Essai – Renault Mégane R.S. Red Bull Racing RB8

Lors de notre dernier tournage du Garage des Blogs, dont je parle ici, j’ai donc eu l’insigne honneur de prendre en charge cette voiture que je connais ma foi fort bien : la Renault Mégane R.S. Sauf qu’il ne s’agit pas vraiment d’une Mégane R.S. classique puisque cette série limitée, vendue entre juin et septembre de cette année, commémore à sa manière le troisième titre mondial de l’écurie Red Bull Racing en F1, dont les voitures sont justement motorisées par Renault ! Après la RB7 l’an passé, voici donc venue la RB8, censée représenter le meilleur des deux mondes…

GDB_S01E06_Viinz_Renault_Megane_RS_RB8_Red_Bull_71

Extérieurement, la patte de l’écurie est flagrante puisque la Mégane R.S. utilise un ton bleu nuit / crépuscule rappelant la robe des F1 que je trouve du plus bel effet et qui va à ravir à ses courbes et hanches bodybuildées, bien que cette couleur soit également bien salissante. Les reflets sur cette teinte sont légion, pour mon plus grand bonheur ! La RB8 intègre également des éléments gris, quelques stickers « Red Bull Racing » et deux paires de roues de 19″ noires surlignées de gris. Autant j’aime énormément la MRS en jaune sirius, autant ce bleu particulier est désormais ma teinte préférée pour cette voiture… Un bel équilibre extérieur, je ne reviendrai pas sur les éléments de design apparus en 2012 afin de rajeunir un design qui commence à dire vrai à dater un peu tout en vieillissant plus que convenablement. (allez, disons le : je l’aime)

GDB_S01E06_Viinz_Renault_Megane_RS_RB8_Red_Bull_77 GDB_S01E06_Viinz_Renault_Megane_RS_RB8_Red_Bull_5 GDB_S01E06_Viinz_Renault_Megane_RS_RB8_Red_Bull_6 GDB_S01E06_Viinz_Renault_Megane_RS_RB8_Red_Bull_9

GDB_S01E06_Viinz_Renault_Megane_RS_RB8_Red_Bull_15 GDB_S01E06_Viinz_Renault_Megane_RS_RB8_Red_Bull_17 GDB_S01E06_Viinz_Renault_Megane_RS_RB8_Red_Bull_22 GDB_S01E06_Viinz_Renault_Megane_RS_RB8_Red_Bull_24

GDB_S01E06_Viinz_Renault_Megane_RS_RB8_Red_Bull_19 GDB_S01E06_Viinz_Renault_Megane_RS_RB8_Red_Bull_30 GDB_S01E06_Viinz_Renault_Megane_RS_RB8_Red_Bull_29 GDB_S01E06_Viinz_Renault_Megane_RS_RB8_Red_Bull_18

Passons désormais à l’intérieur pour voir ce que Renault Sport et Red Bull Racing nous ont concocté… Premier détail, la plaque numérotée sur le passage de porte. Cette voiture d’essai est la n°002 et c’est d’ailleurs elle que conduira Mark Webber quelques semaines après ce tournage (oui, j’ai vérifié). Autre détail, les Recaro, toujours aussi splendides, sont brodés à l’effigie de l’écurie. Encore des détails : un pommeau de vitesse spécifique, des tapis de sol eux-aussi identifiées RB… Pour le reste, on est dans une Mégane R.S. Cup de 2012, à savoir un monde de différence par rapport à la version 2011 ! La finition est très correcte, la qualité perçue également, j’aime vraiment beaucoup le travail accompli sur cette refonte du modèle, il en avait bien besoin et vieillit désormais mieux.

GDB_S01E06_Viinz_Renault_Megane_RS_RB8_Red_Bull_53 GDB_S01E06_Viinz_Renault_Megane_RS_RB8_Red_Bull_45 GDB_S01E06_Viinz_Renault_Megane_RS_RB8_Red_Bull_37 GDB_S01E06_Viinz_Renault_Megane_RS_RB8_Red_Bull_50

GDB_S01E06_Viinz_Renault_Megane_RS_RB8_Red_Bull_56

Voilà que j’oublie l’essentiel ! Il n’est pas présent sur les photos mais il y a bien une révolution technique dans cette voiture : l’intégration du R-Link de Renault, qui au travers de cette série limitée, envahit toute la gamme Mégane R.S. Une vraie bonne nouvelle, couplée à la v2.0 du R.S. Monitor, qui donne un furieux coup de jeune et de techno actuelle à la voiture. Il faut dire que l’ancien système est antédiluvien, mal goupillé et moyennement ergonomique, pour rester poli. Ce nouveau système est pilotable soit au travers de la molette située entre les sièges, soit via l’écran tactile. Bon, c’est là qu’il y a un léger couac puisque l’écran, bien intégré, est en fait un peu trop loin de la main quand celle-ci se tend pour le toucher. Il faudra donc choisir : utiliser la molette en roulant, l’écran à l’arrêt, car utiliser l’écran en roulant est gage de contorsions que j’ai testées et que je ne recommanderais pas forcément dans le cadre d’une utilisation « safe » de la voiture ! Toujours est-il que malgré ce menu défaut, difficile à éviter de toute façon au vu de l’implantation de l’écran d’origine à moins de vouloir refaire une planche de bord (et pof, 4 millions d’€), l’arrivée de ce R-Link est plus que bienvenu ! Merci à ces messieurs de Renault Sport et de Red Bull Racing de donner à cette voiture un système moderne et digne de ses performances qui restent, en 2013, toujours à la pointe.

Car oui, Mégane R.S., dans sa version Red Bull Racing RB8 est et reste une machine à claquer des chronos, à sourire diaboliquement en passant plus vite que tout le monde dans tous les virages… Le châssis Cup, d’origine sur la RB8 avec son DGL, son excellente boîte 6 et des réglages plus affirmés est une somme d’efficacité pour une traction et pour beaucoup de propulsions. LA référence à mes yeux et on peut dire sans trop se faire de mal aux chevilles que je commence à en avoir testé pas mal dans le genre.

GDB_S01E06_Viinz_Renault_Megane_RS_RB8_Red_Bull_70

Le quatre cylindres de 2.0L et 265 ch en mode Sport continue d’aspirer de l’air avec vigueur, les pneus Bridgestone (ceux du record de MRS sur la Nordschleiffe) sont rivés au sol de la première jusqu’à fond de six, les freins ont le mordant qu’il faut et surtout une endurance difficile à prendre en défaut sur petites routes : Mégane R.S. est une machine parfaite, saine et joueuse, qui communique à son conducteur du moment un maximum d’informations, tant au volant que dans les reins, via ces Recaro dont j’avais beaucoup entendu parler mais que je n’avais à ce jour jamais testés.

Devant ce bilan toujours aussi dithyrambique quand il s’agit de parler de la voiture qui me fait terriblement craquer depuis que je l’ai prise en mains en version R26 R (ancienne génération donc) puis en version « normale » en 2011 (génération actuelle), puis Cup en 2012… vous allez me dire que tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes ? Oui. C’est ça. Allez, pointons une consommation un peu sévère à 16 L/100 sur les 700 kilomètres parcourus, pointons également une sonorité toujours aussi peu excitante que j’espérais d’ailleurs meilleure sur cette version RB8, ces roues qui aiment un peu trop les trottoirs et cet écran qui aurait du être un peu plus près du conducteur. Pour le reste, ne changez rien, elle est parfaite.

GDB_S01E06_Viinz_Renault_Megane_RS_RB8_Red_Bull_10

Bon, je vais rêver un peu. Mégane, et par conséquent sa déclinaison R.S., approche de la fin de vie, tranquillement, sûrement, après avoir défrayé la chronique pendant des années… Et si Renault Sport (et Red Bull Racing ?) allait encore plus loin que cette série limitée très réussie en proposant une RB9 extrême, un revival de la R26 R, allégée, avec arceau, avec la boîte séquentielle de la RS 200 EDC… Je ne sais pas, quelque chose de fou pour dire adieu à cette petite bombe qui a marqué tant d’esprits… Je veux bien venir aux brainstormings et aux réunions techniques, promis je me ferai tout petit, avec un grand sourire, comme quand je sillonnais les routes de Champagne.

Tags de cet article
, , , , , ,