Ford Focus Global Drive – Ambition et réussite, duo social gagnant

Avec près de six mois de retard, je reviens de façon écrite sur le Ford Focus Global Drive organisé à la fin février à Madrid. Le but de cet évènement unique en son genre était de réunir à un même endroit une vingtaine de blogueurs du monde entier et quarante fans de la marque accompagnés d’un invité, soit cent personnes pour la découverte et l’essai grandeur nature de la dernière née de la firme à l’Ovale.

Pour en revenir au quarante fans Facebook, ceux-ci n’étaient pas simplement tirés au hasard. Ils ont présenté en vidéo leur projet caritatif et la façon dont Ford et potentiellement la Focus pouvaient les aider dans leur tâche. A chacun des gagnants, une bourse de 10000$ a été allouée, soit 400.000$ distribués par Ford à une foule d’associations qui en ont bien besoin. Cent personnes venues du monde entier, une belle somme distribuée à de belles œuvres, un évènement grandiose, c’est ce qu’on appelle de l’ambition pour ce qui « reste » une opération strictement dédiée au digital.

Il faut dire que Ford bénéficie de très bons conseils de la part de ses agences mais qu’en plus de cela, il y a une véritable dynamique quant à l’intérêt des réseaux sociaux pour la marque. Des équipes de Ford Europe à Alan Mulally en passant par Scott Monty, tout un chacun est convaincu de leur utilité et a une bonne idée de la maîtrise de leurs usages. Et ça se voit. Ford met, pardonnez-moi l’expression, une branlée à l’ensemble des autres constructeurs automobiles, bien que ceux-ci arrivent de temps à autre à créer l’évènement. Qu’importe : Ford est précurseur et surtout c’est une volonté globale au niveau du groupe.

Ceci n’est bien évidemment que mon avis de couillon de blogueur mais à force de traîner dans les salons automobiles ces derniers mois et à force de discuter avec untel ou untel chez différents constructeurs, il semble que tout le monde soit du même avis. Mais bref ! Revenons à l’évènement « Focus Global Drive » à proprement parler. Je vous ai dit que Ford avait invité 100 personnes du monde entier : 20 sont arrivées le jeudi, 80 le vendredi… Pour les 20 blogueurs, nous avons pu nous familiariser avec la Focus sur le circuit de l’INTA de Madrid toute la journée du vendredi après un bon dîner en ville le jeudi. Le samedi, nous étions tous réunis pour la journée de test, toujours à l’INTA après une belle soirée de gala et de présentation des différents gagnants recrutés sur Facebook. Cent personnes venant de partout. Et une planification très chargée… avant même de vous parler des activités, il faut tirer un grand chapeau aux équipes qui ont organisé et géré le tout, sans anicroche.

Première journée donc. Je suis encore en train de digérer l’excellent repas servi la veille quand nous arrivons à l’INTA pour une série d’ateliers de découverte de la Focus. Au menu : des tours de l’anneau de vitesse, un test de conduite sportive, un test d’évitement et des essais d’adhérence. Autrement dit le genre de choses que l’on aimerait faire tous les jours ou presque. Première étape : une session de conduite sportive sur le petit circuit de l’INTA, typé route de montagne : étroit, technique, de bons changements de trajectoires et d’appuis qui appellent à l’attaque et donnent à la Focus l’occasion d’exprimer son très bon comportement dynamique dont j’ai déjà parlé dans son essai.

On continue sur l’anneau de vitesse, on lâche les chevaux, le but est d’atteindre un minimum de 130 km/h (bon en fait, 180 ça passe tout seul) et de vérifier que la voiture est stable y compris sur les portions très bosselées de l’anneau. Testé. Validé. Même pas peur.

Dernière étape avec le test des différentes assistantes électroniques de la Ford, celles qui peuvent vous sauver la vie en fait. Essayez de piler avec une roue sur le sec, l’autre sur le détrempé… et ainsi de suite comme par exemple de gros gros coups de volant pour tenter de la faire décrocher. Pas moyen à moins de tirer le câble du frein à main, la voiture restant obstinément conduisible. Au final, un bon sentiment de sécurité.

Enfin, surprise du chef ! Vous connaissez Ken Block ? Eh bien j’ai en droit à mes deux tours à côté de lui ! Héhéhé. Grand moment, il faut que je m’occupe des vidéos onboard…

Seconde journée avec les 80 autres invités désormais, nous sommes séparés en petits groupes avec de nouveaux ateliers : le premier est connu, il s’agit de la conduite sportive… place ensuite à la conduite économique puis à la conduite sécuritaire avec une plateau détrempé et enfin une partie créativité avec la réalisation en quelques minutes d’un petit film. Cette dernière étape, je l’ai faite avec mon équipe en premier et quel stress ! Drôle d’exercice mais grosse barre de rire au final et une vidéo assez marrante malgré notre certain manque d’expérience (on va dire ça comme ça) pour ce qui est de tourner et de monter… Le tour rapide s’est beaucoup mieux passé puisque j’ai réussi à claquer un beau temps (1’13’18), pas loin du tout meilleur en fait qui a tourné en 1’12.

C’était largement faisable mais ça reste un 10/10 à chaque point de notation. Damn it ! Un peu moins bon en conduite environnementale… (un petit 8) mais parfait en conduite sécuritaire (oui je me flatte) avec un 10/10 et un commentaire que je garde en tête pour le restant de mes jours : les trois pilotes accompagnateurs qui me disent « Good speed, you’re a good driver ! ». Alors soit ils me flattaient, soit je me suis bien démerdé avec mes appels / contre-appels héhé. Dans tous les cas, les quatre ateliers ont été le théâtre de blagues en série de la part des pilotes et des participants malgré un temps quelque peu maussade sur Madrid. Je ne pense pas mentir en disant que cette expérience restera longtemps dans toutes les têtes.

Bilan des courses, le soir a eu lieu la cérémonie de remise des prix supplémentaires aux meilleures équipes avec des chèques supplémentaires pour leurs associations. Car oui le but de bien conduire n’était pas seulement pour le simple plaisir, il y avait derrière un challenge et plusieurs milliers d’euro supplémentaires à apporter à une cause. Une soirée pleine d’émotion, de rires et qui s’est étirée jusqu’au petit matin avec seulement quelques heures de sommeil et un avion qui m’attendait.

Plusieurs mois après les évènements, je me souviens encore de chaque instant de ce Focus Global Drive, des sensations vécues au volant, des très bons moments passés en compagnie des équipes Ford et des autres blogueurs et invités, des rires, de la tension lors des challenges… Le Ford Focus Global Drive est de très loin le plus bel évènement automobile auquel j’ai participé et l’un des plus beaux dans mes quatre années de blog.

Tags de cet article
, ,