En balade au Château de Vendeuvre

Dans la même veine que les jardins de Monet, un magnifique joyau normand se terre à quelques dizaines de kilomètres de chez moi : il s’agit du château de Vendeuvre. Quinze kilomètres le séparent du fameux château de Guillaume le Conquérant à Falaise mais il n’a strictement rien à voir car ici tout n’est que délicatesse, finesse et praticité.

Praticité ? Oui. car au delà des gigantesques grilles et de la majesté de l’édifice, on se rend compte que tout était pensé autour du château pour assurer une certaine qualité de vie et une indépendance vis à vis des alentours. Ainsi, un colombier, un vivier et une glacière se trouvent à proximité rapprochée de l’édifice principal, lui même entouré de quelques cages contenant palombes, faisans et autres paons blancs.

Les parties « utiles » dépassées, on pénètre dans le domaine des jeux d’eaux « surprises » ! Deux têtes de cerfs nous accueillent l’eau aux lèvres, ensuite ce sont deux tortues et leur kiosque, le petit pont japonais du Yin et du Yang et ses colombes, un autre kiosque lançant un rideau d’eau avant une belle cage contenant deux beaux paons blancs. Pourquoi cette captivité d’ailleurs ? Tristesse.

La dernière partie de la visite (au delà des cuisines du château et de l’exposition de micro-niches pour chiens et chats) permet d’aborder le château du côté bas. La vue est renouvelée, la grotte aux coquillages si typique de l’époque et son petit jardin privé bien malheureusement privé sont tout autant délicats.

Tout bien réfléchi, Vendeuvre est bel et bien l’un des joyaux de la Normandie… Si vous passez dans le coin, vous savez ce qu’il vous reste à faire.

Tags de cet article
,