaler aussi sur ce téléphone, la possibilité de télécharger/regarder des séries TV… c'est même l'un des axes de vente. Et comme je suis un boulet et que je m'y suis pris un peu tard, je n'ai pas pu essayer… Allez-y, fouettez-moi.
 
Mais bref, bilan ? Très très positif. Si l'on aime l'interface Sony Ericsson, on ne peut être que séduit par ce téléphone qui m'a clairement bluffé par sa qualité de fabrication. Splendide. Si vous cherchez donc un téléphone extrêmement complet, avec un vrai APN, un petit flash, un lecteur media très complet, la possibilité de mater des séries et que vous n'avez pas besoin d'une machine web/mail comme moi ou que le tactile vous laisse froid, le W995 est pour vous.
 

3 Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *