Une nuit à la Villa Saint Jean avec Chambres A Part

Une fois n’est pas coutume, ce n’était pas moi le correspondant pour Chambres à Part cette fois-ci… j’étais simplement le photographe ! Ce qui ne m’a pas empêché de goûter pleinement de la Villa Saint Jean dans laquelle nous avons passé la nuit et un agréable moment de discussion avec les propriétaires de cette délicate maison d’hôtes.

Située à Saint Jean le Thomas, le « petit Nice » de la baie du Mont Saint-Michel, cette vieille bâtisse a été complètement réaménagée par ses propriétaires il y a seulement deux ans et se niche le long de la route qui mène à Granville, panoramas splendides garantis pour ceux qui arriveraient par là en voiture, ce que je ne saurais que trop leur conseiller. On pénètre donc dans un grand hall, accueillant et simple, ouvrant sur une salle de vie gigantesque. C’est là, dans ce salon / cuisine que les hôtes et les visiteurs se croisent et échangent, le temps du petit-déjeuner ou d’un apéritif. Le tout est délicat, décoré avec goût et cosy à souhait, on s’y installe donc avec plaisir.

Côté chambres, à l’étage, même combat… C’est délicat, simple, peuplé de meubles patinés et de menus détails qui font toute l’ambiance. On se balade donc côté Jardin, côté Baie, côté Ouest ou enfin côté Château (la plus grande et la plus haute des chambres). Toutes ne donnent pas sur la baie mais offrent une ambiance particulière et toujours aussi délicate. Je suis tombé amoureux des meubles du côté Jardin (la salle de bain et sa petite lampe…) mais aussi du paravent et de la douche du côté Ouest. Et la vue côté Baie est splendide, on voudrait se réveiller là tous les jours quand bien même il fait un peu gris en cette saison.

En bref, on en redemande… tout comme on apprécie la délicatesse du petit-déjeuner, j’en veux un comme ça tous les matins !

Si d’aventure vos pérégrinations vous mènent aux alentours du Mont Saint-Michel et de Granville, vous avez là une belle adresse de maison d’hôtes. Vous vous y sentirez bien, au calme et surtout, vous aurez un hébergement quelque peu à part de ce qui peut se faire dans la région. C’est en général ce que l’on recherche, non ?

Il ne me reste plus qu’à vous convaincre d’y aller et pour ça, rien de mieux que quelques photos de notre weekend dans les jours à venir. On reviendra, ne serait-ce que pour une traversée de la baie, à pied… 6 km de grèves, de silence et de beauté. Et le paradis des îles Chausey qui nous fait de l’œil. Une prochaine fois, car les bouffées d’oxygène de ces weekends nous sont décidément indispensables et vitales.

Tags de cet article
,