Le WRC de passage à Mulhouse…

Vendredi matin, balade sur le Mondial donc, en compagnie des équipes de Ford (plein de billets à venir), de Kia et d’Abarth… et puis direction l’aéroport pour un vol pour Mulhouse. Première fois que je prends l’avion pour y aller. D’ordinaire le train était la solution idéale pour me rendre là-bas mais la fin de ma carte 12-25 m’a amené à comparer un peu plus finement l’offre avion / train et force est de constater qu’AirFrance me fait économiser une vingtaine d’euro, même avec le prix de l’OrlyBus (dont je suis devenu un fan inconditionnel), par rapport à la SNCF. Sans compter que le vol dure à peine une heure contre trois heures pleines (au minimum) pour le train… Ainsi, même avec le temps d’attente à l’aérogare, je m’y retrouve très largement !

Enfin bref… Arrivée à Mulhouse et direction la place de la Réunion, la grande place centrale de la ville, bordée de son hôtel de ville en trompe-l’oeil et du temple Saint-Etienne. Il y a foule ce jour là, plus même que pour le marché de Noël ! Et pour cause, entre les deux rangées de barrières se trouve le chemin que vont emprunter les bolides de retour de leur escapade dans la campagne alentour.

Un peu d’attente, les voitures sont en retard… Le rallye a déplacé les foules ce weekend à un point tel que tous les pilotes ont clairement dit que c’était la toute première fois qu’ils voyaient autant de monde ! La France et l’Alsace, terres de Rallye ? C’est évident, Sébastien Loeb ou pas Sébastien Loeb, car les rassemblements pour le rallye de Monte-Carlo ont toujours été impressionnants, même si la présence de l’enfant du pays a clairement dopé le nombre de spectateurs. Le bonhomme a dominé la première journée de la tête, des épaules et des jambes, ne laissant à la concurrence que des miettes, assommant quand il le fallait les velléités des Sordo et Ogier, bien décidés à briller sur le tarmac boueux et piégeur de l’Alsace. Quant aux Ford, elles ont fait bonne figure le dimanche pour Hirvonen et tout le weekend pour Latvala, décidément de plus en plus à l’aise sur l’asphalte et clairement dominateur sur les spéciales les plus boueuses. Le garçon est en confiance, il me l’avait dit au téléphone le jeudi et j’ai hâte de voir ce que vont donner les luttes de l’année prochaine…

Enfin, voilà le héros local et national qui arrive… Un Sébastien Loeb tout sourire et plutôt disert sur la scène avant de filer au dernier contrôle horaire clôturant la journée de vendredi.

Les autres pilotes se succèdent, tous aussi à l’aise, naturels et souriants. Bordel, c’est ça le rallye et ça fait sérieusement du bien, une fois de plus, par rapport à certains pilotes de F1…

Et puis quel plaisir de voir ces voitures rouler, même à petite allure, avancer cahin-cahan en hoquetant à si bas régime et lancer quelques vrombissements bien rauques lorsque les pilotes font un peu le show. Mais le show était ce weekend sur le bord des spéciales : toute une région acquise à la cause de Seb’ et à Citroën qui a signé un splendide triplé, enlevant aussi bien le titre pilotes que le titres constructeurs pour cette année 2010. Du beau boulot…

Bien malheureusement, je n’ai pas pu me rendre sur les spéciales ni sur le parc fermé cette fois-ci. Trop de logistique avec les enfants du frangin, trop de monde et pas assez d’organisation. On fera les choses un peu mieux l’an prochain mais je ne regrette pas car j’ai profité comme un malade de mes neveu et nièce, cela faisait 6 mois que je n’étais pas venu à Mulhouse pour voir toute la petite famille.

Allez, il reste deux rallyes… Catalunya et RAC (oui, je l’appelle encore RAC). Gageons que ce sera flat-out tout du long et que les Ford auront à coeur de remporter ce dernier rallye de la saison ! Elles en ont largement les moyens mais les Seb’, relâchés de toute pression s’en donneront aussi à coeur joie ! Si la première place « pilotes » est d’ores et déjà jouée, la lutte pour le trio 2-3-4 s’annonce passionnante entre Ogier, Latvala et Solberg (sacré Solberg… je suis muet d’admiration quand je regarde son parcours cette année avec une C4 privée) ! Vivement l’Espagne !

Tags de cet article

1 Commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.