Guadeloupe – kayak de mer aux Îlets Pigeon à Malendure

Après être passé plusieurs fois sur place lors d’un transit d’un lieu à l’autre sur la côte sous le vent, j’ai cette fois-ci mis officiellement le cap sur les îlets Pigeon de Malendure. L’usage sur place est de louer un kayak de mer pour quelques heures ou pour la journée et d’aller ensuite faire un tour jusqu’aux petits bouts de terre situés en face de la plage.

C’est donc ce que j’ai fait, en me pointant un peu la fleur au fusil… pour découvrir que l’un des deux principaux loueurs n’avait plus de kayaks jusqu’au milieu de la journée ! Fort heureusement, le second en avait encore et ils étaient adorables (allez les voir, il s’agit de Gwada Pagaie). Mon conseil donc : ré-ser-vez. Même en basse saison.

Vous aurez le choix quoiqu’il en soit entre une location de 3 heures, 4 heures ou bien la journée complète. J’ai pour ma part opté pour 3 heures, car le déplacement de la plage jusqu’à la baie des îlets Pigeon était annoncé une petite demie-heure. Vous verrez plus bas que, en fonction du vent, on est plutôt sur la bonne vingtaine de minutes.

Trois heures sont donc amplement suffisantes pour pagayer, rejoindre les îlets Pigeon et profiter de ce qu’ils ont à offrir. Une heure supplémentaire vous permettra d’être tranquilles en terme de temps et de prendre tout votre temps pour admirer les coraux. Une journée ? Je ne vois pas trop l’intérêt car si le lieu est superbe, on en a quand même rapidement faire le tour.

Il y a en effet trois sites de baignade et un point de vue à voir, après avoir garé le kayak sur les galets et rochers de la Piscine, la jolie baie intérieure des îlets Pigeon. La Piscine, c’est d’ailleurs le premier site pour la balade en palmes/masques/tuba (que Gwada Pagaie fournit), a agrémenter de chaussons aquatiques et d’un lycra anti UV, pour éviter le corail de feu d’une part (il y en a un peu partout, méfiance !) et les coups de soleil de l’autre.

Attenant à la Piscine, il y a le joli Jardin de Corail, qui porte effectivement bien son nom dès qu’on s’éloigne un peu et qu’on longe la côte, sans trop s’éloigner puisqu’il est interdit de sortir des zones délimitées, ce afin de protéger la réserve naturelle déjà pas mal endommagée par l’activité humaine à mon goût. Comme en Asie, j’ai pu observer quelques personnes marcher sans trop faire attention sur des zones avec du corail…

Dernier point de baignade, plutôt agité car exposé aux vagues venant du large : l’Aquarium ! Pas mal de vagues, pas mal de fond aussi mais de très beaux coraux et pas mal de poissons également. Il faut juste oser se mettre à l’eau et faire bien attention à ne pas se faire jeter sur les caillasses à la sortie. Il ne reste alors plus qu’à monter au sommet de l’îlet pour profiter de quelques vues magnifiques sur les îles Pigeon et la côte de Basse-Terre.

Le tour est joué, les trois heures sont passées très rapidement, il est temps de rentrer. Et les tortues dans tout ça ? Pas besoin de louer de kayak et de vous mettre à l’eau en plein milieu du passage, avec la difficulté ensuite de remonter à bord de l’embarcation… Il vous suffit de prendre palmes, masques et tuba et de nager, nager, nager, surtout du côté nord de la baie (petite plage discrète) et vous les verrez forcément. Ne les stressez pas, laissez les bien respirer, ne les touchez pas. Admirez à distance, elles vous le rendront bien.

La carte de la journée :

Le kayak aller et retour :

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.