Test express – Tondeuse Philips QT4070

Pendant bien longtemps, je me suis occupé de moi (mettez ce que vous voulez là-dedans) avec un Philips Bodygroom. Ce dernier m’apportait satisfaction à presque tous points de vue jusqu’à ce qu’il se décide à passer la lame à gauche. Suite à ce tragique évènement s’est posée la question du remplacement si je ne voulais pas ressembler à un hipster à grosse barbe et plein de poils. J’ai à l’époque hésité entre cette tondeuse Philips QT4070 et la version ultra-complète du Bodygroom, le Multigroom QG3280 (oui ils ont des noms super sexy chez Philips) pour finalement choisir ce dernier. Il va sans dire que j’en suis complètement satisfait mais je n’ai pas refusé pour autant l’opportunité de tester cette fameuse tondeuse.

Ce qui distingue cette tondeuse des autres tondeuses à barbe, c’est bien sûr l’aspiration. Ceux qui tondent leur barbe savent à quel point ce “détail” peut s’avérer important, sans même évoquer la vie de couple… Des poils partout, un nettoyage parfois fastidieux si les galopins se décident à sauter un peu partout et ainsi de suite. Ma solution jusqu’à présent était de me raser sous la douche, dans la baignoire puisque j’y ai installé un petit miroir, idéal pour l’opération. Reste qu’en voyage ou en weekend, je suis souvent bien emm**dé face au dilemme suivant : me raser ou non. Me raser signifiant tout nettoyer, ne pas me raser voulant dire ressembler à un hipster à grosse barbe.

La QT4070 résout complètement le problème, que l’on soit chez soi ou en vadrouille. Au delà du réglage (et de la tonte très précise et propre) au millimètre du sabot pour ajuster la hauteur de taille du sabot via la grosse molette grise et du mode turbo pour les barbes un peu plus fournies, ce qui étonne toujours autant même après plusieurs semaines d’utilisation, c’est l’absence quasi totale de poils autour de soi quand on a terminé. On cherche les poils, tout simplement. Ils ne sont pas bien loin, situés dans le petit réservoir en dessous des lames…

On ouvre, on découvre un petit tas de poils bien compacté par l’aspiration, on benne dans la poubelle, le lavabo, où vous voulez mais une chose est sûre : il n’y en a pas partout. La première fois, j’avoue qu’il y a un petit wow effect face à la qualité de l’aspiration. Malgré cette qualité majeure, il faut bien voir que sa polyvalence est en revanche très limitée, se destinant exclusivement aux barbes alors que mon Multigroom me permet de varier les plaisirs. Je m’en suis donc séparé sans trop de regrets pour mon usage quotidien mais je sais d’ores et déjà qu’elle me manquera en voyage.