Mac OS X is magic

Hier, je vous parlais de mes frayeurs concernant une perte de données globale de tout ce qui se trouve sur mon MacBook … Les photos, les documents, quelques écrits, quelques traces de vie … qui n'ont finalement que peu d'importance mais qui à l'heure actuelle représentent malgré tout une part non négligeable de ma vie : études, mon père, Alice, mes frères … mes amis qui me supportent … Une sorte de ciment qui me tient dans les moments les moins drôles et dont les traces numériques me bercent parfois.
 
 Bref. C'est ce weekend que j'ai découvert à quel point OS X is magic … Quand on insère son CD s'intall de Leopard, on fait tout d'abord une petite sauvegarde de ses documents sur un disque dur externe, c'est tout simple, ça prend un peu de temps mais ça rassure. Surtout quand les données sont parfaitement accessibles depuis un autre MacBook.
Ensuite, on reboote et on réinstalle l'OS. Avec Windows, en général, on dit adieu à ses données si on veut avoir un semblant de stabilité de l'OS … Ici c'est tout con, mais alors vraiment. Première étape : il déplace tout le dossier système dans un dossier "Vieil OS tout pourri". Seconde étape : il installe un OS tout beau tout propre. Troisième étape : on reboote …
 
Et … on retrouve toutes ses applications. Stable. On retrouve tous ses documents. Inchangés. On retrouve toutes ses préférences. Familières. Voilà. On a changé l'OS, on met le vieux à la poubelle, on vide, et on repart pour un tour. Mac OS X is magic.
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.