En balade pour le Voyage à Nantes et Estuaire

Entre le 15 juin et le 19 août derniers, Nantes et l’estuaire de la Loire ont changé de visage, le temps d’un évènement très attendu et hautement représentatif du dynamisme fou de cette ville et des actions menées depuis de longues années par tous les acteurs politiques et culturels de la région. Du moins est-ce la vision que j’en ai au travers du prisme de ceux qui connaissent la ville ou qui y vivent actuellement. Ayant découvert il y a déjà quelques temps la Villa Cheminée, je voulais absolument passer un weekend à Nantes à cette occasion et ce fut fait début août.

Il y a tellement à dire, tellement à montrer, cela mériterait un florilège d’articles mais je n’en ai ni le temps ni la volonté, l’évènement étant qui plus est passé de longue date. Toujours est-il que vous trouverez ci-dessous quelques photos des points et manifestations qui m’ont le plus séduit lors de mes pérégrinations nantaises.

La balade commence non loin du Lieu Unique, toujours aussi majestueux. On retrouve une des œuvres permanentes d’Estuaire, l’Île Flottante avant de filer le long du LU, direction la Chapelle de l’Immaculée qui accueille quelques œuvres étonnantes mais qui ne m’auront guère séduit si ce n’est pour la prise de possession du lieu. Plus marquant, les tableaux de Yan Pei-Ming dans la Chapelle de l’Oratoire. Lieu majestueux, photographies impressionnantes et marquantes et une vue superbe sur la nef de la Cathédrale en sortant. Premier régal.

La suite, c’est une balade dans le superbe Jardin des Plantes de Nantes, classé Jardin Remarquable et il le mérite amplement, avec ou sans ses œuvres disposées ici et là.

Déjà, on se dit qu’on a vu de jolies choses mais on est seulement au point 6… Il y en a 41 ! Quand je vous dis que le programme du Voyage à Nantes est riche… On continue avec une installation dans la cathédrale permettant d’observer le tombeau de François II de haut, point de vue inédit et ma foi fort appréciable tant les gisants sont superbes.

La suite, c’est le château des Ducs de Bretagne et une rapide montée sur les remparts avant de prendre encore plus de hauteur : direction la Tour Bretagne et son Nid, conçu par Jean Jullien. Vue globale sur Nantes assurée et concept fort agréable avec ces œufs éclatés sur les toits de Nantes !

La place Royale et son exceptionnelle fontaine sont totalement transformées par l’ajout d’un terrain de jeu quelque peu humide mais tellement surprenant en terme d’architecture. J’ai adoré, tout comme la vue transformée de la fontaine à l’intérieur de la structure.

Un passage Pommeraye plus loin, on accède à l’intérieur de l’Opéra Graslin en plein travaux, moment privilégié…

Soudain, changement de programme et on prend la ligne à rebours en partant du 41 pour repartir vers l’île de Nantes ! Il faut dire qu’il faisait un temps particulièrement variable (pour ne pas dire pourri) et qu’un thé bien chaud doublé d’un changement de vêtements était nécessaire… Découverte donc place Bouffay de l’Ultime Déménagement puis de la Bâtisse Karstique. Génial.

La promenade sur l’Île de Nantes fut une fois de plus un émerveillement. De l’Éléphant au Carrousel des Mondes Marins (pas visité mais dont on m’a dit beaucoup de bien) en passant par les gigantesques grues conservées en l’état, CrêpeTown ou les Anneaux de Buren… cet endroit fourmille, se développe. Les travaux y sont légion, les bâtiments poussent comme des champignons en laissant libre cours aux plaisirs des architectes. L’Île de Nantes est plus encore que le Centre le témoin de la métamorphose d’une ville industrielle en centre culturel régional, voire national.

Confirmation le lendemain du côté de St Brévin les Pins avec le Serpent d’Océan de Huang Yong Ping, malheureusement à marée basse… Estuaire, dont c’est la troisième édition, s’impose à mes yeux comme une façon remarquable d’installer des structures contemporaines pérennes dans un environnement naturel préservé ou en cours de reconstruction, désindustrialisation oblige.

Vivement la prochaine édition… et surtout vivement la prochaine fois dans cette ville et dans cette région !

Tags de cet article
,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.