Sillage tome T12 – L’Ultime Chimère T4

Passage à la FNAC il y a quelques temps… gros craquage (cela faisait bien longtemps d’ailleurs) et deux BDs au passage : le tome 12 de Sillage et le quatrième de l’Ultime Chimère.
Côté Sillage, rien de bien nouveau… On continue à suivre cette chère Nävis et ses jolies formes dans sa quête de réhabilitation au sein de Sillage afin de faire réviser son procès. Rien de bien neuf en fait, une suite d’aventures, toujours quelques considérations sur l’humanité de l’héroïne et son fonctionnement bien particulier, mais rien de transcendant. Vraiment rien, si ce n’est un cliffhanger monstrueux dans la toute dernière case qui entrouve d’ailleurs pas mal de pistes pour une suite nettement plus riche en révélations ! Mais voilà, on s’emmerde un peu en lisant ce tome de Sillage même s’il regorge d’action. Un peu comme le tome précédent en fait. Bref : je ne sais pas trop comment ça va tourner pour la suite, mais je suis inquiet.
Côté Ultime Chimère, ce n’est guère mieux. On progresse, ça progresse, on en apprend plus sur la flèche de Nemrod mais, comment dire, oui on s’emmerde là encore.
Je me rends compte que mes “critiques” de BDs sont de plus en plus acides, blasées… Je vais donc devoir arrêter. Pas les critiques. Mais la BD. Je ne m’y retrouve plus, je ne m’éclate plus comme auparavant, je lis sans savourer, sans m’enrichir, je suppose que j’ai franchi une sorte de cap à la noix, un truc qui m’empêche de prendre mon pied en lisant ces bulles. Etrange, il faut que je creuse un peu…