Essai – Mitsubishi Lancer Evo X GSR

Lors du dernier tournage du GDB, j’ai donc pu prendre en mains la Mitsubishi Lancer Evo X GSR, le temps de quelques tours de circuit à la Ferté Gaucher. Mon avis à son sujet n’est donc pas totalement complet puisque j’apprécierais notamment de l’essayer plus longuement, sur routes ouvertes notamment ! Quoiqu’il en soit, au même titre que la Subaru Impreza STi, la Lancer fait partie, toutes déclinaisons confondues, des voitures qui m’ont largement fait rêver alors que j’étais gosse puis étudiant fan de rallyes en tous genres. Les noms célèbres qui se sont succédés à son volant n’y sont bien sûr pas pour rien, aussi étais-je plutôt fébrile en la découvrant et en m’installant à bord. Instant émotion et rêve de gosse réalisé.

essai_mitsubishi_lancer_evo_x_gsr_23 essai_mitsubishi_lancer_evo_x_gsr_3

Look plutôt bestial, gueule noire béante, aileron bien intégré mais imposant malgré tout, roues au design simple et efficace, gros freins Brembo qui les remplissent parfaitement et surtout, un intérieur dénudé tranchant avec un logement moteur bien rempli : la Lancer est bien une voiture de course débarrassée de ses oripeaux de compétition et placée sur la route, deux plaques d’immat’ en sus pour faire joli.

essai_mitsubishi_lancer_evo_x_gsr_26 essai_mitsubishi_lancer_evo_x_gsr_11 essai_mitsubishi_lancer_evo_x_gsr_32 essai_mitsubishi_lancer_evo_x_gsr_13

essai_mitsubishi_lancer_evo_x_gsr_18 essai_mitsubishi_lancer_evo_x_gsr_21 essai_mitsubishi_lancer_evo_x_gsr_20 essai_mitsubishi_lancer_evo_x_gsr_4

Les quelques tours passés à son bord (spartiate, le bord, mais le maintien dans les baquets et la finesse de la jante sont un régal) m’auront en tout cas convaincu d’une chose : cette voiture inspire confiance. Cela faisait à vrai dire longtemps que je ne m’étais pas senti aussi bien en terme de remontée d’informations dans une voiture ! Toucher de pédale de frein précis, sensation de mordant jamais prise en défaut et bon ressenti des points de blocage, direction tout aussi précise et remontant bien le niveau de motricité et d’adhérence, placement au cordeau et trains roulants aux petits oignons, même en découvrant la voiture, on se surprend à attaquer et à chercher le début d’une once de limite qu’on ne trouve d’ailleurs pas. Quel jouet !

essai_mitsubishi_lancer_evo_x_gsr_27 essai_mitsubishi_lancer_evo_x_gsr_33

essai_mitsubishi_lancer_evo_x_gsr_1

La motricité, même sur une piste détrempée le matin, n’est jamais prise en défaut. Un peu de sous-virage en entrée de courbe, il suffit de remettre les gaz et l’arrière prend le relai. L’inverse est aussi vrai. Une vraie 4RM en somme qui sait utiliser à l’envi ses quatre pneus pour aller vite, partout et en toutes conditions. Bluffé, je dois le dire et je ne pense pas avoir été le seul dans ce cas lors du tournage, les notations étant bien sûr sur la fiche de la Lancer !

essai_mitsubishi_lancer_evo_x_gsr_38 essai_mitsubishi_lancer_evo_x_gsr_44

Vivement un essai complet sur les petites routes de mon enfance ! (même si la consommation gargantuesque me fait d’avance peur – qu’importe, c’est tellement bon !)

Tags de cet article
, , ,

1 Commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *